14/05/2021
NOUS SUIVRE SUR

Goma, le 28 avril 2021 (caritasdev.cd) : Allant du 15 au 19 avril 2021, un atelier de formation des gestionnaires de la MUSSRA s’est tenue à Goma, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), avec comme objectif de contribuer à l’augmentation du taux d’adhésion et à l’amélioration de la gestion et fonctionnement des organes de gestion d’une mutuelle de santé dans l’optique de la Couverture Sanitaire Universelle.

C’est à travers son département du Bureau Diocésain des Œuvres Médicales (BDOM), que la Caritas Goma a tenu, pendant 5 jours, une formation sur la gestion d’une mutuelle de santé cas de la mutuelle de Santé Saint Raphael (MUSSRA) sous l’appui financier de la Coopération Suisse.

Eneffet, En RDC, la prise en charge financière des soins de santé est majoritairement assurée par des individus, en lieu et place des systèmes de financement collectif comme cela est le cas dans les pays dits développés. L’atelier a connu la participation de 42 agents et deux facilitateurs dont Dr Apollinaire et Aminata.

Une situation qui limite l’accessibilité aux soins pour environ 70% des congolais vivant dans un contexte d’extrême pauvreté et les expose ainsi à des graves problèmes de santé comme l’affirment plusieurs rapport en la matiere. Et, avec l’avènement de la pandémie à Covid 19, l’insécurité généralisée en RDC, en général et plus particulièrement dans la province du Nord-Kivu, qui rend inaccessible les champs … la crise économique complique la capacité des malades à payer la facture de soins qu’ils ont bénéficiés.

Plusieurs initiatives ont été mises en place en RDC pour faire face à la faible accessibilité aux soins par la population parmi lesquelles le financement communautaire des soins, la mutualisation des risques d’appauvrissement en cas de maladie au travers d’un prépaiement des soins et le financement basé sur la performance. Certaines de ces initiatives ont échouées et d’autres se sont poursuivies sans atteindre leurs objectifs à cause de l’évolution contextuelle influencée par des facteurs d’organisation managériale, économiques, sociaux et politiques difficiles.

Cependant, parmi les associations ayant pris l’initiative figure la mutuelle de santé St Raphael du diocèse de Goma qui a connu ses débuts en 2015 grâce à l’initiative des abbés du diocèse de Goma avec comme objectifs de lutter contre l’automédication, encourager et favoriser un accès rapide aux soins. D’où, l’importance même de ladite formation a souligné Apollinaire, Formateur de l’atelier.

Différents thèmes ont été décortiqués : les objectifs d’un système de santé et la relation d’utilisation, la demande des soins, le concept de base du module mutualiste, aperçu du développement des mutuelles de santé, déterminants de la demande des soins et de micro assurance, qualité des services et soins de santé, les produits de micro-assurance de santé, la promotion marketing des produits, les fonctions de la micro assurance, le suivi évaluation : les indicateurs, la délégation de gestion et les schémas de structuration, généralités sur le marketing, fonction de marketing social, la gestion comptable d’une mutuelle de santé et en fin les travaux pratiques.

« Au fait, comme vous le savez, la couverture sanitaire universelle de la santé en RDC, qui a été prônée par le Président de la République a pour pilier l’accessibilité financière aux soins.  Et la mutuelle de santé fait partie des stratégies qui devront nous amener à y arriver. Et donc l’occasion qui nous a été offerte de parler à plusieurs personnes venues de 17 zones de santé de la province, nous a permis de faire passer ce message important, qui est celui de sensibiliser la population sur le système mutualiste en RDC en général et au Nord-Kivu en particulier. Le chemin à parcourir par la mutuelle de santé Saint Raphael est encore long, c’est un bébé qui est en train de naitre. C’est pourquoi je formule une demande d’accompagnement de tout le monde et surtout du régulateur », a déclaré le Formateur dans son allocution au dernier jour de l’atelier en présence de Mgr Willy Ngumbi, Evêque du Diocèse de Goma et celle du Ministre provincial de la Santé ainsi que de l’Abbé Richard Muhindo, Directeur de la Caritas Goma.

En s’adressant au Ministre provincial de la santé, Dr Apollinaire ajoute: « Dans mon expérience de 20 ans sur les mutuelles de santé, j’ai constaté que l’offre mal régulée est tueur des mutuelles de santé. Le comportement des prestataires des soins n’est pas parfois propice au développement des mutuelles de santé. C’est pour cela que votre accompagnement permanent à travers le service technique est un gage de réussite sur la MUSSRA. J’ai toujours dit que la mutuelle de santé c’est comme un verset de la bible qui dit que « nous devons apprendre à veiller car nous ne savons ni l’heure, ni le jour où le Fils de l’homme viendra ». A nous aussi de veiller car nous ne savons ni l’heure ni le jour où la maladie viendra ». A –t-il conclu.

Dans un entretien accordé à la cellule de Communication de la Caritas Goma, Immaculée Senga, une participante déclare que : « Le premier jour, nous avons fait un pré-test et après le résultat, nous avons réalisé que cette formation est d’une grande importance et nous permettra de sensibiliser les populations à travers des nouvelles matières et espérer ainsi leurs adhésions dans la mutuelle de santé ».

Ainsi donc a eu lieu un mot d’encouragement adressé aux membres participants par Monseigneur l’Evêque Willy Ngumbi avant de boucler la boucle par une prière.

 

Avec Caritas Développement Goma

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
5176130
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
2015
13025
31298
5176130