20/11/2019
NOUS SUIVRE SUR

Luiza, le 06 novembre 2019 (caritasdev.cd) : Elles sont plus de 1.000, ces femmes allaitantes qui souffrent de la mastite dans la Zone de Santé de Luambo, en Province du Kasaï Central.  En fait, la mastite est une inflammation du sein, le plus souvent unilatérale, qui survient dans l'immense majorité des cas chez les femmes qui allaitent. Cette maladie touche particulièrement les Aires de Santé de Luetsha, Movo, Tshikunyi et Kajikulu/Mukinyi Mayinku.

Selon les éléments d’information recueillis auprès d’un « Veilleur humanitaire »  de Caritas, ces femmes atteintes de la mastite ont notamment des douleurs atroces dans les seins qui sont gonflés. Elles ont des sensations de pression dans les seins et des plaies ou crevasses sur les mamelons. Du coup, les bébés sont menacés par la malnutrition, car leurs mères ne savent plus allaiter.

Pour le moment, face à cette maladie, les femmes reçoivent  un traitement traditionnel plutôt que moderne. La durée de ce traitement est illimitée, par rapport à l’expérience locale. Des charlatans avides d’argent continuent à proposer différentes tisanes.          

Mais, étant donné que la mastite peut avoir une origine inflammatoire ou infectieuse et qu’elle n’est pas contagieuse, les autorités sanitaires locales feraient mieux d’investiguer sur les causes de cette maladie qui aurait atteint plus de 1.000 femmes dans la Zone de Santé de Luambo. Elles devraient également proposer des traitements appropriés et solliciter l’intervention du niveau provincial ou national en cas de débordement.

Quoi qu’il en soit, des experts indiquent que la mastite est le plus souvent bénigne et se résorbe d’elle-même en quelques jours. Il arrive toutefois que l’infection soit plus sérieuse et nécessite une intervention médicale qui visera à drainer le pus présent dans un abcès. Dans certains cas, la chirurgie est nécessaire.

Par ailleurs, les mêmes experts relèvent que dans la grande majorité des cas, la mastite ne dure que 24 à 48 heures et peut être enrayée sans traitement médical. Il suffit souvent d’appliquer les mesures suivantes : se reposer le plus possible ; s’assurer que la position d’allaitement est adéquate ; allaiter le bébé plus fréquemment, pour bien drainer les seins (8 à 12 fois par jour) ; appliquer sur le sein des compresses chaudes avant d’allaiter, des compresses froides après la tétée ; si nécessaire, tirer les surplus de lait et masser délicatement le sein atteint.

Guy-Marin Kamandji

.

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3531944
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
201
9731
78986
3531944