Kinshasa, le 13/12/2017 , il est 12 h 56 connexion
   En bref :
Kwango : les fidèles de la paroisse de Mwense Anuarite sensibilisés à l’usage d’une bonne latrine  |  Kwango : les fidèles de la paroisse de Mwense Anuarite sensibilisés à l’usage d’une bonne latrine  |  Tshopo: situation sécuritaire et humanitaire préoccupante à Opienge en Territoire de Bafwasende  |  Projet Shifting The Power: auto-évaluation finale des capacités de l’équipe des urgences de Caritas Congo  |  Nord-Ubangi: bientôt un centre de formation de Caritas Molegbe pour les Organisations paysannes   |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Des élèves ...
Image Detail
 
Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt : Atelier d’échange après une année de sa mise en œuvre PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 28 Novembre 2017 12:32

Kinshasa, le 28  novembre 2017 (caritasdev.cd) : Une année après la mise en œuvre du Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt (PACDF), le Réseau des Populations Autochtones Locales pour la gestion durable des Ecosystèmes Forestiers en RDC (REPALEF) en collaboration avec le Comité de Pilotage National du PACDF, la Caritas Congo Asbl  et la Banque Mondiale ont  organisé un dialogue avec les organisations de la société civile nationale pour faire un bilan des avancées du projet.  Cette activité s’est déroulée récemment au Cendre d’Accueil Caritas à Kinshasa et elle a réuni plus de 60 personnes dont l’équipe de l’Agence d’Exécution Nationale (AEN), les membres de la Société Civile et du Gouvernement, etc.

Le Représentant du  Secrétaire Exécutif de la Caritas Congo Asbl empêché à cet atelier, Jean MUNONGO, Coordonnateur du Service de Promotion de la Santé a dans son mot de circonstance remercié le Comité de Pilotage National pour avoir recruté la Caritas Congo Asbl comme Agence d’Exécution Nationale du PACDF. Il a également remercié la Banque Mondiale pour la franche collaboration en leur rassurant que la Caritas Congo Asbl ne ménagera  aucun effort  pour atteindre l’objectif du développement du PACDF en RDC, à savoir renforcer les capacités des Peuples Autochtones (PA) et Communautés Locales (CL) par le soutien à leur participation à des activités de gestion des terres et des forêts liées à la Réduction des Emissions, la Déforestation et la Dégradation des forêts au niveau de 19 territoires cibles du projet.

Le Président du Conseil d’Administration (PCA) du REPALEF, monsieur Joseph ITONGWA a  remercié la Banque mondiale, pour l’appui qu’elle ne cesse d’apporter en faveur du développement  et de la promotion de l’engagement  citoyen des peuples autochtones. Je suis très reconnaissant  du travail très appréciable réalisé jusque là par la Caritas Congo Asbl, en tant  qu’Agence  d’Exécution Nationale (AEN), a-t-il ajouté. Le PCA du REPALEF a informé aux participants qu’un site web (www.peuplesautochtones.cd) spécifique dédié au projet a été crée et déjà en ligne. Il a invité à toutes  les parties prenantes à le visiter.

Au  cours de ce dialogue, l’AEN a présenté l’état d’avancement du PACDF et le REPALEF a présenté ses réalisations relatives à la gestion des plaintes et des satisfactions. Les participants ont apporté leurs contributions dans le cadre de l’amélioration des prochaines étapes qui seront celles des grandes actions sur terrain. Tout en rassurant que  toutes les dispositions  soient prises les opérateurs dans les 19 territoires cibles du projet pour  faciliter les communautés à cibler les idées de leurs microprojets  et les structures locales   de proximité devant les accompagner dans la mise en œuvre du projet.

Dans son mot de la fin, le Responsable du Projet au niveau de la Banque Mondiale, Loïc Braune a tout d’abord commencé à remercier tous les participants pour les échanges fructueux et intéressants. Ensuite, il a apporté les éclaircissements sur certaines questions posées par les participants.

Rappelons qu’une délégation de la Banque Mondiale a effectué une mission à Kinshasa du 06 au 10 novembre 2017  dans le cadre de la mise en œuvre du projet. Cette délégation était composée de Loic Braune et Annabelle Michele Vinois.

En guise de rappel, le PACDF s’inscrit dans le cadre du mécanisme spécial de dons en faveur des peuples autochtones et communautés locales. Son objectif est d’accroitre l’engagement des populations autochtones dans les politiques de la REDD+ et dans les activités du Programme d’Investissement pour les Forêts (PIF).  Il est financé par la Banque Mondiale et exécuté en RDC dans 19 territoires. Ce projet a été lancé officiellement le 26 avril 2016. Les peuples autochtones et communautés Locales en sont bénéficiaires.

 

Paris MONA

 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
830
Hier :
4133
Semaine :
8514
Mois :
41124
Total :
971615