07/07/2020
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 16 juin 2020 (caritasdev.cd): Plusieurs titres traités par les médias figurent dans notre revue de presse de ce mardi 16 juin 2020 en RDC. Il s’agit entre autre des 668 civils ont été tués à Beni par des présumés ADF, un financement de la Banque Mondiale d’un milliard de dollars pour l’amélioration du capital humain en RDC, le Ministre de la Sante insiste sur respect barrière en vue de mettre fin à la pandémie. A cela s’ajoute : l’arrestation et le transfert à la prison de Makala du Directeur financier de la Maison Civile du Président Tshisekedi, la cause de la dépréciation du franc congolais, selon le gouvernement et le Cardinal Ambongo parle de sa rencontre avec la délégation de l’Union Européenne.

  1. URGENCES, DEVELOPPEMENT ET SANTE

Radio okapi : Nord-Kivu : 668 civils tués par des présumés ADF à Beni depuis le 30 octobre (CEPADHO)

668 personnes ont été tuées depuis le lancement des opérations des FARDC le 30 octobre de l’année dernière. Ces informations ont été livrées dimanche 14 juin, dans le bulletin d’information du Centre d'Etude pour la Promotion de la Démocratique, la paix et les Droits de l'Homme (CEPADHO). Cette organisation de défense des droits de l’homme basée à Beni affirme que l’ADF a profité de la faiblesse de communication entre les parties engagées dans cette opération, pour s’attaquer à nouveau aux civils. L’ONG appelle à la consolidation de la communication et du système de renseignements entre la population, l’armée et la MONUSCO pour faire face à la situation. L’armée, la population, la MONUSCO devaient plus agir dans une sorte de complicité de manière à anticiper, de manière à éviter que ce soit l’ennemi qui prenne le dessus. Et nous voudrions que l’armée investisse dans le renseignement », a déclaré Maitre Omar Kavota, Vice-président du Conseil d’administration du CEPADHO.

Agence Congolaise de Presse : un milliard de dollars en faveur de l’amélioration du capital humain en République démocratique du Congo

Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé un financement d’un montant total de un milliard de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) afin d’améliorer le capital humain en République démocratique du Congo, indique un communiqué de la Banque Mondiale parvenu mardi à l’ACP. Selon la source, ce financement comprend 800 millions de dollars en faveur du projet pour l’équité et le renforcement du système éducatif (PERSE) et 200 millions de dollars de financement additionnel en faveur du projet de renforcement du système de santé (PDSS) pour améliorer la santé maternelle et infantile.

7sur7.cd: RDC/Covid-19 : le ministre de la santé insiste sur le respect des gestes barrières pour mettre fin à la pandémie

Le ministre de la santé a, au sortir de son audition par la Commission socio-culturelle de l'Assemblée nationale ce lundi 15 juin 2020 au Palais du peuple, insisté sur le respect des mesures barrières édictées pour endiguer la pandémie de covid-19. Le docteur Eteni Longondo a affirmé que le respect de ces gestes va permette la baisse de la courbe des contaminations à la maladie à coronavirus. "Quand l’épidémie a commencé, on avait dit que le pic sera atteint vers le mois de juin, c’est pourquoi nous sommes en train d’atteindre la phase ascendante. On est à plus de 100 cas par jour. C’est dans la progression normale d’une épidémie. On devrait s’attendre à cela. Nous devons nous attendre également à la phase descendante de la courbe quand la population va être immunisée, en masse par le virus, la courbe va baisser. Ce qui est important est de dire aux congolais de respecter les gestes-barrières", a dit le ministre de la santé. Actuellement, la RDC compte 4.837 cas (4.836 confirmés et 1 probable) dont 112 décès (111 confirmés et 1 probable) et 613 personnes guéries.

  1. POLITIQUE ET SOCIETE

Politico.cd : RDC: le directeur financier de la Maison Civile du Président Tshisekedi arrêté et transféré à Makala!

Célestin Mwambi, directeur financier de la maison civile du chef de l’État congolais, a été arrêté ce lundi 15 juin et transféré à la Prison centrale de Makala. Selon des sources judiciaires du parquet général près la cour d’appel de Kinshasa-Gombe, ce dernier est soupçonné d’un détournement de plus de deux millions de dollars.

Digital Congo : RDC: la cause de la dépréciation du franc congolais, selon le gouvernement

Les fluctuations actuelles du franc congolais sont causées   notamment par la morosité de l’économie mondiale suite aux effets néfastes de la maladie à coronavirus, selon le gouvernement congolais. Cette conclusion ressort de la réunion du Comité de conjoncture économique tenue autour du Premier ministre, Sylvestre Ilunga, le mercredi 29 avril, dans la soirée. Sur le marché parallèle à Kinshasa, 1 dollar américain est négocié à 1900 francs congolais ce jeudi 30 avril. Le gouverneur de la Banque Centrale a été instruit d’actionner les mécanismes nécessaires pour stabiliser le taux de change de la monnaie nationale, selon le rapport final de cette réunion lu par Jean-Baudouin Mayo, Ministre en charge du Budget. Ce dernier est aussi, avec le ministre des Finances, invité à contenir les dépenses publiques dans la marge des recettes réalisées actuellement. L'unique bonne nouvelle est venue du secteur minier où malgré la crise causée par la pandémie du COVID-19, la production, bien que faible, génère quand même des recettes.

  1. EGLISE

Actualité.cd: Cardinal Ambongo après sa rencontre avec la délégation de l’UE : “ Nous ne pouvons pas rester des éternels assistés ”

Le cardinal Fridolin Ambongo s’est exprimé ce lundi 8 juin après sa rencontre avec la délégation de l’Union Européenne venue apporter une aide humanitaire à la RDC notamment pour lutter contre la pandémie de la Covid-19. Tout en restant reconnaissant à l’égard de l'U.E pour son appui permanent en faveur de la RDC, le prélat catholique a tout de même dit son indignation sur le fait que la RDC se retrouve toujours en situation des mains tendues. « Je suis particulièrement reconnaissant à l’Union européenne qui, en cette période difficile est venue nous rendre visite (…). Je pense que la grande responsabilité, c’est la responsabilité du Congo, du gouvernement et du peuple congolais. Nous ne pouvons pas rester des éternels assistés. On nous assiste aujourd’hui parce que nous sommes dans une situation critique, mais il faudrait bien que nous sortions de là pour qu’on ne continue pas à venir à notre aide », a dit le Cardinal Ambongo.

Paris Mona

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
4595363
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
1941
4269
15446
4595363