novembre 28, 2022

Adresse : 26 av Basoko Gombe, Kinshasa

fr Français en English es Español

Nord-Kivu : Environs 400.000 habitants fuient les combats entre les FARDC et le M23 à Nyirangongo et Rutshuru

powered by social2s

Goma, le 09 novembre 2022 (caritasdev.cd) : Les affrontements armés consécutifs des troupes du M23 se sont intensifiés au cours du mois d’octobre 2022 dans les territoires de Nyirangongo et Rutshuru au Nord-Kivu en RDC,  occasionnant les déplacements massifs des populations. La situation humanitaire reste préoccupante dans plusieurs localités en  groupements de Kisigari, Bweza, Busanza, Rugari, Jomba, etc.

Plusieurs habitants de ces territoires sont arrivés dans 3 sites Kanyaruchinya, Buhombo et Kiheru où ils se sont installés dans des écoles, des églises catholiques, protestantes et le stade de l’État, renseigne le rapport de situation parvenu à caritasdev.cd.

D’après la même source, la situation est encore confuse car certains déplacés sont encore en mouvement et les statistiques globales des populations touchées par cette crise ne sont pas disponibles. 

Selon l’officier de l’état-civil de la chefferie de Bwisha, ces endroits ont accueilli au moins 400.000 déplacés venus des territoires de Nyirangongo et Rutshuru tout en précisant qu’au moins 30 à 40% d’habitants sont en mouvement de déplacement interne et externe.

La situation sécuritaire au Nord-Kivu  pose de plus en plus de problèmes sur le plan humanitaire et social. Cette portion de la population de la République Démocratique du Congo a vraiment besoin  d’une assistance humanitaire en biens de première nécessité.

Certaines organisations internationales ont commencé quelques activités d’assistance dans les secteurs Alimentaire avec la distribution des vivres, le WASH, et la santé. Mais les besoins restent toujours énormes étant donné que le nombre de déplacés augmente chaque jour.

Dans le site de Nyirangongo héberge 18.394 ménages dont 14.525 ménages (source : Président des déplacés) de la récente vague est 3.869 ménages déplacés dans moins de trois mois (source : ciblage par vulnérabilité PAM octobre 2022).

Par ailleurs, plusieurs sites ont accueilli les déplacés dans le Territoire de Rutshuru. Les autorités locales, la société civile et les points focaux de veilles humanitaires de la zone signalent la présence d’environ 34.420 personnes de 6.884 ménages dans le groupement Tongo en ZS de Bambo.

On signale également la présence d’environ 17.800 personnes de 3.560 ménages dans le groupement Mutanda en ZS de Kibirizi.

En outre, les localités d’accueil du groupement de Bukombo en ZS de Birambizo ont aussi accueilli environ 6.395 personnes de 1.279 ménages.

 

Paris Mona