07/12/2019
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le  2  novembre 2015 (caritasdev. cd) :  Le Forum-Pays des agences  catholiques en République Démocratique du Congo (RDC) s’est déroulé le jeudi 26  novembre 2015 à la salle Cardinal Malula du Centre d’Accueil Caritas de à 11h15’ à  12h01’.

Parmi les principales crises humanitaires en cours dans le pays, le dossier des réfugiés centrafricains du camp  d’Inke, dans le diocèse de Molegbe, dans le Nord-ouest de la RDC,  a attiré plus particulièrement l’attention de tous, au vu  des détails poignants qu’en  a donnés le Secrétaire Exécutif de la Caritas Congo Asbl. Dr Bruno MITEYO en a relevé la gravité, les conséquences néfastes et les dangers de tous ordres, surtout en termes de catastrophe sécuritaire, et  les autres menaces que font peser la présence des réfugiés et leurs conditions de vie difficiles  sur cette partie du pays et finalement sur toute la RDC, rapporte caritasdev.cd

 

Près d’une vingtaine de participants  ont pris part à ce Forum-Pays. Ils ont représenté les Agences catholiques ci-après :  Caritas Allemagne, Caritas international Belgique , Action de Carême Suisse, CORDAID, le Bureau National Catholique de l’Enfance/RD Congo (BNCE), CAFOD, CRS, Caritas Congo Asbl… Dr Bruno MITEYO, faut-il le rappeler, a  effectué une descente au camp d’ Inke lors de sa récente visite d’accompagnement de proximité les 9 et 10 novembre 2015 à la Caritas-Développement Molegbe. En compagnie de M. Hughues BONTE de la Caritas Allemagne, le Secrétaire

Exécutif de la Caritas Congo Asbl s’est rendu compte de la grave situation prévalant dans le camp d’Inke, un des sites regroupant plus de 80.000 réfugiés centrafricains dans cette partie du pays, à côté des sites de Bili, Bosobolo,  Boyabu et Mole. Il a réalisé que le camp d’Inke, situé à 45 km de la ville de Gbadolite, constitue une véritable poudrière avec des cas de violences sexuelles, l’arrivée de nouveaux et envahissants réfugiés centrafricains, de possibles infiltrations des   miliciens des groupes s’étant affrontés en République Centrafricaine (RCA).

La Caritas Congo Asbl, aux dires de Dr Bruno MITEYO, y a construit une école, avec l’appui de la Caritas Allemagne, où 90 % d’élèves sont des  Centrafricains. Les réfugiés, susceptibles donc d’être infiltrés par des éléments des forces ou milices qui s’affrontent en République Centrafricaine, montent eux-mêmes des stratégies de survie dans ce milieu où ils se sont établis.  Les partenaires oeuvrant auprès des réfugiés  sur terrain dans ce camp ne maîtrisent pas les effectifs et le sort des réfugiés centrafricains.

Un drame

Fort de l’expérience traumatisante du genre qu’il a vécue dans l’Est du pays après les malheureux événements de  1994 au Rwanda et leurs conséquences en RD Congo,  le Secrétaire Exécutif de la Caritas Congo Asbl estime que  le temps d’agir vite est arrivé pour éviter le pire. Le diocèse de Molegbe vit un      vrai drame, avec la situation pouvant être à tout moment explosive dans le camp d’Inke et le sort incertain des réfugiés centrafricains y vivant.

