19/04/2021
NOUS SUIVRE SUR

Wamba, le 10 mars 2021 (caritasdev.cd) : Le projet d’appui à la prévention contre la Covid-19 en RD Congo par la communication pour le changement de comportement pendant et après la pandémie figure parmi les interventions réalisées par la Commission Diocésaine Justice et Paix (CDJP, en sigle) de Wamba. L’objectif de ce projet a été de ralentir la transmission de Covid 19. Il a ciblé 1.248 Messagers de vie, 312 Points Focaux Communaux et 26 Equipes de Coordinations provinciales. 

Interviewé par Caritasdev.cd, Monsieur l’Abbé Laurent Bobi Atilité, Directeur de la CDJP, a énuméré les différentes activités exécutées par la CDJP pendant l’année 2020 et les perspectives pour l’année 2021.

D’août à décembre 2020, les PFC et MV ont eu la lourde charge de toucher toute la population de toutes les communes tant urbaines que rurales du diocèse avec les messages de prévention contre la Covid-19 et l’invitation au strict respect des gestes-barrières et la distanciation sociale.

Cette activité a été exécutée grâce à la CENCO (Conférence Episcopale Nationale du Congo) et ECC (Eglise du Christ au Congo), avec l’appui financier de l’Union Européenne. L’activité principale de ce projet a consisté à mener des campagnes de sensibilisation relayant les messages de prévention contre la Covid-19, combattant ainsi les fakenews.

En outre, la CDJP a lancé  la 5ème campagne d’éducation civique et électorale sous le thème : « pour une gouvernance locale en vue du développement à la base ». Cela, dans l’optique de sensibiliser la population sur les liens entre les élections locales, prévues par la Constitution, l’amélioration des conditions de vie et le développement au niveau local. 

Ce projet a permis d’amener la population à réfléchir sur les valeurs démocratiques, la lutte contre la corruption et le tribalisme, l’engagement citoyen et politique des femmes et des jeunes, la non-violence et les élections locales.

Par ailleurs, la CDJP Wamba a réalisé certaines activités durant l’année 2020. Il s’agit notamment de règlement de certains conflits (surtout foncier), des émissions radiodiffusées, de la vulgarisation du code foncier, forestier et minier, l’assistance juridique à certains chrétiens arrêtés parfois arbitrairement par notre police territoriale,  du tournée de redynamisation des certaines CPJP et la célébration de la Journée Internationale de Droits de l’homme dans la Paroisse Saint Camille de Bayenga le 10 décembre 2020.

Former les citoyens sur leurs droits et devoirs  

A travers la réalisation des activités exécutées en 2020 par la CDJP Wamba, il y a lieu d’épingler plusieurs enseignements puisés par les groupes cibles.il s’agit notamment de l’importance de la justice et de la paix pour le développement de la communauté ; l’importance et la nécessité de gérer pacifiquement les conflits ; la connaissance des droits civils et politiques d’un citoyen et la connaissance de l’essentiel du Code forestier, foncier et minier.

Les bénéficiaires ont pris connaissance de leurs droits et devoirs en ces matières. Avec l’exploitation du bois dans presque toutes les chefferies, voire même les territoires, et les conflits fonciers que cela a générés, la population veut être informée suffisamment sur le Code foncier et forestier. Etant donné que l’exploitation et les conflits fonciers, forestiers et miniers persistent, la CDJP va continuer ses activités en 2021. Elle devra continuer à vulgariser le code foncier, forestier et minier. En plus, la  CPJP va multiplier les tournées de redynamisation et de formation ainsi que la satisfaction des victimes assistées en justice.

La CDJP signale certaines difficultés rencontrées dans le cadre d’exécution de ses activités. On peut citer : la léthargie des animateurs paroissiaux de justice et paix, la paralysie des activités programmées suite à la pandémie de Covid 19, le manque d’unités de production pour le bureau. A cela s’ajoute les routes difficilement praticables à cause de l’état de dégradation très avancé, et l’insuffisance des bailleurs pour appuyer les activités.

En guise de rappel, la Commission Diocésaine Justice et Paix de Wamba a vu le jour en 1998 sur décision de l’Ordinaire du lieu, Mgr Xavier Kataka, et ce, conformément aux directives de l’Episcopat congolais qui avait ordonné en 1993 la création de ladite Commission dans les diocèses et paroisses. Depuis 2009, elle a été intégrée au sein de la Caritas-Développement diocésaine selon la volonté de l’Evêque.

Créée en tant qu’une structure Pastorale importante pour la Promotion et la Défense de la Justice et de la Paix dans tous leurs aspects, la mission de laCDJP Wamba consiste à former, sensibiliser, informer et éduquer la population en matière de Justice et Paix, libertés fondamentales, droits humains, démocratie, droits et devoirs des citoyens, patriotisme, non-violence évangélique, gestion pacifique des conflits, cohabitation pacifique en évitant le tribalisme ; à éduquer les communautés locales à une gestion rationnelle et responsable des ressources naturelles en prenant en compte les exigences écologiques, etc. Pour l’intérêt de la population de Wamba, cette mission s’accomplit par des animations, des sessions de formation et des journées de réflexion.

 La CDJP aide la population de Wamba à sortir de son ignorance en matière de ses droits et devoirs de citoyens ; à cultiver le respect de l’homme, image de Dieu. Elle est une Commission Diocésaine importante par son action et son influence dans le milieu : c’est la principale organisation de promotion, surveillance, suivi et défense de Droits de l’homme dans le diocèse de Wamba. Ce dernier est situé dans le Nord-est de la République Démocratique du Congo.

Paris Mona

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
5122262
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
484
12325
30717
5122262