Kinshasa, le 15/10/2019 , il est 19 h 19 connexion
   En bref :
RDC: Choquée, la CENCO condamne les actes ignobles ayant émaillé la marche pacifique des Catholiques  |  Tanganyika : Caritas-Développement Kongolo et son partenaire Caritas Autriche en lutte contre l’insécurité alimentaire dans les Territoires de Kabongo et Kongolo   |  Les enfants congolais évoqués par le Pape François dans son Message Urbi et Orbi, appelant à la paix  |  Nord-Kivu : la deuxième table ronde multi-acteurs provinciale sur la Foresterie Communautaire a vécu  |  Appel d'offres de service pour l'audit financier d'un projet d'urgence  |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Des élèves ...
Image Detail
 
Le chef de Coopération à l’Ambassade de Belgique salue le "travail énorme" de Caritas en RDCongo PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 18 Avril 2009 14:38

Dr Paul A. Cartier (Ph. GM Kamandji/Caritas Congo)Kinshasa, le 18 avril 2009 (caritasdev.cd) : Le Responsable du Service de Coopération de l’Ambassade de Belgique en République Démocratique du Congo (RDC) a été hier l’hôte de la Caritas-Développement Congo. Dr Paul A. Cartier a d’abord suivi attentivement la revue des activités de cet organe technique chargé du social de l’Eglise Catholique en RDC, avant d’échanger avec les Responsables de ses divers Services et Cellules sur la manière d’améliorer la contribution de leurs Institutions respectives au développement du pays. « Je n’avais pas besoin de participer à cette réunion pour être bien conscient du rôle incontournable du travail énorme qu’effectue Caritas et tout son réseau de milliers de personnes qui y travaillent pour le développement du pays », a-t-il déclaré, donnant ses impressions à caritasdev.cd.

Et de poursuivre : «Mais, d’un autre côté, des discussions très intenses et très intéressantes que nous avons pu avoir avec les amis- que je remercie pour leur accueil, ont permis de voir comment ensemble, et tous ensemble, comme je le dis toujours, on peut aller de l’avant pour ce que nous cherchons tous, un développement équitable du pays ». Pour Dr Paul A. Cartier, le développement d’un pays, c’est le rôle de ses originaires. Ainsi, « le développement du Congo, c’est le rôle des Congolais. Nous venons, nous ne devons venir qu’en support du rôle du Congolais », a-t-il conclu.

Par ailleurs, il s’est dégagé une identité de vue entre Caritas-Dévelopement Congo et son hôte sur notamment la nécessité de la présence des acteurs humanitaires et de développement tant nationaux qu’internationaux sur l’ensemble du pays. La Belgique est parmi les rares bailleurs de fonds qui tient compte de cette équité, a soutenu le Chef de Coopération de l'Ambassade de Belgique qui se dit avocat des coins oubliés. Il se dégage malheureusement sur le terrain un déséquilibre criant entre des pans entiers du pays (notamment au centre), ne bénéficiant d’aucun projet de développement ou d’urgence, ou de très peu, et certains Territoires, particulièrement de l’Est et de l'Ouest. Dr Bruno Miteyo, Directeur National de Caritas-Dévelopement Congo, s’en est réjoui et a exhorté Dr Cartier à poursuivre ce plaidoyer auprès des autres diplomates et bailleurs de fonds occidentaux.

Vendre une image positive de la RDC

Le Chef de Service de Coopération de l’Ambassade de Belgique a saisi cette opportunité pour exhorter ses interlocuteurs  à envoyer régulièrement une image positive de la RDC. « Dans le monde extérieur, on commence à en avoir assez de l’image catastrophique du Congo qui, finalement, devient contre-productive. Est-ce qu’il vaut mieux sensibiliser le monde  occidental en lui montrant toujours la misère, ou ne vaut-il pas mieux de montrer ce qui marche, les efforts et les points positifs. Je fais partie de ceux qui en sont de plus en plus convaincus. Ca fait quinze ans qu’on montre la même image, catastrophe sur catastrophe, au point que quand vous discutez avec des gens qui connaissent ce pays d’un peu plus loin, ils  ne peuvent pas imaginer qu’il se passe dans votre pays des choses positives. Alors, on donne par miséricorde, je dirai ; mais, on ne donne pas par encouragement. On donne pour soulager la souffrance, mais on ne donne pas pour encourager ceux qui vont font tout pour que ça marche… », a averti Dr Paul A. Cartier, qui a longtemps travaillé en RDC. Pour lui, la promotion de l'agriculture est à encourager pour le développement de la RDCongo.082

 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
443
Hier :
1034
Semaine :
1478
Mois :
15856
Total :
1355864