 

Crises humanitaires, déplacés, pluies diluviennes, inondations presque dans tout le pays…

Monsieur Boniface NAKWAGELEWI, 2ème Secrétaire Exécutif de la Caritas Congo Asbl et président de la séance de ce Forum-Pays en ce jeudi 26 novembre 2015 et les participants ont porté la même attention aux autres crises humanitaires sévissant au pays dans le Nord-Kivu : déplacés de Lubero, de Butembo-Beni, cas d’insécurité à Lubero et Rutshuru, inondations à Dungu, dans le Haut-Uélé, inondations à Isangi, Basoko et Banalia dans la Tshopo. Il s’agit également des inondations à Kindu (Maniema), de la    destruction  partiellement des maisons par les incendies au Maniema ainsi que de nouvelles vagues de réfugiés burundais.  Les participants ont  aussi        signalé dans la province du Sud-Kivu  les nouvelles vagues des réfugiés burundais dans la plaine de la Ruzizi, les inondations à Kalehe et dans l’Ituri  les déplacements des populations à Irumu à Gety ainsi que la destruction des récoltes dans le diocèse de Mahagi-Nioka. Des incendies de maison sont intervenus  çà et là à Kongolo et à Kamina (Tanganyika et Lomami). Le Service des Urgences de la Caritas Congo a répertorié dans un document ces crises, tout en signalant pour chaque crise les besoins prioritaires, les acteurs sur terrain et les propositions de réponse. Ce document a été remis à tous les participants lors de la réunion.

Echanges

Lors des échanges, Caritas Congo Asbl a été invitée à soulever la question du dossier du camp d’Inke aux rencontres du HCR. Elle a été appelée à se  mettre en langue avec la Caritas Molegbe, à travers l’équipe de son Service des Urgences, pour  réunir les données actualisées de la situation dans ce camp (Inke).  Caritas Congo Asbl est tenue de les partager à la communauté des Agences catholiques dans le pays lors de la réunion du HAG. La lutte contre les violences sexuelles et la disponibilité de la note conceptuelle auprès de la Caritas Molegbe sont une information qui a été  portée à la connaissance de l’assemblée. Caritas Congo Asbl a été renseignée dans le sens de tenter d’entrer en  contact avec  la Caritas Suisse et la Caritas Genève pour s’ouvrir des portes de financement s’agissant des crises humanitaires auxquelles elle est tenue d’apporter des réponses. Action de Carême Suisse quant à elle, a-t-on appris, se focalise sur les interventions du domaine du développement.   Les participants ont reconnu que les crises humanitaires  nécessitent une pro activité notamment dans le cas des pluies diluviennes et des inondations qui s’en suivent.  Il faut même  évoluer vers l’optique du développement durable en accompagnement de ces crises humanitaires, en notant que des fonds sont prépositionnés auprès de certains clusters ou de certaines agences du Nord dont  notamment CORDAID.

La question de la coordination  et des informations à donner aux partenaires en vue d’une meilleure mobilisation face aux crises humanitaires  n’a pas été éludée. La  Caritas Congo Asbl et la Caritas Molegbe, a-t-on insisté, sont tenues de réunir  les données pour les faire parvenir à la Confédération  Caritas Internationalis. Il a été demandé à la Caritas Congo Asbl de proposer une planification en vue d’une mission d’évaluation de besoins qui va intervenir prochainement et qui concerne une descente  dans la province de  la Tshopo.  L’assistance a reçu une note  d’information datée du 26 novembre 2015 que lui a transmise   la Caritas Belgique sur les inondations  qui ont, pour ainsi dire, pris en étau Bumba.

Les agences catholiques en RD Congo ont été invitées à  accompagner la Caritas  Congo  Asbl dans le secteur des OMD ou Objectifs Millénaires du Développement.  CAFOD dispose des appuis dans  ce domaine. Caritas Congo Asbl va proposer une mission mixte, Caritas Congo- agences catholiques, pour évaluer la situation de grandes crises,  afin de faire des propositions réalistes au Forum Pays. Elle est tenue d’actualiser la situation humanitaire et la partager avec les autres acteurs humanitaires  lors de  la prochaine réunion du Humanitarian Country Team, dont elle est membre. Cette réunion se tiendra  le 2 décembre 2015 à 11h 00’ à OCHA. Elle  est appelée à proposer aux membres du Country Forum une  planification ainsi que les coûts pour une  mission d’évaluation mixte  à mener par elle-même et 1 ou 2 autres agences. Ceci   avant le 10 décembre 2015  pour appréciation.

