10/12/2019
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 03 mai 2019 (caritasdev.cd) : L’actualité de ce vendredi 02 mai 2019 en RDC est dominée par divers titres, entre autre : huit morts à Rushuru lors des combats entre l’armée et des présumés FDLR, la France désignée chef de file du groupe des partenaires techniques et financiers du secteur éducatif, Quinze nouveaux cas confirmés d’Ebola et quatorze décès notifiés mercredi au Nord-Est de la RDC, Martin Fayulu visé par une enquête judiciaire après des accusations d’« incitation à la haine ethnique », SONAS : le personnel accueille dans la joie la nomination des fils-maison.

  1. URGENCES, DEVELOPPEMENT ET SANTE
  • Radio Okapi : RDC : huit morts lors des combats entre l’armée et des présumés FDLR à Rutshuru

Deux militaires FARDC et six civils, dont trois femmes, ont été tués et plusieurs autres personnes blessées lors des accrochages entre les FARDC et des présumés FDLR, mercredi à Rugari dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Selon les sources locales, la situation reste tendue, ce jeudi 2 mai, dans ce village où soldats et habitants se regardent en chiens de faïence. Les commerces et toutes les autres activités socio-économiques sont restés fermés ce jeudi à Rugari, où vers 9 heures locales, des tirs ont été encore entendus, indiquent certaines sources civiles locales. Tout serait parti d’une embuscade tendue, mercredi vers 9 heures, contre un convoi des FARDC par des présumés FDLR au Nord de Rugari. Deux militaires ont été tués. Dans la même soirée, six civils auraient été tués en représailles par des militaires, selon les mêmes sources. Seulement, le porte-parole de la 34ème région militaire, le major Ndjike Kaiko contacté par Radio Okapi, a confirmé les deux morts dans les rangs de l’armée ainsi que les blessés. Mais, il a démenti les allégations de représailles contre les civils.

  • 7sur 7.cd; RDC : la France désignée chef de file du groupe des partenaires techniques et financiers du secteur éducatif

Après l’Unesco, la France est désignée chef de file du groupe des partenaires techniques et financiers du secteur éducation en RDC (PTFE). La cérémonie de passation du bâton de commandement a eu lieu ce jeudi 2 mai 2019, au Grand Hotel Pullman de Kinshasa. La France bénéficie donc d’un mandat d’une année renouvelable, à la tête de cette structure d’appui au secteur éducatif congolais. Le diplomate français a, pour sa part, rassuré l’Unesco et les autres partenaires de la détermination de son pays à travailler dans la perspective d’atteindre les Objectifs de développement durable liés à l’éducation à d’ici 2030. Tout en rappelant l’engagement de son pays à continuer à soutenir le secteur éducatif en Afrique et dans le monde, François Pujolas a plaidé pour le plus large accès des enfants congolais, principalement des jeunes filles, à une éducation de qualité.

  • ACP: Quinze nouveaux cas confirmés d’Ebola et quatorze décès notifiés mercredi au Nord-Est de la RDC

Quinze nouveaux cas confirmés de maladie à virus Ebola ont été notifiés mercredi au Nord-Est de la RDC, dont huit à Katwa, quatre à Butembo, un à Musienene, un à Kalunguta au Nord-Kivu et un à Mandima en Ituri, rapporte le ministère de la Santé dans son bulletin quotidien sur la situation épidémiologique de cette maladie parvenu jeudi à l’ACP. Selon la source, quatorze nouveaux décès de cas confirmés ont été également enregistrés le même mercredi. Parmi ces décès, on note six décès communautaires (quatre à Katwa et deux à Butembo) et huit décès aux centres de traitement d’Ebola (CTE), dont trois à Béni, deux à Butembo, deux à Mabalako et un à Katwa. Par ailleurs, trois patients ont été guéris et sortis du CTE, dont deux à Butembo et un à Béni.

 2. POLITIQUE ET SOCIETE

  • Jeune Afrique: RDC : Martin Fayulu visé par une enquête judiciaire après des accusations d’« incitation à la haine ethnique »

La police judiciaire a été chargée d'ouvrir une enquête à la suite d'une plainte déposée contre Martin Fayulu, notamment pour « incitation à la haine ethnique ». L'ex-candidat à la présidentielle, dont l'entourage dénonce une tentative « d'intimidation », risque jusqu'à cinq ans d’emprisonnement. Martin Fayulu semble de plus en plus isolé en RDC. Dans une lettre adressée le 29 avril au commissaire général adjoint chargé de la police judiciaire, le procureur général près la Cour de cassation a ordonné l’ouverture d’une enquête sur Martin Fayulu, à la suite d’une plainte déposée contre lui le 18 février par un certain Jean-Claude Ngoy Lufuluabo. Le candidat malheureux à l’élection présidentielle de décembre 2018 y est accusé d’« incitation à la haine ethnique, massacre des balubas, pillage, atteintes aux droits garantis, crime de génocide et crimes contre l’humanité ».

Le phare : SONAS : le personnel accueille dans la joie la nomination des fils-maison

Contrairement à certaines informations en circulation sur la toile faisant état du mécontentement ou mieux du rejet par le personnel de nouveaux dirigeants nommés par ordonnance présidentielle à la tête de la Société Nationale d’Assurances, (SONAS), c’est l’euphorie. Après un petit déplacement effectué sur le terrain, notamment à l’agence de Kinshasa/Limete ainsi qu’à la Direction générale de l’entreprise, Le Phare a constaté que c’est plutôt dans la joie totale que le personnel de la Sonas a accueilli la nomination de Lucien Ekofo Boyeme et Cie, qu’il considère par ailleurs comme un soulagement après une longue période de flottement entre les travailleurs et le staff dirigeant dû à la méfiance qui s’était installée entre les deux parties, à la tête de cette société d’Etat qui exerçait jusqu’il y a peu le monopole d’assureur en République Démocratique du Congo.

 3. EGLISE

  • Vatican News : L'intention de prière du Pape pour l'Église en Afrique

   En ce mois de mai 2019, le Pape François invite les croyants à prier pour que l'Église en Afrique soit ferment d'unité."Les divisions ethniques, linguistiques et tribales d’Afrique peuvent être surmontées par la promotion de  l’unité dans la diversité. Je veux remercier les religieuses, les prêtres, les laïcs et les missionnaires pour leur travail en faveur du dialogue et de la réconciliation entre les différents secteurs de la société africaine. Prions ce mois-ci pour qu’à travers l’engagement de ses membres l’Eglise en Afrique soit ferment d’unité entre les peuples, signe d’espérance pour ce continent".

 

Mona Paris[1]

 

[1] Pour toutes informations supplémentaires, veuillez contacter :

  • Guy-Marin KAMANDJI, Chargé de Communication, Tél. +243 998 45 60 39, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.,

Plus d’infos sur notre site web : www.caritasdev.cd; Facebook : Caritas Congo Asbl; Twitter : @CaritasCongo,                      Skype : caritas.congo, Instagram : caritas_rdcongo

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3651030
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
1023
6558
55207
3651030