20/09/2020
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 02 septembre 2020 (caritasdev.cd) : Évaluer les progrès réalisés par le PACDF (Projet d’appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt en RD. Congo) et trouver des pistes des solutions possibles en vue d’améliorer la mise en œuvre de celui-ci constituent l’objectif global de la neuvième session de son Comité de Pilotage National. Ses assises se tiennent au Centre d’Accueil Caritas à Kinshasa, en RD. Congo, du 1er au 9 septembre 2020. Elles ont réuni les délégués de 19 territoires cibles du PACDF et les Points Focaux du Réseau des Peuples Autochtones et des Communautés Locales pour les Écosystèmes Forestiers ou REPALEF, rapporte caritasdev.cd

 Ces assises réunissent aussi les membres du Secrétariat Permanent du Comité de Pilotage, l’équipe de l’Agence d’Exécution Nationale (Caritas Congo Asbl) avec ses six membres, les représentants du FONAREDD ou Fonds National REDD (Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation) et de la Banque mondiale. Le PACDF en sigle ou Projet d'Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt en RDC est financé par le Mécanisme spécial de don dédié aux Peuples Autochtones et Communautés locales et un fonds additionnel du Fonds National REDD. Ceci dans le cadre de l’Initiative pour la Forêt de l’Afrique Centrale (CAFI) à travers la Banque Mondiale.

Peuples Autochtones et Communautés locales dans la gestion durable des terres et forêts en RDC

Le 1er Secrétaire exécutif Adjoint de la Caritas Congo Asbl, monsieur l’Abbé Eric Abedilembe, a le premier pris la parole à cette session d’ouverture. Il a félicité et encouragé le PACDF et tous les acteurs impliqués dans leur accompagnement et leur contribution significative au renforcement des capacités des Peuples Autochtones et Communautés locales dans la gestion durable des terres et forêts en République Démocratique du Congo.

La Représentante du Secrétaire Général du FONAREDD à cette session inaugurale a été Mme Astrid Ntanga. Après           l’allocution de monsieur l’Abbé Eric Abedilembe, la Chargée de Suivi-Evaluation au FONAREDD a dans son mot salué les efforts déployés par toutes les parties prenantes en ce qui concerne les activités clés, qui contribuent à l’atteinte des jalons. Elle a ajouté en insistant que ces activités ne souffrent pas de retards critiques, en dépit d’un environnement caractérisé par la crise sanitaire due à la pandémie du Coronavirus. Mme Astrid Ntanga a souligné les avancées considérables du PACDF, notamment, dans la prise en compte des préoccupations des Peuples Autochtones dans les documents de la politique et loi des différentes réformes en cours de finalisation (foncier et Aménagement du Territoire) et dans le développement des mesures de sauvegarde.

Assises ouvertes par le Président du Comité de Pilotage National

Dans son mot d’ouverture, le Président du Comité de Pilotage National, monsieur Kapupu Diwa, a souhaité la bienvenue à tous les participants et a ouvert officiellement la session du Comité de Pilotage National.

Durant les quatre jours de cette session, les participants vont passer en revue le Plan de Travail, le Budget Annuel (PTBA) 2020-2021 et valider le PTBA s’agissant de 2020. Ils aborderont également  la question de microprojets en vue de promouvoir les activités économiques et les moyens d’existence qui mettent en valeur l’adaptation aux changements climatiques et la gestion durable des paysages forestiers à travers des micro-subventions.

Pour rappel, le PACDF est mis en œuvre à travers deux organes : le Comité de Pilotage National (CPN) et l’Agence d’Exécution Nationale (AEN), avec l’appui technique des Points Focaux du REPALEF. Le Comité de Pilotage National (CPN) est l’organe de concertation et de décision des représentants des Peuples Autochtones (PA) et Communautés locales (COLO) pour la mise en œuvre du PACDF.

Ledit CPN est composé de deux représe ntants des communautés des 19 territoires ciblés du projet (deux en raison par territoire, un délégué titulaire et son suppléant), des 8 représentants d’organisations nationales, cooptés par le REPALEF. Le CPN comprend aussi des observateurs parmi lesquels les représentants du Ministère de l’Environnement, de la Conservation de la Nature et du Développement Du     rable (MECNDD - PIF) ainsi que de la Banque mondiale.

 

Mona Paris

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
4754006
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
37
9319
36264
4754006