21/10/2020
NOUS SUIVRE SUR

Bukavu, le 19 août 2020 (caritasdev.cd) : La Caritas- Développement Bukavu a organisé du 13 au 14 août 2020 à l’hôtel Beau Lieu, situé dans la même ville, dans la partie Est de la RD. Congo un atelier de formation qui a réuni des partenaires de la Veille humanitaire et a porté sur la collette, le traitement et la transmission des alertes. Il a aussi porté sur les mécanismes de gestion des alertes dans le hub humanitaire de Bukavu. A la fin de la formation, les participants ont reçu chacun un livret intitulé « Module de formation des donneurs d’alertes sur la Veille humanitaire », rapporte caritasdev.cd.

De manière concrète, pendant l’activité ou la formation, chaque participant a reçu un cache-nez et un flacon de gel hydro alcoolique pour son hygiène personnelle et sa protection. Ladite formation a réuni des organisations donneuses d’alerte et s’est inscrite dans le cadre des activités du Projet de la Caritas Congo Asbl intitulé « Appui à la réalisation de l’objectif stratégique 4 du Plan de la Réponse Humanitaire par la redynamisation et la consolidation des mécanismes de gestion des alertes dans les régions humanitaires (pôles) du Kasaï, du Sud-Est, du Centre-Est et du Nord-Est de la RD. Congo ».

Les participants à cet atelier ont également reçu à sa clôture le feuillet « Glossaire de la Veille humanitaire : concepts clés » et une fiche de collecte des données. Cette fiche est dénommée « Nouvelle alerte humanitaire ».  

Ce Projet dit Appui à la réalisation de l’objectif stratégique 4 du Plan de la Réponse Humanitaire a reçu un financement de la première allocation « Urgence » stratégique du Fonds commun en RDC, afin d’harmoniser les mécanismes existant de gestion des alertes (collecte, transmission, traitement et analyse), et de renforcer les capacités des acteurs de la Veille humanitaire.

Docteur Emmanuel Mbuna et Dr Guy Byavulwa de la Caritas Congo Asbl parmi les participants à l’atelier

Monsieur Jean-Pierre MASTAKI, Chef de file Veille humanitaire à la Caritas Bukavu

L’animateur principal de l’atelier, monsieur Jean-Pierre Mastaki, a attiré l’attention des participants sur les matières relatives à la Veille humanitaire et au cycle de gestion de l’information. Il a aussi parlé du message d’alerte, du réseau de « veilleurs », de l’alerte humanitaire et de la restitution de la formation au sein des réseaux des « veilleurs ». La formation s’est déroulée en format vidéo conférence Skype et a bénéficié des interventions des agents de la Caritas Congo Asbl se trouvant à Kinshasa, à savoir docteurs Emmanuel Mbuna et Guy Byavulwa. Ceux-ci sont respectivement Coordonnateur des Urgences à la Caritas Congo Asbl et Point Focal Veille humanitaire au sein de celles-ci.

Le mot d’ouverture de cet atelier de formation à Bukavu, a été lu par monsieur Valéry Kalumuna, Administrateur général de la Caritas- Développement Bukavu.   Trente participants, dont trois femmes, ont pris part à cette formation. Il s’agit des délégués des Agences des Nations Unies, des Clusters leads et Co-leads et des Organisations non gouvernementales internationales. Les autres participants étaient ceux des Organisations non gouvernementales nationales, des acteurs de la Réponse rapide à pied d’œuvre au Sud-Kivu, de la Croix Rouge de la RD. Congo, de la Division des affaires humanitaires et solidarité. Presque toutes les structures invitées à cette formation disposent d’un réseau d’informateurs clés. Celles-ci ont accès à l’information primaire à la suite d’un choc ou d’une crise humanitaire. Des dispositifs de lavage des mains ont été installés à l’entrée de l’hôtel et dans la salle de réunion.  

Paris Mona

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
4821973
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
1034
4602
44400
4821973