26/06/2022
NOUS SUIVRE SUR

Kisangani, le 06 juin 2022 (caritasdev.cd) : orienter les enfants suspects vers les établissements de santé en vue d'un dépistage précoce pour une meilleure prise en charge contre le VIH, tel est l’objectif d’un projet de Caritas Congo Asbl dont la 3ème phase vient d’être lancée à Kisangani. Financé par ONUSIDA/PEPFAR, via Caritas Internationalis, ce projet vise de manière secondaire la lutte contre la stigmatisation. C’est ce qui justifie la mission de suivi et évaluation de la mise en œuvre des activités du projet GRAIL (Galvanizing  Religious Actors for Better Identification and Linkage to Pediatric HIV) effectuée récemment à Kisangani, dans la Province de la Tshopo.

Conduite par le 1er Secrétaire Exécutif adjoint en chargé de l’Administration et Finances de la Caritas Congo Asbl, Mr l'Abbé Eric Abedilembe, la délégation était composée de Dr Rita Rhayem (Conseillère-Santé/VIH à Caritas Internationalis), de Dr Stecker Carl (Évaluateur externe du projet GRAIL) et de Dr Jean Munongo (Coordonnateur National du Service de Promotion de la Santé de Caritas Congo Asbl).

Ses bénéficiaires directs sont donc les enfants de 0 à 5 ans, tandis que les bénéficiaires indirects sont les parents ayant des enfants de moins de 5 ans et toute la communauté en général.

« Il s’agit du projet de renforcement de l’engagement des confessions religieuses dans l’accélération du diagnostic précoce et du traitement des enfants vivant avec le VIH. Les activités évoluent bien en sa troisième phase en cours d’exécution, dont le lancement, par une campagne d'orientation des enfants et de dépistage, a eu lieu dimanche 30 mai 2022 dans la ville de Kisangani », a indiqué Dr Jean Munongo, abordé par caritasdev.cd.

Soutien manifeste des Autorités sanitaires et de l’Archevêque de Kisangani

Les moments forts de cette mission étaient notamment l’accueil par Mgr Marcel Utembi, l’Archevêque de Kisangani et Président de la CENCO.

Entretien de l'Evaluateur avec des bénéficiaires
Entretien de l'Evaluateur avec des bénéficiaires

Ce dernier tient à cœur ce projet qui vient soulager le peuple de Dieu dans un contexte de la pauvreté. Il a fait le plaidoyer auprès de Caritas Internationalis en vue de la continuation des activités de lutte contre le VIH pédiatrique.

Par ailleurs, la messe de lancement de la campagne de dépistage à la Paroisse Saint Gabriel du quartier Simi-Simi a témoigné l'adhésion du Curé et de toute sa communauté à ce projet afin de lutter contre la stigmatisation et orienter les enfants pour un dépistage du VIH et une prise en charge précoce. L’objectif étant que les enfants atteints du VIH mènent aussi une vie digne comme tous les autres.

Il a été aussi constaté l'engouement des mères à amener les enfants au dépistage dans les établissements des soins ; la collaboration de l'équipe du BDOM (Bureau Diocésain des Œuvres Médicales) Kisangani avec le PNLS provincial (Programme National de Lutte contre le Sida). Le support de ce dernier est très apprécié par le Réseau Caritas Congo Asbl et Caritas Internationalis.

En outre, « notre projet a offert une opportunité pour récupérer les enfants en retard de vaccination de routine et le dépistage des enfants malnutris », a ajouté le Coordonnateur National du Service de Promotion de la Santé de Caritas Congo Asbl).

En guise de difficultés, ce dernier a cité notamment l'insuffisance des médicaments de base pour les autres maladies de l'enfance (paludisme, verminoses, les infections respiratoires aiguës, les dermatoses…) ; la couverture plus large du projet (toutes les autres formations sanitaires des 4 Zones Pastorales de l’Archidiocèse de Kisangani et pourquoi pas d'autres Diocèses.

 

Il sied également de relever la collaboration avec les instances du Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, qui  reste un facteur incontournable en vue de l'alignement de l'action sanitaire de l’Église catholique à la politique nationale en matière de la Santé. Ce projet donne une occasion au dépistage d'autres maladies de l'enfance. Le suivi régulier des activités du projet, un des piliers de l'atteinte des résultats, s’en trouve ainsi assuré.

Dr Munongo a émis le vœu de voir continuer la sensibilisation des parents afin d'orienter les enfants pour les dépister, même après la campagne de dépistage du VIH.

Pour lui, la mission a permis à l'évaluateur externe, Dr Stecker Carl, de palper la réalité du terrain après plusieurs entretiens qu’il a eu avec Mgr l'Archevêque Marcel Utembi, le Ministère de la Santé, le Personnel du projet, les Leaders religieux et les bénéficiaires.

Guy-Marin Kamandji

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
5901040
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
319
10090
46633
5901040