27/10/2020
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 1er octobre 2020 (caritasdev.cd) : Caritas Congo Asbl poursuit la distribution de kits de lavage des mains (un bidon de 20 litres et 3 barres de savon) en faveur de 8.000 ménages vulnérables affectés par la Covid19 dans quatre Zones de Santé de la capitale de la RD Congo : Barumbu, Kingabwa, Lingwala et Kinshasa. La journée du vendredi 25 septembre 2020 a été réservée à la distribution à domicile pour les personnes de 3ème âge et avec handicap. Certains retardataires de sites déjà servis ont aussi reçu leur aide dans les paroisses Saint Rombaut et Saint Eloi de la Commune de Barumbu. Il sied de signaler que deux mille ménages les plus vulnérables parmi les 8.000 ciblés ont reçu en plus une aide alimentaire.

Démarrée le 1er septembre dernier par les sites de la paroisse Notre Dame et Saint Muzeyi, Cette opération s’inscrit dans le cadre du projet « CDP-COVID19 ». Il est financé par une institution américaine dénommée Center for Disaster Philanthropy (CDP) via CRS (Catholic Relief Services), avec une enveloppe de 245.693 dollars US.

L’une des bénéficiaire du projet « CDP-COVID19 »
L’une des bénéficiaires du projet « CDP-COVID19 »

Chaque ménage bénéficiaire de l’aide alimentaire reçoit 50 Kgs de farine de maïs, 15 kgs de haricot, 750 grammes de sel de cuisine, 4 litres d’huile végétale, 3 barres de savon de 800g et un bidon vide de 20 litres pour conserver de l’eau pour se laver les mains. Deux sites de distribution ont été érigés dans chacune de quatre Zones de Santé, à l’exception de Kingabwa (avec quatre sites).

Sur le plan opérationnel, Caritas Congo Asbl travaille avec le Service de la Diaconie de l’Archidiocèse de Kinshasa. Le projet est d’une durée de quatre mois. Cette étape de distribution a été précédée par celles du ciblage des ménages, porte par porte, et de la remise des jetons aux bénéficiaires, a indiqué Mr Tristan Bonyenga, Chargé de Projet au Service des Urgences de la Caritas Congo Asbl.

« Cette aide a ciblé, non pas seulement les fidèles catholiques mais, tous les ménages vulnérables retenus selon les critères définis avec le bailleur des fonds ; et cela, sans distinction de religion ni de tribu », a souligné Mr Bonyenga.

Joie immense des bénéficiaires et leurs délégués

Les chefs de ménages qui sont soit des personnes de 3ème âge, soit des personnes avec handicap, soit des jeunes de moins de 19 ans restants avec leurs petits-frères/soeurs, sont parmi les bénéficiaires privilégiés de ce projet. Les ménages monoparentaux et ceux dirigés par des personnes souffrant de maladies chroniques étaient aussi pris en compte.

La famille de Mr Matongi Jacob, habitant l’avenue Luvungi n° 15 Bis, dans la Commune de Barumbu, est parmi ces bénéficiaires. Il a 96 ans. Sa maison et ses annexes hébergent 28 personnes. Ne sachant pas se déplacer jusqu’à la paroisse Saint Rombault de Barumbu, il s’est fait représenter par l’un de ses fils. « Nous n’avons pas enregistré de cas de Covid19 dans notre parcelle. Mais, il était difficile de se nourrir durant tout ce temps de l’Etat d’urgence sanitaire pour faire face à cette pandémie. Voilà pourquoi je remercie ce geste de cœur de la Caritas à notre faveur. Ça nous aidera à nourrir la famille durant quelques jours », a déclaré ce dernier.

« Cette farine de maïs et le haricot vont beaucoup nous aider. Je suis très contente de recevoir cette assistance », a indiqué pour sa part une sexagénaire, venue représenter sa mère, Mme Shako, âgée de 95 ans qui vit chez elle, sur avenue Kabinda D14 dans la commune de Barumbu. « Les donateurs ont très bien fait de penser à nous », a conclu Mme Ekanga Yohali Angélique, la fille de Mme Shako.

Mme Ebele Marie, sur Tshela A 26 à Barumbu, est une autre bénéficiaire. Elle vit avec ses quatre enfants, dans la famille de son défunt père, depuis la mort de son mari en Angola. « Une enquêteuse du projet m’avait trouvée en train de se débrouiller en vendant du pain que je retire à la boulangerie Pain Victoire de la commune voisine de Lingwala. Elle m’avait promis une carte de bénéficiaire qui me permet aujourd’hui de retirer cette assistance ici à la paroisse Saint Rombaut », a-t-elle révélé. « La pandémie nous a affectés sur le plan financier. Il fallait trouver à manger et faire face à quelques maladies légères des enfants. Mais, dans l’ensemble, notre petite activité commerciale nous a permis d’atténuer le choc ». Et de conclure : « je remercie alors la Caritas pour cette aide alimentaire qu’elle nous remet pendant ce moment où le Coronavirus nous a financièrement affaiblis ».

Guy-Marin Kamandji

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
4830096
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
609
1361
52523
4830096