07/12/2019
NOUS SUIVRE SUR

 Kinshasa, le 15 février 2018 (caritasdev.cd) : Les Evêques membres de la Conférence Episcopale  Nationale du Congo (CENCO) ont débuté leur assemblée plénière extraordinaire en ce jeudi 15 février2018 au Centre d’Accueil Caritas à Kinshasa.

Il s’agit concrètement d’analyser la situation sociopolitique dans le contexte actuel et de voir éventuellement quelle orientation pastorale donner, a souligné le Secrétaire général de la CENCO. S’adressant à la presse, il a noté que beaucoup de choses se sont passée. « Il y a eu des marches, des morts et beaucoup d’autres choses encore qui se discutent autour du processus électoral. Devant cette réalité, les Evêques veulent faire le point, conscients de peu de temps qui reste, comme ils tiennent aux élections conformément au calendrier », a poursuivi l’Abbé Donatien Nshole.

Cette assemblée plénière extraordinaire s’est ouverte par une messe dite à la chapelle Saint JEAN XXIII du centre d’accueil Caritas, par Monseigneur Marcel Utembi Tapa, Archevêque de Kisangani et Président de la CENCO,.

En introduisant son homélie, Mgr Marcel Utembi a souligné que cette  rencontre de la CENCO intervient au lendemain de l’entrée dans le carême, considéré comme un temps de conversion qui prépare à vivre la joie de Pâques. Chacun est convié à opérer un choix décisif. Il s’agit d’une proposition de vie et du choix de s’orienter à cette vie comme il est prescrit dans le livre de Deutéronome 30, 19-20. Par la suite, renoncer à soi- même, prendre sa croix chaque jour et suivre le seigneur tel est le sens à donner au carême a invité ce prélat catholique.

Poursuivant sa prédication, l’Archevêque a fait comprendre que le Carême n’est pas un temps de l’immobilisme, mais plutôt un temps de dynamisme dans l’engagement pour conduire le peuple à la prospérité.

Considérant le contexte de crise sociopolitique marqué par des violences et tant de misère, l’incertitude qui plane sur le pays, cela préoccupe les prélats catholiques de la RDC qui se pose constamment la question de savoir : que devraient-ils faire pour que le peuple de Dieu ait la vie et qu’il l’ait en abondance ? Ainsi, le père évêque a démontré que rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est en Jésus Christ comme le prédit Saint Paul aux Romains 8,39. Cette parole de fortification aide à ne pas être scandalisé par la croix, sous toutes ses formes, sans abandon à leur mission prophétique au milieu du peuple qui leur a été confié, a conclu le Président de la CENCO.

Dody ISHAKU (Stagiaire)

 

 

 

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3636620
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
2387
34966
40797
3636620