09/04/2020
NOUS SUIVRE SUR

Rome, 22 octobre 2019 (caritasdev.cd) : le partage d’expériences sur des situations d’urgence survenues dans plusieurs coins du monde a été au menu de la 2ème journée de l’atelier des Communicateurs de la Confédération Caritas, réunis du 15 au 17 octobre 2019 à Rome. Les représentants de sept Caritas ont parlé des priorités et initiatives en matière de communication mises en place dans leurs pays, dans une méthode de « session Market Stall ».

Chacun des orateurs avaient une table (appelée «étal de marché») dans une zone séparée de la pièce principale. Les autres participants à la session (la trentaine) ont été divisés en petits groupes qui ont alterné d’une table à l’autre, pendant 10 minutes, à chaque étal de marché, sans compter le temps d’un jeu de questions-réponses.

Les représentants de ces « marchés » ont été Caritas Allemagne, Caritas Australie, Caritas Bangladesh, Caritas Congo Asbl, Développement et Paix (Caritas Canada), Caritas Mexique, Caritas Venezuela et Caritas Philippines.

Des expériences de réponse aux crises humanitaires partagées aux pairs

Ces échanges ont été fort appréciés par les participants. Chacun a tiré profit des expériences de communication d’urgence des Caritas les ayant exposées.

Présentation de l'expérience de Caritas Bengladesh
Présentation de l'expérience de Caritas Bengladesh

Sur les sept désignés par la Facilitatrice, Mme Caroline Brennan de CRS, au regard d’une représentativité des cinq continents, il y a lieu de citer notamment Mr Chayan Inmanuel qui a parlé de la réponse de la Caritas Bengladesh à la crise des réfugiés de Ruhingya.

Présentation de l'expérience de Caritas Philippines
Présentation de l'expérience de Caritas Philippines

Sur sa « table», la représentante de Caritas Philippine a mis en exergue quant à elle la collecte des fonds face à une situation d’urgence tant auprès des donateurs traditionnels qu’en ligne auprès des individus.

C’est dans ce cadre que le Communicateur de la Caritas Congo Asbl a parlé de la crise du Kasaï. Il a d’abord décrit brièvement le contexte de cette situation d’urgence, partie d’un problème de succession à la Chefferie du fils Jean-Pierre Mpandi, alias « Kamuina Nsapu », après le décès de son père. Cette crise, débutée en , en avril 2016, a obligé 1,4 millions de personnes à quitter leurs milieux d’origine, fait de milliers des morts, avec plusieurs dizaines de fosses communes et même le meurtre de deux Experts de l’ONU. 

Mr Guy-Marin Kamandji  a relevé notamment peu de ressources pour apporter rapidement l’aide et sauver des vies dans le Grand Kasaï, l'accès difficile aux victimes à cause de l'insécurité et aussi la nécessité d’une bonne communication adéquate. Ainsi, Caritas Congo Asbl se devait d’apporter sa pierre à cette communication à développer par les Acteurs humanitaires. Face à la faible capacité à communiquer des Caritas Diocésaines concernées, Caritas Congo Asbl, en collaboration avec Caritas International Belgique, a eu recours à la « Veille Humanitaire ».

Les moyens de communication utilisés

Cet outil est venu en soutien aux canaux de communication traditionnels développés par Caritas Congo Asbl : publication des nouvelles donnant l’évolution de la situation (articles sur le site web, sur la plateforme Baobab développé par Caritas Internationalis, réseaux sociaux, magazines); couverture médiatique de l’assistance distribuée aux déplacés par différents canaux, y compris par la presse nationale et internationale ; fourniture des outils de communication à un journaliste mandaté par Caritas Internationalis (CI) pour renforcer le plaidoyer et la visibilité de Caritas sur cette crise du Kasaï en Occident ; recueil et publication des histoires des victimes lors de la distribution de l’assistance ; collaboration avec la Direction de Communication de Caritas International Belgique/Siège dans la production d’un documentaire « Brisons le silence » ; publication régulière des articles et Communiqués de presse envoyés aux acteurs politiques, humanitaires, Société Civile et Réseau Caritas ; médiatisation de la participation du Secrétaire Exécutif de  la Caritas Congo Asbl à la Conférence humanitaire de Genève sur le RD Congo en avril 2018.

La Cellule de Communication de Caritas Congo Asbl a aussi exploité des matrices de « Veille Humanitaire » partant du Grand Kasaï. Elle a assuré également l’accompagnement des Evêques en plaidoyer auprès des agences UN ; la publication des visites de solidarité du Nonce Apostolique et du Président de la Conférence Episcopale (calendrier, articles, etc.); l’appui à la mobilisation des fonds menée par le Service d’Urgence de Caritas Internationalis avec des articles attachés aux SITREP (Rapports de Situation) envoyé aux membres de la Confédération ; la participation au plaidoyer des Agences Catholiques présentes en RDC, réunies en Country Forum autour de Caritas Congo Asbl.

