03/07/2020
NOUS SUIVRE SUR

Molegbe, le 11 février 2020 (caritasdev.cd) : Mme Maguy est une ménagère de Molegbe-Village, à 15 km de la ville de Gbadolite, chef-lieu de la province du Nord-Ubangi. Elle était avec près d’une dizaine d’autres femmes sur une file indienne, attendant le tour d’accéder au moulin. Chacune avait sa quantité de graines à moudre dans une petite bassine ce samedi matin. « Nous arrivons à très bien faire moudre nos farines ici. Ce moulin nous sort du reste de la farine d’une très bonne qualité. Il faut débourser 500 Francs Congolais (environ 0.30 dollars US) pour faire moudre le contenu d’une bassine », a-t-elle indiqué à caritasdev.cd.

Ce moulin moud du maïs, du soja et des cossettes de manioc. Il appartient au « CLER » Lizuru, entendez,  Comité Local d’Entretien des Routes de desserte agricole qui existent dans certains villages. Le « CLER » Lizuru entretient la route dans l’axe Fiwa-Mogoro, long de 15 kms. Bientôt, il s’occupera de l’axe Mogoro-Kambo, long de 16 kms.

Héritier Gbosoro est Secrétaire du CLER Lizuru. Il a indiqué que leur association compte 20 membres qui n’habitent pas tous Molegbe-Village. Il y a cinq membres dans chacun de quatre villages des environs : BTT, Tshiwa, Lizulu-centre et Mogoro-centre.

Il sied de signaler que le Comité Local d’Entretien Routier ( CLER) Lizuru fait partie des structures du projet « Un Monde Sans Faim », pour réhabiliter certains tronçons routiers, selon la méthode HIMO (Haute Intensité de la main-d’œuvre). Il a été mis en oeuvre par la Caritas-Développement Molegbe, avec l’accompagnement technique de la Caritas Congo Asbl.

Le projet « Un Monde Sans Faim » est financé par le Gouvernement allemand, à travers la Caritas Allemagne. Ce projet vise » vise principalement d’améliorer durablement la performance des systèmes de production agricole et des circuits de commercialisation des denrées alimentaires  au bénéfice de 5.000 ménages ruraux (soit 30.000 personnes) dans les Territoires de Libenge, Mobayi-Mbongo, Gemena, Budjala et la Mairie de Zongo, au Nord-Ubangi et Sud-Ubangi.

Pour appuyer les « CLER » dans leur travail, le projet « Un Monde Sans Faim » leur a remis des bèches, pioches, petits compacteurs faits à la main, y compris des matériels pour casser la pierre, etc. « Mais, il ne suffit pas de les appuyer avec des matériels. Nous avons d’abord commencé par une formation en HIMO (Haute Intensité de Main-d’œuvre). Ils ont été formés par un expert que nous avons pris comme Consultant. Il est de la DVDA », a fait savoir Mr Sylvain Katanga de la Caritas Congo Asbl, Coordinateur dudit projet. « Pour leur faciliter la tâche, nous les avons aussi formés en gestion de petites unités de transformation. En l’occurrence, nous avons donné un moulin pour le « CLER » de Molegbe, un autre pour celui de Mohiya et une décortiqueuse pour le « CLER » de Bobito. Ces unités de transformation constituent une AGR (Activité Génératrice des Revenus) pour les « CLER », de quoi les appuyer dans leur travail, tant que faire se peut », a-t-il précisé.

Tshintu Kamanda Madeleine (Stagiaire) et GM Kamandji 

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
4585167
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
945
9484
5250
4585167