19/04/2021
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le  19  février 2021(caritasdev.cd) - :L’atelier sur les épidémies et pandémies  en République Démocratique du Congo (RDC) organisé par Caritas Congo Asbl avec l’appui financier et technique de la Coopération Suisse a pris fin hier au Centre d’Accueil Caritas à Kinshasa. Il a débuté le mardi 16 février 2021. Le Réseau Caritas en RD. Congo poursuit dans la durée son engagement aux côtés du Gouvernement congolais dans la surveillance, la prise en charge et la gestion durable desdits épidémies et pandémies sur toute l’étendue du territoire national. Cela a été noté avec satisfaction, comme l’a relevé dans son mot de clôture  le Secrétaire exécutif de la Caritas  Congo Asbl, rapporte caritasdev.cd

 La cérémonie de clôture de cet atelier est intervenue tard dans l’après-midi. Ledit atelier est intitulé comme suit: « Surveillance, prise en charge et gestion durable des maladies épidémiques et pandémiques en République Démocratique du Congo : Rôle et contribution du Réseau Caritas en RD. Congo à la lumière de la riposte multisectorielle contre la Covid-19 ». Le Secrétaire exécutif de la Caritas Congo Asbl, monsieur Boniface NAKWAGELEWI, a pris la parole pour la clôture des travaux de l’atelier après les mots du représentant des participants, Dr Abbé Louis NGANGA (Caritas Lisala) et du représentant de la Coopération Suisse, monsieur Eustache NDOKABILYA Dunia.  Ce dernier a plus particulièrement indiqué que  la Suisse soutient les efforts des autorités congolaises dans le domaine du  développement et que celle-ci base ses  interventions en RD. Congo à partir des besoins   exprimés par  les populations dans les zones les plus touchées. La Coopération Suisse, a affirmé monsieur Eustache NDOKABILYA Dunia, reste ouverte à une collaboration franche avec les structures congolaises à tous les niveaux.

Six axes

Le Secrétaire exécutif de la Caritas  Congo Asbl a pour sa part souligné que  cet engagement que poursuit celle-ci dans la durée aux côtés du Gouvernement  de la RD. Congo  est sur la consolidation des acquis des expériences accumulées au sein du Réseau et l’appropriation et la pérennisation  des pratiques novatrices observées dans  six axes. Monsieur Boniface NAKWAGELAWI  a cités ces six axes : la mise en place en conformité, avec les orientations du pouvoir public, d’un mécanisme de surveillance épidémiologique et de veille à base communautaire et la prise  en charge globale, la communication intégrée sur les risques et l’engagement communautaire. Il s’agit aussi de la recherche-action et de la valorisation des plantes médicinales, de la pharmacopée locale et de l’apport de l’alimentation dans la lutte contre les épidémies/pandémies. Il s’agit de l’accessibilité  et la Promotion/Développement des  technologies  biomédicales. Il s’agit enfin de l’atténuation de l’impact (et) socio-économique des épidémies/pandémies et du plaidoyer/coordination. Dans son mot de clôture, monsieur Boniface NAKWAGELEWI a  remercié le Directeur du cabinet du Chef de l’Etat, le ministère de la Santé et ses programmes spécialisés pour avoir pris une part active aux travaux de l’atelier. Il a aussi exprimé sa gratitude à l’Inera et à l’Université Catholique du Congo (Kinshasa).

6 axes abordés par les participants lors des travaux en carrefour

Il faut relever que ces (6) axes susmentionnés ont été abordés par les participants lors des travaux en carrefour, ceux-ci ayant été répartis en deux groupes au cours de la première partie de la journée qui a précédé la cérémonie de clôture de l’atelier. Pour chaque axe les deux groupes  ont proposé les actions à mener, les stratégies à mettre en branle, etc.  Une équipe devant être  mise sur pied et pilotée par monsieur Thadée BAREGA, 2ème Secrétaire exécutif adjoint de la Caritas Congo Asbl,  finalisera ce travail dont les  résultats seront « coulés » dans un document.  La première partie de la journée de clôture de l’atelier, dont la modération a été assurée par  Dr Justin  NKONKO  (Bureau Diocésain des Œuvres Médicales ou BDOM Kabinda) et monsieur l’Abbé Paul BABIKIRE (BDOM Bukavu), a débuté par le partage des expériences au niveau des Provinces ecclésiastiques, dans le cadre de la lutte                    multisectorielle contre la Covid-9 en RD. Congo.  Ont présenté leurs expériences, tout en tirant des leçons, les Provinces ecclésiastiques de Kinshasa, de Kisangani, de Lubumbashi et de Mbandaka-Bikoro.

 

JOSEPH KIALA

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
5122354
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
576
12417
30809
5122354