28/02/2020
NOUS SUIVRE SUR

Genève, le 07 février 2020 (caritasdev.cd): Pour lutter contre l’expansion de l’épidémie de nouveau coronavirus (2019-nCoV) en Chine et dans le monde, et protéger les États dont les systèmes de santé sont les plus fragiles, la communauté internationale a lancé un plan de préparation et de riposte de US $675 millions couvrant la période allant de février à avril 2020. « Ma plus grande crainte vient du fait qu’aujourd’hui certains pays ne disposent pas de systèmes qui leur permettent de détecter les personnes qui ont contracté le virus, s’il devait faire son apparition, » a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. « Une aide d’urgence est nécessaire pour renforcer les systèmes de santé fragiles afin qu’ils puissent détecter, diagnostiquer et prendre en charge les personnes atteintes du virus, prévenir la propagation de la transmission interhumaine et protéger les agents de santé. »

Le Plan stratégique de préparation et de riposte pour lutter contre le nouveau coronavirus présente les activités et les ressources dont les organisations sanitaires internationales, y compris l’OMS, ont besoin à l’échelle mondiale pour la période allant de février à avril 2020 afin de mettre en œuvre les mesures de santé publique prioritaires visant à aider les pays à se préparer et à lutter contre le 2019-nCoV. Les objectifs du plan sont de limiter la transmission interhumaine du virus, en particulier dans les pays les plus vulnérables s’ils devaient être confrontés à l’épidémie; d’identifier, d’isoler et de prendre en charge les patients rapidement; de communiquer les informations essentielles sur le risque et l’évènement; de réduire autant que possible l’impact social et économique; de limiter la propagation du virus à partir des sources animales; et de tenir compte des éléments inconnus et néanmoins cruciaux.

Le plan est axé sur:

- la mise en place rapide d’une coordination internationale et d’un appui opérationnel;

- le renforcement de la préparation dans les pays et des opérations de riposte;

- l’accélération de la recherche et de l’innovation prioritaires.

« L’efficacité de la riposte face à une épidémie dépend des mesures de préparation mises en place avant que celle-ci ne frappe, » a déclaré le Dr Mike Ryan, Directeur chargé du Programme OMS de gestion des situations d’urgence. « C’est pourquoi nous recherchons des ressources pour garantir que les pays les plus vulnérables puissent protéger leurs populations du nouveau coronavirus avant qu’il ne soit à leur porte. »

Comme il est indiqué dans le plan, la flambée représente, selon l’évaluation de l’OMS, un risque très élevé pour la Chine, et un risque élevé aux niveaux régional et mondial. Les facteurs sur lesquels a reposé l’évaluation des risques sont notamment la probabilité d’une poursuite de la propagation, l’impact potentiel sur la santé humaine, et les différents niveaux d’efficacité dans les mesures nationales de préparation et de riposte. En agissant au plus vite, comme il est préconisé dans le plan, il sera possible de gérer ces risques et d’apporter le soutien nécessaire dans certains domaines.

Le 5 février à 10 heures (HEC), 25 pays ont signalé des cas confirmés du nouveau coronavirus, dont la Chine, où 24 363 personnes avaient contracté le virus, soit plus de 99% de tous les cas. Pour l’ensemble des autres pays, on compte 191 personnes ayant contracté le virus.

Avec l'OMS / communiqué de presse du 05.02.2020

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
4038735
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
7973
16796
121340
4038735