février 06, 2023

Adresse : 26 av Basoko Gombe, Kinshasa

fr Français en English es Español

Lutte contre le travail des enfants dans les mines au Sud-Kivu : Caritas a distribué des kits scolaires et de réinsertion professionnelle aux jeunes des Territoires de Wamba et Mwenga

Mwenga, le 24 janvier 2023 (caritasdev.cd) : Des kits scolaires et de réinsertion professionnelle ont été récemment remis aux jeunes bénéficiaires du Programme d’accès à l’éducation des jeunes et de lutte contre le travail des jeunes dans les mines de Mwenga et Wamba. « L’objectif de ce programme, dénommé « OD » est que les jeunes gens vulnérables, âgés de 12 à 19 ans des Territoires de Mwenga (dans la Province du Sud-Kivu) et Wamba (dans le Haut-Uélé et Ituri) puissent améliorer leur bien-être et les possibilités futures d’ici 2023 ; Et surtout, qu’ils ne soient plus obligés de rentrer travailler dans les mines », a indiqué Mr Patrick MWAKU, Chargé de projet à la Caritas Congo Asbl, abordé vendredi 20 janvier 2023 par caritasdev.cd

Des enfants bénéficiaires des kits scolaires de Caritas
Des enfants bénéficiaires des kits scolaires de Caritas

Ainsi, en novembre dernier, 1.000 élèves dont 500 du cycle primaire et 500 du secondaire ont bénéficié des kits scolaires, à raison de 500 pour le Territoire de Mwenga et 500 autres pour celui de Wamba.  Ces kits scolaires étaient constitués des paires d’uniformes, paires de pantoufles (ketches), sacs à dos, cahiers brouillons, cahiers demi-brouillons, cahiers Kasuku, cahiers de calligraphie, cahier de dessin pour le cycle primaire. Ceux du cycle secondaire comprenaient des cahiers de 200 pages, cahiers de 96 pages, cahiers de 32 pages, boîtes mathématicales, journaux de classe, cahiers de dessin.

Des kits pour les menuisiers, maçons, couturiers...

Par ailleurs, 250 jeunes ont reçu des kits de réinsertion professionnelle à Mwenga comme à Wamba. « Ces jeunes gens ont suivi la formation dans différentes filières professionnelles. Il s’agit de la coupe et couture, la menuiserie, la maçonnerie, l’Informatique et l’art culinaire », a relevé Mr Mwaku. Les jeunes de la coupe et couture ont reçu de machines à coudre, de ciseaux de coupe, de lattes droites, de fer à repasser à braises, de bassins de braises.

Ceux de la menuiserie ont reçu de scies Saint Joseph, de vastringues, de serre joins, de presse à mains, de rabots, de colle en bois, de papiers méries, de marteaux ordinaires, des équerres de menuiserie, de ficelles nylon, de salopettes, de jeux de ciseaux, de jeux de tourne vis, de mètres (roulette) de 5m.

Les jeunes ayant suivi la formation de mécanique conduite moto ont reçu de jeux de clés anneau et plat, jeux de clés avec bras anneaux, de jeux de tourne-vis, de pompes manuelles, de boîtes de graisse, des salopettes, des marteaux ordinaires, marteaux à 3 kg, des pinces à long bec, de pince universels.

Ceux de la maçonnerie ont reçu de niveaux d’eau, de taloches, de truels, de mètres roulette de 5m, de décamètres de 30m, de mentaux ordinaire et de 5kg, de ficelles, des équerres pour maçon, de tenailles, de montures avec lame de scie, de griffes avec tuyau, de fils à plomb, de salopettes.

Des kits culinaires remis aux femmes bénéficiaires
Des kits culinaires remis aux femmes bénéficiaires
Ceux de l’art culinaire, les jeunes ont reçu de tables, de sacs de farine de froment, de l’huile végétale de 10 litres, de moule(forme) pour galette, de louches, des équimoires, de grands et petits bassins en plastiques, de barbecues, (braséros à pieds), de sucres, de levures, de sel de cuisine, de bidons vides, de grandes casseroles, de casseroles moyennes, de casseroles petites modèles, et autres condiments.

 Cette distribution a été lancée du 21 décembre 2022 au 23 décembre 2022, à Tangila, sous la présence du Père Curé de la paroisse Saint François Xavier. Les bénéficiaires, leurs parents, les membres des RECOPE et quelques responsables des carrés miniers de Kamituga, ont rehaussé de leur présence à cette cérémonie, débutée par la prière de bénédiction du prêtre. Les parents et les bénéficiaires ont remercié le circuit de financement du programme et le soutien leur accordé. Une cérémonie similaire s’est déroulée à la paroisse Sainte Marie de Mwenga.

 

Protéger les acquis du programme

« Je demande aux parties prenantes et aux parents de continuer à protéger les acquis du projet en termes de sa durabilité, c’est-à-dire qu’il faut accompagner les enfants ayant bénéficié de la formation. Il faut les accompagner pour qu’ils puissent arriver à développer leur milieu, c’est-à-dire les empêcher de rentrer dans les mines pour travailler encore dans les mauvaises conditions », a souligné Mr Patrick MWAKU.

En RDC, Caritas Congo Asbl s’est engagée avec la Caritas Norvège, dans un projet visant à récupérer des enfants travaillant dans les mines. Ce projet est mis en œuvre dans trois Provinces de la RDC (Sud-Kivu, Haut-Uélé et Ituri). Il est financé grâce à l'« Opération Dagsverk » (OD), une collecte des fonds lancée au mois d’octobre 2019 par des élèves en Norvège pour soutenir ledit projet pour une durée de 4 ans, soit de 2020-2023.

L’objectif dudit projet est celui de faire sortir ces jeunes de l’esclavage moderne dans et autour des mines et de leur donner ainsi la possibilité de créer un avenir meilleur. Et cela, grâce à la scolarisation, à la formation professionnelle et à la prise en charge des enfants ayant des problèmes d’ordre psychologique et sanitaires issus des mines. En plus, ces jeunes s’engagent à travers des conseils d’école et sont sensibilisés sur leurs droits. Les communautés, les parents et les propriétaires miniers témoignent également des droits de l’enfant. Et les parents sont mobilisés, via des groupes d’épargne et de crédit, pour financer la scolarisation et lutter contre le travail forcé dans les mines et les forces armées.

Lise EKOONDO/ Stagiaire