20/09/2020
NOUS SUIVRE SUR

Equateur, le 16 septembre 2020 (caritasdev.cd) : Les questions environnementales et sociales sont considérées dans le Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt en RDC (PACDF), comme des questions transversales qui devront être prises en compte dans la mise en œuvre de toutes les activités du projet afin de réaliser ses objectifs. C’est dans ce sens qu’une mission a été effectuée récemment dans la province de l’Equateur, précisément dans le Territoire de Bikoro. Cette mission s’est inscrite dans le cadre du Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt en RDC, appuyé par le "Mécanisme Spécial de Dons en faveur des Peuples autochtones et des Populations Locales" (l’acronyme anglais est DGM) et par le Fonds National REDD à travers la Banque Mondiale. La Caritas Congo Asbl est l’Agence d’Exécution Nationale dudit projet.

Celle-ci a eu comme objectif de renforcer les capacités des membres du Comité Local de Suivi (CLS), des ONGDs locales, du délégué du REPALEF, et des acteurs locaux sur la prise en compte des sauvegardes environnementales et sociales dans le cadre du PACDF.

Un autre objectif à consister à l’identification des personnes affectées par le projet (Peuples Autochtones Pygmées) dans le cadre de la mise en place de la Concession Forestière des Communautés Locales (CFCL) et de l’identification des mesures d’atténuation de la limitation d’accès aux ressources dans la CFCL. Ceci en vue de leur intégration dans le plan de gestion de la CFCL. Il a été aussi question de recueillir les actes de cession de terre auprès de la communauté (donateur).

Cette mission a permis  de réaliser le screening (Evaluation préliminaire) environnementale et sociale des micro-projets (avec prélèvement des coordonnées géographiques) qui ont été formulés et actualisés.

Ladite mission a été effectuée par quatre personnes dont deux de l’Agence d’Exécution Nationale - Caritas Congo Asbl, un de la Caritas Développement Mbandaka- Bikoro et un du REPALEF Mbandaka. Il s’agit de Maximilien Kungana Kola et Albert Kibangala, respectivement Responsable de la Sauvegarde Environnementale et Sociale, Assistant du Coordonnateur du PACDF, chargé de la programmation et de suivi des contrats du PACDF.

Cette équipe a été composée également par messieurs Gédéon Mozaza Mobonda, Point Focal (PF) Caritas Mbandaka-Bikoro et Samuel BOPIO, PF du REPALEF, Antenne de Mbandaka-Bikoro.

Les acteurs renforcés dans la politique de sauvegarde environnementale et sociale

17 acteurs composés des PA-COLO à travers leurs Comités Locaux de Suivi (CLS), les ONGD locales et les délégués du REPALEF, ont été renforcés distinctement sur : les politiques de sauvegarde environnementale et sociale de la Banque mondiale ainsi que celles déclenchées dans le cadre du PACDF. Ils ont été également renforcés sur la gestion des risques environnementaux et sociaux ainsi que la mise en œuvre des mesures d’atténuation dans l’exécution des microprojets, le suivi socio-environnemental des microprojets et la gestion des plaintes.

Pour Patrice Nkamu Iyeli, membre du Comité Local de Suivi, « la formation m’a permis d’apprendre que la sauvegarde environnementale et sociale est une notion très importante pour la viabilité des activités que nous allons mener. Je sais aujourd’hui que chaque action quel que soit sa nature a une incidence (positive ou négative) sur l’environnement. Il est donc très utile de penser à minimiser ou éviter toutes actions pouvant porter préjudice à l’environnement, a-t-il poursuivi».

Sauvegarder l’environnement dans le cadre de la mise en œuvre du projet s’avère obligatoire selon la procédure de la Banque Mondiale, a fait savoir Joliva EKOKWA BOLOWANGA (CLS - COLO). Ayant appris ces notions sur la nécessité de sauvegarder l’environnement et de penser au bien-être de l’Homme à chaque étape de la mise en œuvre du microprojet est à mon avis un gage de la réussite du PACDF, a-t-il renchéri.

Au cours de cette mission, deux microprojets ont été retenus dans le secteur de Bikoro. Le titre de ces microprojets sont entre autres : « Projet d’encadrement de 50 PA-COLO dans la production et l’écoulement des Produits Forestiers Non Ligneux dans le village de LOKOLAMA, territoire de Bikoro en Province de Mbandaka (Lokolama, Bongonde-Djole, Ilanga 1, 2, 3, Baolongo) et Projet d’aménagement d’un verger et de production du miel à Mbuli, Moboyo et Bikoro ».

Par ailleurs, signalons que le CLS a été structuré et son fonctionnement é été redynamisé. Le plan de travail de la mise en œuvre des activités d’alphabétisation dans les villages de Mbuli, Iyanda, Bongonde et Momboyo a été élaboré. Ensuite, une visite guidée des salles des classes prévues pour l’organisation des séances d’alphabétisation a été effectuée.

Pour mémoire, le PACDF financera 50 microprojets susceptibles d’avoir des impacts négatifs sur l’environnement de la zone du projet. Afin de limiter lesdits impacts négatifs, le projet procède à la revue socio-environnementale ou « screening » environnemental de chaque microprojet proposé, ce qui permettra le tri et la classification des microprojets. Ce processus vise à s’assurer de la prise en compte des paramètres socio-environnementaux dans la réalisation de ces microprojets.

 

Paris MONA

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
4754044
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
75
9357
36302
4754044