Au-delà de ces moyens, Caritas Congo Asbl a bénéficié de plusieurs opportunités en matière de communication : appui constant de la Caritas Internationalis à travers sa Direction de Communication et son Service des Urgences ; un Appel d’urgence a même été lancé par la CI en septembre 2017 pour servir 1.500 ménages parmi les déplacés. Dans ce chapitre, Guy-Marin Kamandji a souligné l’implication de la Hiérarchie de l’Eglise en appui au plaidoyer sur la crise du Kasaï : Message du Pape au cours d’une messe à Carpi dans le nord-est de l’Italie, communiqué conjoint Conférence Episcopale et Archevêque de Kananga du 30 mars 2017 « exhortant les forces de sécurité de faire preuve de retenue dans un usage proportionné de la force dans le rétablissement de la paix » ;  visite du Nonce Apostolique (note technique du 17 juin 2017), message et visite de la Conférence Episcopale.

L’orateur a ajouté la synergie développée avec les Caritas Sœurs du Nord, réunies autour de Caritas Congo, dans le Country Forum, avec la constitution d’un Consortium « Solidarité Caritas pour le Grand Kasaï » en mai 2017 ; l’installation d’un Point Focal de la Caritas nationale, secondé par un Staff d’une Caritas Diocésaine,  pour renforcer les capacités humanitaires et communicationnelles des Caritas Diocésaines touchées par la crise du Kasaï, avec le soutien de CAFOD, en collaboration avec CI.

Bonne pratique : « Veille humanitaire Caritas »  en soutien à la Communication en situation d’urgence

A côté de cette panoplie de canaux de communication susmentionnés, Caritas Congo Asbl a recouru à un outil spécial : la « Veille Humanitaire », soutenu par certains de ses partenaires, particulièrement le Fonds Humanitaire en RDC et l'UNICEF. Caritas Congo Asbl, Caritas Intternational Belgique et les Caritas provinciales et diocésaines ont développé un système de collecte, de traitement et de transmission des données d’alertes sur les chocs qui frappent la population et où chaque maillon de la chaine a ses responsabilités.

Présentation de l'expérience de Caritas Congo Asbl
Présentation de l'expérience de Caritas Congo Asbl

Trois concepts clés sont à respecter : complétude, véracité et promptitude. Les informations sur les chocs qui surviennent à la population partent des Paroisses vers l’Instance de Coordination Humanitaire OCHA, en passant notamment par la Cellule Veille de Caritas.

Ainsi, l’Equipe de Veille de Caritas transmet chaque semaine des matrices d’alertes à OCHA, aux acteurs et instances stratégiques (UNICEF, Secrétariat Général Caritas Internationalis, Nonciature Apostolique, etc.).

La cellule de Communication de Caritas Congo Asbl qui reçoit ces matrices exploitent certaines jugées sévères  et, grâce à ses différents canaux,  permet aux médias d’en être informés.

Des résultats probants

Des informations collectées par des moyens de bord (SMS/Courts messages téléphoniques) par des Veilleurs Caritas, répandus dans tous les villages, ont permis à la communauté humanitaire de définir le 1er appel de fonds pour secourir les populations qui affrontaient une de pires crises de leur histoire et d’organiser les premières réponses d’urgence ; le Mécanisme RRMP (Réponse Rapide aux mouvements des Population), financé par UNICEF, dans le Kasaï, s’est alimenté des informations issues du Réseau de Veille Caritas pour mener ses interventions ; des plaidoyers de grandes envergures à travers toute la Confédération ont pu être menés sur base de SITREP (Situation Report) ou de campagne de communication, notamment celle organisée par Caritas International Belgique en novembre 2017 sur « Kasaï Now – Bring the silence », relayé par Caritas Internationalis.

De manière chiffrée, 704 alertes sur la crise du Kasaï ont été lancées pour l’année 2017 : 86 alertes sur le Mouvement de population ; 445 alertes sur les Incidents de protection ;  32 sur les Aléas climatiques ; 63 sur les Informations sécuritaires ; 2 alertes sur les Epizooties et ravages de cultures et 43 sur la Santé publique.

En 2018, la Veille Humanitaire a produit 712 alertes. Ainsi, Caritas a transmis pour les deux années 49 matrices d’alertes hebdomadaires.

Au début 2018, avec la mise en application de la nouvelle architecture humanitaire en RDC, la Veille Humanitaire commence doucement à interpeller. Caritas et UNICEF multiplient les plaidoyers sur l’importance de l’accès à une information de qualité qui peut sauver des vies, si la machine humanitaire en est informée à temps. En effet, en ligne avec l’Objectif Stratégique 4 du Plan de Réponse Humanitaire (HRP) 2017-2019 pour la RDC, en 2018, le Fond Humanitaire en RDC a financé une allocation stratégique visant à améliorer la rapidité et l’efficacité de la réponse humanitaire à travers la révision et l’harmonisation des approches (méthodologies et outils) utilisées dans le cadre de la veille humanitaire et de l’évaluation rapide multisectorielle (ERM), mise en œuvre par ACTED et Caritas.

Pour rappel, parmi les alertes sévères transmisses, une du mois de mai 2018 a permis à la Communauté humanitaire (OMS) d’entreprendre des investigations qui ont abouti à la confirmation de l’épidémie de la maladie à Virus Ebola dans la Province de l’Equateur en mai 2018.

Des réponses ont été fournies à quelques questions de précisions ayant suivi l'exposé clair de cette pratique de "Veille Humanitaire".

GMK

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
4251896
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
49
12808
37300
4251896