Pro activité et programmation

Caritas Allemagne a    rappelé lors de ce Forum-Pays qu’elle est déjà  active dans la réponse à la crise des réfugiés dans le diocèse de Molegbe  avec une action multisectorielle (eau potable, éducation, sécurité alimentaire). Elle a ajouté qu’elle est en négociation avec le Gouvernement allemand pour la  continuité  et l’extension en 2016 de ce programme vers  les nouveaux sites comme Zongo et Libenge. CORDAID  a affirmé qu’il  attend de Caritas Congo  Asbl une note conceptuelle  avant le 10 décembre pour  que celle-ci soit partagée avec son équipe en charge des urgences basée à Bukavu. Ceci en vue d’une  programmation éventuelle  l’année prochaine. Cette Agence catholique  signale qu’il  planifie d’appuyer les réfugiés burundais se trouvant en  familles d’accueil avec les kits NFI  enrichis désormais d’une lampe solaire. Les participants ont reconnu que les crises humanitaires  nécessitent une pro activité notamment dans le cas des pluies diluviennes et des inondations qui s’en suivent.  Il faut même  évoluer vers l’optique du développement durable en accompagnement de ces crises humanitaires, en notant que des fonds sont pré positionnés après de certains clusters ou de certaines agences du Nord (Cordaid notamment).

Rencontre  Agences catholiques en RDC et Caritas francophones parmi les divers

 

Lorsqu’ont été abordés  les divers, les participants ont appris de la Caritas Allemagne  la nouvelle de la visite en RD Congo  du 6 au 12 décembre 2015 de monsieur Christoph Klischt Ott, Directeur de la section  Afrique-Moyen Orient à la DCV ou Caritas Allemagne. La Caritas International Belgique  a porté à la connaissance des participants la nouvelle faisant état de la présence à Kinshasa de M. Julien CHEVROLIER, Responsable axe RD Congo au siège de la CIBe à Bruxelles. Ce séjour intervient  dans le cadre du suivi du programme  P3 et d’autres programmes (Partenariat CiBe-Caritas Congo). Les participants à ce Forum-Pays ont aussi  été informés sur la publication par le Comité Permanent de la Conférence Episcopale  Nationale du Congo (Kinshasa) du message pour la réussite du processus électoral intitulé « Faudra-t-il encore que le sang coule en RD Congo ? (cf. Gn 4, 10 » daté du 24 novembre 2015. Sur DIRO (Développement Institutionnel et Renforcement Organisationnel), les participants ont  appris  la  nouvelle du  lancement de la deuxième phase de ce programme en rapport avec la dynamisation des Sociétés civiles d’Afrique francophone et la  contribution à l’autonomisation des communautés locales. Un atelier a été prévu   qui se tiendra du 10 au 14 décembre 2015 à Kinshasa au Centre d’Accueil Caritas avec la participation de toutes les 14  Caritas d’Afrique concernées par ce programme. A cette occasion, sera présenté par la structure nationale  son Manuel de gestion du cycle de projet. Caritas Congo Asbl a été remerciée par CAFOD  pour sa participation  à sa session de planification  stratégique qui s’est déroulée  à Goma. Le document final sur ces assises sera partagée aux Agences catholiques se réunissant au Country Forum. Action Carême Suisse  a porté à la connaissance des participant la présence d’un bureau de la Coopération Suisse à Bukavu.

Lors de ce Forum-Pays du jeudi 26 novembre 2015, les Services (de Promotion de la Santé, de  Promotion du Développement et des Urgences) faisant partie de la Caritas Congo Asbl ainsi que  ses Cellules d’appui ont été  représentés par leurs Coordonnateurs ou  les délégués mandatés à ladite rencontre.

La prochaine réunion du Forum-Pays des Agences catholiques en RDC  a été prévue au début de l’année 2016. Ceci tout en n’écartant pas la possibilité de la convocation d’une réunion extraordinaire, si les circonstances l’exigent.

 

 

JOSEPH KIALA

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3635088
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
855
33434
39265
3635088