17/01/2020
NOUS SUIVRE SUR

Kilwa, le 21 octobre 2019 – (caritasdev.cd) – En 21 ans d’existence, le Service diocésain d’adduction d’eau de Kilwa qu’ a lancé voici plusieurs années la Caritas Kilwa a sorti du pétrin cette cité située dans le Sud-est de l’ex-Katanga, en RDC. La population de ladite cité (territoire de Pweto), aujourd’hui de plus de 70.000 âmes, autrefois enregistrait beaucoup des cas de choléra, de bilharziose, de dysenterie… en consommant l’eau polluée du Lac Moëro. Vint par la suite l’idée de mettre sur pied un Service diocésain d’adduction d’eau à Kilwa. Actuellement, toutes les localités constituant la cité de Kilwa sont alimentées en eau potable par ledit  Service diocésain. Cette information a été donnée à caritasdev.cd ce vendredi 11 octobre 2019 sur place à Kilwa par le chef de service de ce projet, qui est monsieur Jean Kambi, rapporte caritasdev.cd

Les localités desservies en eau par le Service diocésain d’adduction d’eau de Kilwa sont  : Kinsali,  Kituti, Katenge, Kapufi et Sensele. A partir de Kakinga, petite localité située au bas de la montage d’où provient l’eau, les localités situées tout au long de sa conduite  ont aussi été desservies. Il s’agit de Sanduku, Diziba, Nsinsi, Mutuale,  Kalunda, Mpande, Mulimba et Musalaba. L’eau potable que consomment les habitants de Kilwa part donc de la montagne de Kakinga, à 25 kilomètres de cette cité. Ceci est facilité par le système de gravitation. Le tout pour cette conduite d’eau est constitué d’un barrage, d’un bassin de sédimentation ou chambre de filtrage avec trois chambres de visite, de 24 autres chambres de visite, de 3 réservoirs de 100 m3 chacun en maçonnerie et de 2 réservoirs métalliques de 75 et 45 m3 chacun.  

Opération financée par l’Ong allemande Misereor

A partir de 5 réservoirs se trouvant à la cité de Kilwa, l’eau  se dirige vers les différents robinets des consommateurs dans les parcelles. La main d’œuvre locale et des techniciens venus d’Allemagne, du Burundi et du Rwanda ont pu installer tout ce matériel. Sur place Misereor, qui a financé l’opération, a recruté et formé  des agents locaux. Ceux-ci étaient 3  techniciens au départ, 2 animateurs, 2 chargés de finances (caissier et secrétaire comptable) et 1 gardien de captage.

Au démarrage du projet à Kilwa en 1997,  le pourcentage de la population desservie  par le  Service diocésain d’adduction d’eau de Kilwa a été de 70 . A partir de l’année 2000 intervient l’installation du réseau de distribution. Le taux de desserte en eau de la population atteint les 100 pour cent et ce jusqu’à  aujourd’hui. Cette population   apprécie à sa juste valeur la qualité et la quantité de l’eau qui lui est distribuée par le Service diocésain d’adduction d’eau de Kilwa, qui emploie à ce jour 8 agents, dont le responsable direct est monsieur Jean Kambi. Celui-ci a précisé que ledit Service est appuyé par un corps de fontainiers   qui se chargent de la perception des montants payés par les ménages (4.413 dans tout Kilwa). En tout 75 pour cent   de ces ménages sont supposés s’acquitter de leurs factures (1.000 Francs congolais par mois). Le paiement régulier de ces factures constitue cependant une sorte de casse-tête.  

L’organisme Misereor est très content du travail que réalise le Service diocésain d’adduction d’eau de Kilwa. Il apprécie les efforts fournis par ses agents pour assurer une bonne maintenance de l’ouvrage. Monsieur Jean Kambi, après le départ de tous les membres de la toute première équipe, a procédé à la formation de nouveaux collaborateurs. A part le gardien, il a lui-même formé   les autres agents : 2 plombiers, 2 animatrices et 1 secrétaire comptable.

Améliorer davantage la qualité de l’eau et en donner aux habitants de Kilwa situés en hauteur  

Pour monsieur Jean Kambi, son vœu le plus cher est de voir ce Service diocésain  continuer le plus longtemps possible à fournir de l’eau potable à la population de Kilwa qui ne cesse d’augmenter en nombre au jour le jour. Il  émet le vœu que les recettes recueillies auprès des consommateurs grâce à la fourniture en eau soient maximisées. Et d’ajouter :  « Nous lançons l’appel à Misereor  pour que cette Ong nous assiste en vue de pouvoir améliorer davantage la qualité de l’eau que nous produisons et, grâce à son assistance technique,  d’être  en mesure de fournir  de l’eau potable  aux habitants de Kilwa les plus proches mais situés en hauteur  ».  

 

De notre Envoyé spécial à Kilwa JOSEPH KIALA

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3843223
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
2596
28569
88998
3843223