06/12/2019
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 21 février 2019 (www.caritasdev.cd): Un atelier axé sur l’élaboration d’un plan de riposte du VIH pour l’année 2019 par les confessions religieuses a eu lieu du 12 au 16 février 2019.  Il a été organisé par le Secrétariat Exécutif National du PNMLS (Programme National Multisectoriel de Lutte contre le Sida),  en collaboration avec les confessions religieuses et l’ONUSIDA. La Caritas Congo Asbl, instrument de la Pastorale Sociale de l’Eglise catholique en RDC, a été représentée par deux membres de son Service pour la Promotion de la Santé. Il s’agit de Docteurs Matthieu BIKOKO et Michel MBAMBULA. Contribuer à l’accélération et à la consolidation de la riposte contre le VIH au sein des confessions religieuses impliquant les fidèles et leurs familles, tel a été l’objectif dudit atelier. Ces assises se sont déroulées dans la salle des conférences du PNMLS.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par le mot de circonstance du Secrétaire Exécutif National Adjoint du PNMLS, Dr Bernard BOSSIKY ainsi que la séance d’orientation du travail, couplée assortie d’un briefing sur la planification. Durant les travaux, les participants ont procédé à l’identification des besoins ou l’analyses de problèmes. Ils ont aussi procédé à mettre en place un cadre d’action et un plan de gestion des risques.

Trois groupes de personnes ont pris part à ces travaux. Le premier a compris les délégués des confessions religieuses signataires de l’Acte constitutif du Conseil Interconfessionnel de lutte contre le VIH/ SIDA (CIC/ SIDA) en République Démocratique du Congo. Il s’agit de l’Eglise Catholique, l’Eglise du Christ au Congo, l’Eglise Kimbanguiste, l’Armée du Salut, les Eglises de Réveil, les Eglises Indépendantes (et/ou non dénominationnelles), l’Eglise Orthodoxe et la Communauté Islamique du Congo. Le deuxième groupe était celui des délégués du PNMLS, du PNLS (Programme National de Lutte contre le Sida), du PNLT (Programme National de Lutte contre la Tuberculose). Dans le troisième groupe, l’on a noté la présence des délégués de l’ONUDISA, du CONERELA+, du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), du secteur de l’éducation, de la Justice et du Droit ainsi que du PNSR (Programme National du Secteur Rural).

Pour rappel, le Conseil Interconfessionnel de lutte contre le sida, regroupant toutes les tendances confessionnelles, a été mise en place en 2002 pour mieux coordonner et renforcer les capacités des confessions religieuses dans la riposte du sida.

Nestor Max LUTUMBA (Reporter occasionnel)                                              

 

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3630377
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
2262
28723
34554
3630377