21/09/2020
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 21 février 2019 (www.caritasdev.cd): Un atelier axé sur l’élaboration d’un plan de riposte du VIH pour l’année 2019 par les confessions religieuses a eu lieu du 12 au 16 février 2019.  Il a été organisé par le Secrétariat Exécutif National du PNMLS (Programme National Multisectoriel de Lutte contre le Sida),  en collaboration avec les confessions religieuses et l’ONUSIDA. La Caritas Congo Asbl, instrument de la Pastorale Sociale de l’Eglise catholique en RDC, a été représentée par deux membres de son Service pour la Promotion de la Santé. Il s’agit de Docteurs Matthieu BIKOKO et Michel MBAMBULA. Contribuer à l’accélération et à la consolidation de la riposte contre le VIH au sein des confessions religieuses impliquant les fidèles et leurs familles, tel a été l’objectif dudit atelier. Ces assises se sont déroulées dans la salle des conférences du PNMLS.

Kisangani, le 07 novembre 2018 (caritasdev.cd) : Après Kisangani, les leaders religieux de Yangambi et Banalia, en Province de la Tshopo, viennent d’être mobilisés dans  le diagnostic et le  traitement précoces des enfants vivant avec le VIH/SIDA. C’était au cours des ateliers de renforcement de leurs capacités organisés du 20 au 29 octobre 2018 par la Caritas Congo Asbl, en collaboration avec la Caritas-Développement Kisangani. (Click here to read the English version)

« La mission d’appui aux ateliers de renforcement des capacités des leaders religieux pour leur contribution dans le diagnostic et traitement précoce chez les enfants vivant avec le VIH/SIDA s’est déroulée dans de bonnes conditions dans les 2 zones pastorales de Yangambi et Banalia. Les formateurs provinciaux ont fait preuve d’un professionnalisme avéré et la participation des personnes formées était importante et intéressée », a indiqué à caritasdev.cd Dr Jean Munongo, Coordonnateur National du Service de promotion de la Santé de Caritas Congo Asbl, rentré de Kisangani, où il était accompagné par la Comptable Solange Ngombe.

La participation a été très satisfaisante, s’est réjoui Dr Munongo. « Sur les 62 personnes attendues, 58 (43 leaders religieux et 15 prestataires des soins) ont répondu présent et ont été formées, soit un taux de réalisation de 93,5 %. Une liste des activités catalytiques a été retenue pour chacune des zones pastorales et les points focaux, chargés de la mise en œuvre de celles-ci ont été responsabilisés. Une évaluation à mi-parcours est programmée au mois de janvier afin d’apprécier l’état d’avancement des activités et de mettre en évidence des éventuels goulots d’étranglement et trouver des pistes de solution », a-t-il relevé.

 

Mbandaka, le 28 mai 2018 (caritasdev.cd) : la résurgence de la maladie à virus Ebola (MVE) dans la Province de l’Equateur a poussé l’Archevêque coadjuteur de Kinshasa et Administrateur Apostolique de l’Archidiocèse de Mbandaka-Bikoro à effectuer une visite de proximité et de réconfort dans la « Zone rouge » de Bikoro et Itipo/Iboko auprès de la population de cette partie de la RDC. Après sa visite, Mgr Fridolin Ambongo a annoncé certaines décisions de prévention au sein même de l’Eglise catholique contre cette dangereuse maladie, renforçant ainsi la sensibilisation communautaire en cours. Il a aussi relevé la responsabilité des autorités politico-administratives pour une meilleure riposte contre cette épidémie.

Kongolo, le 07 février 2019 (caritasdev.cd) : Les conflits  interethniques vécus dans le territoire de Kabalo entre les bantous Luba et les pygmées « Twa » ont eu un impact négatif sur la cohésion sociale, l’éducation des enfants, les soins de santé et la dégradation du tissu-économique de la population du Territoire  de Kabalo en général et plus particulièrement les habitants de 6 groupements du secteur de Lukuswa, selon les rapports des différents acteurs humanitaires qui ont opérés dans la zone lors de différentes évaluations.

Mbandaka, le 30 mai 2018 (caritasdev.cd) : L’épidémie de la maladie à virus Ebola (MVE), déclarée le 08 mai 2018, continue à sévir malgré un ralentissement perceptible et une prise en charge qui s’organise de plus en plus. La semaine dernière a été  marquée par le début de la vaccination, destinée en priorité aux membres du personnel soignant et aux proches des victimes. 462 personnes ont été ainsi vaccinées, indique un Rapport de Situation du Réseau Caritas pour la période allant du 22 au 30 mai 2018.

Mbandaka, le 23 mai 2018 (caritasdev.cd): M. Guillaume Ngoie Muamba, est le premier congolais à avoir reçu le vaccin contre la fièvre hémorragique à virus Ebola. Le go de cette opération a été donnée lundi 21 mai à Mbandaka (Equateur), à 13 heures et 16 minutes, heure locale.

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
4755433
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
403
10746
37691
4755433