20/09/2020
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 26 août 2020 (caritasdev.cd) : Après Maluku, des ménages vulnérables de Nsele et N’Djili , affectés par la Covid19, ont reçu mercredi 26 août 2020 une assistance économique de Caritas Congo Asbl. Il s’agit de la poursuite du projet d’assistance économique aux familles vulnérables de Kinshasa pendant la pandémie de Covid19 que finance l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, avec une enveloppe de 500.000 dollars américains. Il est exécuté par CAFOD (Caritas de l’Angleterre et du Pays de Galles), avec ses partenaires Caritas Congo Asbl et UJCC.  La sélection de 2.314 ménages vulnérables bénéficiaires de ce projet a impliqué les Chefs de Quartiers et les Confessions religieuses de six communes de la capitale de la RD Congo. Ce qui explique le déroulement de la cérémonie de remise symbolique de cette assistance mercredi sur l’esplanade des maisons communales de Nsele et de N’Djili, dans le District de la Tshangu, rapporte caritasdev.cd.

S’adressant aux Chefs de quartiers, représentants des confessons religieuses et un groupe des bénéficiaires réunis en ces lieux, le 1er Secrétaire Exécutif adjoint de la Caritas Congo Asbl, Monsieur l’Abbé Eric Abedilembe, a circonscrit le bien-fondé de ce projet. Il a indiqué d’entrée de jeu que « parmi les vulnérables sélectionnés, certains sont des enfants, d’autres des veuves, d’autres encore des malades chroniques. Il y en a parmi ces vulnérables d’autres qui ne savent même pas se déplacer, soit à cause de leur handicap physique ou à cause de leur âge avancé ».   Toutes ces personnes, chefs de ménages, « sont devenues encore plus vulnérables qu’auparavant, durant cette pandémie de Coronavirus, et particulièrement pendant la période de confinement », a-t-il poursuivi.

Du cash aux vulnérables et des dispositifs de prévention de la Covid19 pour les églises et quartiers

« Dès lors, une assistance économique immédiate est nécessaire pour soutenir tant soit peu ces groupes vulnérables. Aujourd’hui, Caritas Congo Asbl remettra à ces vulnérables une assistance en cash, ainsi que d’autres dispositifs destinés à les aider à prévenir la propagation de la Covid19 », a souligné le prêtre, en invitant tous les bénéficiaires à en faire un usage en bon père de famille.  

Abbé Eric Abedilembe a rappelé que « le présent projet a été financé à CAFOD par l’Eglise de Jésus-Christ des Saints de Derniers Jours. Et cela, pour une durée de deux mois. Il est exécuté dans la commune de la Nsele, N’Djili, Maluku, Bumbu, Ngiri-Ngiri et Makala ». Précisant ses deux activités fondamentales, il a indiqué que le volet Prévention contre la Covid19 comprend 900 kits de lavage des mains de 100 litres, équipés de leurs bassins ; 233 cartons de savons liquide ; 340 cartons de solutions hydro-alcooliques. Il a ainsi sollicité l’implication tous azimuts des autorités publiques pour que l’opération de lavage des mains devienne pratiquement permanente dans les lieux publics : églises, bureaux, écoles, restaurants, etc.

Vue des kits de prévention de la Covid19 à N'Djili
Vue des kits de prévention de la Covid19 à la maison communale de N'Djili

Par ailleurs, du cash transfert sera réalisé au bénéfice de ces ménages sélectionnés parmi ceux affectés durement par la Covd19.  « Environ 433 ménages vulnérables » sont concernés par commune pour cette assistance en monnaie électronique. Des bénéficiaires interrogés ont indiqué vouloir créer ou renforcer de petites activités génératrices de revenus.

Il sied de noter que ce projet est mis en œuvre par le Service de la Diaconie et le BDOM (Bureau Diocésain des Œuvres Médicales) de l’Archidiocèse de Kinshasa, sous l’accompagnement technique et financier de la Caritas Congo Asbl. Mr l’Abbé Eric Abedilembe a clôturé son speech en remerciant toutes les parties prenantes de ce projet : l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours qui a rendu possible la mise en œuvre de ces deux activités grâce à son appui financier ; CAFOD, « un partenaire d’appui financier de Caritas Congo Asbl depuis de longues dates », pour son plaidoyer ; les Bourgmestres ; Chefs de quartiers ; les représentants des confessions religieuses ainsi que les enquêteurs et personnel des services de l’Archidiocèse de Kinshasa impliqués dans différentes phases de ce projet. Tous ont respecté la recommandation de notre Seigneur Jésus-Christ qui, dans l’Evangile de Mathieu 25, 25, dit « quand j’ai eu faim, vous m’avez donné à manger ; etc. Il a invité les chrétiens de la RDC au même esprit de solidarité dans d’autres coins du pays et du monde.

Satisfaction et remerciement des Bourgmestres

Mot de bienvenue du Bourgmestre de la Nsele
Mot de bienvenue du Bourgmestre de la Nsele

Devant l’assemblée réunie sur l’esplanade de sa maison communale, le Bourgmestre de la Nsele a exprimé sa gratitude, au nom de sa population, pour « cette compassion en cette période de la pandémie de la Covid19. C’est un véritable geste du cœur et d’amour qui sera certes marqué dans nos mémoires et celle surtout des bénéficiaires de notre commune urbano-rurale».   

De la même manière, le Bourgmestre de la Commune de N’Djili, Mr Mussa Abdul Razac, a remercié l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours  pour son financement, ainsi que CAFOD pour son plaidoyer. Il a aussi loué la proximité sociale de Caritas Congo Asbl avec ses interventions fréquentes au profit des populations congolaise en général et de Kinshasa en particulier. C’est le cas de cette aide apportée à la population de N’Djili où deux de treize quartiers de sa commune ont été ciblés : les quartiers 9 et 13. « En cette période de la pandémie, il est recommandé de se laver régulièrement les mains. Or, il est difficile de le faire sans eau, ou avec de petits récipients », a relevé le bourgmestre, saluant ces kits de lave-mains de 100 litres, remis symboliquement aux reprentnts des confessions religieuses.

Mr Mussa Abdul Zarac, Bourgmestre de N'Djili
Mr Mussa Abdul Zarac, Bourgmestre de N'Djili

Le Bourgmestre Mussa a aussi apprécié le système de Cash utilisé, laissant la liberté au bénéficiaire de choisir les dépenses à réaliser. Mais, à l’instar de la Caritas Congo Asbl, il a mis en garde les bénéficiaires (surtout les analphabètes) sur d’éventuelles tentatives de détournements de ces fonds par leurs proches.

En fait, cette assistance économique se réalise à travers l’opérateur téléphonique Vodacom, qui a livré de nouvelles Cartes Sim aux bénéficiaires. Ces derniers n’auront qu’à se présenter auprès des shops Vodacom de leurs environs pour retirer l’argent et l’utiliser de manière optimale.  Le projet prévoit de revenir auprès des bénéficiaires pour vérifier s’ils vont dépenser cette aide économique comme indiqué lors de l’identification et sélection par les enquêteurs de la Caritas. Pour mémoire, l’ONG Union des Jeunes Congolais pour le Changement (UJCC) a réalisé la même opération au profit de 1.014 ménages vulnérables des communes de Bumbu, Ngiri-Ngri et Makala, grâce au même bailleur des fonds.

Guy-Marin Kamandji

 

 

 

 

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
4753982
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
13
9295
36240
4753982