août 13, 2022
frenes

Adresse : 26 av Basoko Gombe, Kinshasa

En Bref :

Sankuru : Mgr Djomo bénit et inaugure le bloc opératoire des Cliniques de l’Université Notre Dame de Tshumbe

powered by social2s

Tshumbe, le 02 août 2022 (caritasdev.cd) : S.E. Mgr Nicolas Djomo, Administrateur Apostolique du Diocèse de Tshumbe dans la Province du Sakuru, a béni vendredi 29 juillet 2022 le pavillon du bloc opératoire des Cliniques de l’Université Notre Dame de Tshumbe, à la grande satisfaction du Comité de gestion de cette Alma mater, du Personnel tant académique qu’administratif, du Personnel ouvrier et des étudiants.

Cette cérémonie a connu quelques moments forts : l’adresse de S. E. Mgr. Nicolas expliquant l’origine du financement, la présentation de l’ouvrage par le représentant légal du Groupe de Construction d’aménagement multiple (CAM en sigle), l’Ingénieur OKONGO Okis ; la remise des clefs du pavillon au Secrétaire Général Administratif, représentant la Révérende Sœur Prof. WALO Rebecca, recteur de l’UNITSHU ; la coupure du ruban, la cérémonie de bénédiction, deux allocutions et la photo de famille immortalisant l’évenement.

Dans son adresse, S. E. Mgr. Nicolas DJOMO, Grand chancelier de l’Université Notre Dame de Tshumbe, s’appesantissant sur la Parole de Dieu (Mt 4, 23-25), a invité toute la communauté universitaire à prier pour le bienfaiteur don’t la contribution a permis la construction de ce splendide ouvrage : « Nous sommes rassemblés ici, précisait-il, pour bénir le bloc opératoire des Cliniques de l’Université Notre Dame de Tshumbe. Nous l’avons fait pour le premier pavillon. Il convient de rappeler très brièvement de quoi est-il réellement question. Notre Seigneur Jésus-Christ avait assigné à ses disciples la mission de s’occuper des malades, de guérir les malades. C’est pour cela que l’Eglise, depuis le début, pour respecter le commandement du Seigneur, s’occupe des malades par la construction des hôpitaux et de différents services. Et lorsque l’Eglise prit l’initiative de construire, pour la première fois, ce qu’on a commencé à appeler l’Université, elle a inclus dans celle-ci la faculté de médecine, pour pouvoir s’occuper des malades et former des jeunes médecins investis de la mission de s’occuper à leur tour des malades. Aujourd’hui, il s’agit de rendre grâce au Seigneur parce que nous avons obtenu un instrument pour soigner les malades et un lieu pour former nos futurs médecins. En le faisant, nous accomplissons un commandement divin. Et pour y arriver, il faut qu’il y ait des croyants qui ont entendu cette parole et qui puisse aider à construire l’Eglise, à construire une clinique universitaire où l’on soigne des malades et où l’on forme des étudiants. Si nous avons aujourd’hui ce bâtiment c’est qu’il y a eu quelque part des donateurs... C’est un bienfaiteur Américain, qui, au nom de sa foi en Jésus-Christ, sachant que le Seigneur avait demandé à ses fidèles de s’occuper des malades, a accepté de se priver de son argent pour que nous puissions construire ce bloc opératoire. Je demande à chacun de vous de prier pour cet homme et pour tous les autres bienfaiteurs qui nous viennent toujours en aide. Voilà, concluait-il, un nouveau bâtiment que nous donnons à l’Université, fruit de la charité chrétienne. J’exhorte chacun de vous à en prendre soin. Je demande à chacun de vous de se montrer digne de ce qui vous est donné aujourd’hui ».Mgr Nicolas Djomo devant le bloc opératoire

Prenant la parole pour expliquer l’ouvrage réalisé, l’Ingénieur Okis OKONGO a remercié le Seigneur pour la protection assurée durant le déroulement des travaux de construction. Il a remercié également le donateur Américain pour sa foi et son immense générosité. Il a remercié enfin S. E. Mgr. Nicolas DJOMO pour la confiance placée au Groupe CAM. Il a terminé son propos en expliquant la capacité et la durée de vie de l’ouvrage : « Concernant notre projet, de dimension 26 mètres sur 14, porté aujourd’hui à son achèvement, a-t-il précisé, nous avons un total de 14 pièces : 4 bureaux pour les médecins, 2 pièces jumelles d’opération, 2 pièces d’anesthésie, 1 pièce de stérilisation, 1 pièce pour la pharmacie, 2 sanitaires pour les infirmiers de garde, 1 pièce de dépôt des matériels, 1 pièce pour la réception et terrasse d’attente. Toutes ces pièces, a-t-il poursuivi, sont reliées par deux grands couloirs en forme d’une croix. Ce bloc opératoire dispose de trois entrées : du côté Ouest, il y a l’entrée des cas d’urgence ; du côté Est, il y a l’entrée principale ; du côté Sud, il y a l’entrée de secours. Quant à la durée de vie, il sied de souligner que ce bâtiment peut aller au-delà d’un siècle ».

Avant la prise des photos de famille ayant clôturé la cérémonie, l’assistance a eu à écouter deux allocutions prononcées respectivement par Louis KABUNDJI, médecin chef de staff des Cliniques universitaires et par le Professeur Gaston AKAYA, Secrétaire Général Administratif de l’UNITSHU. Il sied de signaler que l’Université Notre Dame de Tshumbe est une université privée prise en charge par le trésor public en République Démocratique du Congo et confiée à la sollicitude maternelle de l’Église particulière de Tshumbe. Elle compte aussi la Médecine parmi ses Facultés. Sa toute première promotion de lauréats avait été honorée par une collation de grades académiques samedi, 30 juillet 2016.

Abbé Michaël SHOSONGO,Secrétaire-chancelier
et chargé de communication du diocèse.