Kinshasa, le 24/10/2017 , il est 19 h 26 connexion
   En bref :
RDC: Mgr Uringi appelle les agents de la Caritas à la vigilance et la fidélité à leur code   |  RDC : l’alphabétisation, une des voies de promotion des peuples autochtones   |  Kinshasa: cérémonie d’au revoir et de bienvenue au staff de Caritas Congo Asbl ; 5 retraités fêtés   |  Tanganyika: 1.000 ménages paysans bénéficiaires d’un projet de sécurité alimentaire lancé à Kongolo  |  Afrique : les Communicateurs des Caritas nationales engagés à se doter d’une stratégie appropriée   |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Des élèves ...
Image Detail
 
Afrique : les Communicateurs des Caritas nationales engagés à se doter d’une stratégie appropriée PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 12 Octobre 2017 06:14

Vue partielle des participants ) l'atelier de Nairobi (Ph. Raphaël /DIRO)Nairobi, le 12 octobre 2017 (caritasdev.cd) : Après quatre jours d’intenses travaux, les participants à l’atelier de formation des Communicateurs des Caritas nationales de la Région Afrique sont repartis dimanche de Nairobi avec une ferme détermination. Il s’agit pour eux de se doter d’une stratégie de communication à même de booster leur travail. Cet engagement rencontre les objectifs de la Caritas Africa qui a organisé ces assises du 05 au 09 octobre au Centre Rosa Mystica de Nairobi, au Kenya, avec l’appui de la Caritas Internationalis.

 


En fait, Caritas Africa a voulu globalement  fournir à l’équipe des Communicateurs de Caritas d’Afrique, les capacités, des outils et des techniques nécessaires au fonctionnement optimal des Cellules ou Départements de communication de leurs Caritas respectives, afin qu'elles soient plus efficaces à remplir leurs missions au service des plus démunis de la société.

Il était notamment question  d’emmener les Communicateurs de ces Caritas nationales à utiliser activement divers canaux de communication et constituer des sources crédibles d'information au sein et au-delà de la Confédération Caritas ; à utiliser pleinement les moyens de communication de masse, l’Internet et les media sociaux pour communiquer avec leur public respectif ; de s’assurer que Caritas est bien enracinée dans l'Église en Afrique.

Cet atelier a réuni 23 Communicateurs, dont 10 femmes et 13 hommes, venus de 20 pays sur les 46 qui composent Caritas Africa.

Mr Albert Mashika, Coordonnateur régional de Caritas Africa, a ouvert ces travaux au nom de son Président, l’Archevêque métropolitain de Kumasi, Son Excellence Mgr Gabriel ANOKYE.  « La communication est omniprésente dans le travail de la Caritas. C’est pourquoi, nous vous avons conviés à cet atelier pour renforcer vos capacités en la matière », a souligné Mr Albert Mashika, émettant le vœu de voir des changements positifs dans la prestation de ces Communicateurs. Mr Albert Mashika, Coordonnateur Régional, prenant parole au cours de l'atelier de Nairobi (Ph. Raphael/Caritas-DIRO)

Alternant la théorie en plénière à la pratique dans des travaux en groupes, le Chargé de Communication de Caritas Africa, le facilitateur Mr Jacques Dinan, a conduit les participants à l’élaboration d’une stratégie de communication. Durant les deux premières journées, ces derniers ont effectué une analyse situationnelle de leur Caritas aux niveaux national, diocésain et paroissial avant d’identifier des objectifs à atteindre.

Une fois ces objectifs identifiés, le Facilitateur a demandé aux participants de les prioriser.  Ils ont par la suite listé leurs publics cibles à divers niveaux, en les classifiant selon leur pouvoir et intérêt au travail de Caritas. Les apprenants ont ensuite listé les médias et les techniques qu’ils comptent utiliser pour atteindre les objectifs déjà identifiés.

Les participants se sont par après exercé à l’élaboration du budget : quel type de plan est-il  possible de mettre en œuvre avec tel ou tel moyen financier, recommandait Jacques Dinan. Après avoir accepté un coût et un plan, le budget fournit une liste de contrôle aux tâches à effectuer selon un calendrier.
 
Les communicateurs ont été par la suite appelés à l’évaluation des résultats (qualitatifs et quantitatifs), en les comparant avec les objectifs.


Les Communicateurs à l’école de la plateforme BAOBAB de Caritas Internationalis


L’un des résultats de cet atelier a été la mise en place de réseaux de communication Caritas au niveau de la Région Afrique et de ses 6 zones. Ce réseau sera facilité entre autres par deux plateformes. Madame Margaret Mwaniki  a présenté la plate-forme  « CAKE » développée par la Caritas Africa. Les Communicateurs de Caritas avec leurs facilitateurs de Caritas Africa et Caritas Internationalis à Nairobi (Ph. Raphaël /DIRO)

Dans la même lancée, Mr Patrick Nicholson et Mme Francesca Frezza, de la Direction de la Communication de Caritas Internationalis, se sont donnés une journée pour apprendre aux participants le fonctionnement de la plateforme BAOBAB. En groupes et sous la conduite de Mme Frezza, les participants se sont particulièrement exercés à poster des informations (par écrit, photos et vidéos,..) ainsi que des commentaires dans les groupes de travail et de discussions, dont celui réservé notamment à la Caritas Africa.

En effet, Baobab est la plateforme de communication interne pour les membres Caritas du monde entier. Caritas Internationalis compte plus de 160 Organisations dans le monde avec plus d'un million d'employés rémunérés et bénévoles. Les membres du personnel de Caritas disposent d’une grande richesse en termes de compétences et d’expériences.

Pour réaliser ce grand travail, les membres de Caritas doivent pouvoir collaborer afin que leurs employés et leurs bénévoles partagent leurs connaissances et compétences. En travaillant en équipe autour du monde, il est souhaitable que l'information soit transmise rapidement, surtout en période d'urgence.

Caritas Internationalis a donc fourni à ses membres une plateforme pour le partage des connaissances qui puisse répondre à tous ces besoins.  Caritas Baobab est une plateforme d’échange de connaissances, basée sur le web, qui apporte l’information à ses utilisateurs. Elle est disponible en anglais, français et espagnol. Caritas Baobab ne nécessite ni l’installation d’un logiciel ni des connaissances en informatique particulières.

Les principaux articles et documents seront disponibles, ainsi que projets, événements, communiqués de presse et coordonnées. Le système permet non seulement aux membres de recevoir et rechercher des informations, mais aussi de participer aux groupes de travail et aux forums de discussion dans des zones protégées par mot de passe.

Au-delà de ce riche outil, le Directeur de Communication de la Caritas Internationalis a présenté aux participants le Manuel de Communication, tout aussi riche, mis à leur disposition. Il leur a également parlé de la Campagne « Partager le chemin », lancée le 27 septembre 2017 par le Pape François en les exhortant à participer activement à la Semaine mondiale d’actions prévue en juin 2018.

Remerciements et satisfactions

A l’absence du Coordonnateur Régional  Albert Mashika empêché, Mr Patrick Nicholson a remercié Mr Jacques Dinan, Mme Margaret Mwaniki, toute l‘équipe de Caritas Africa et les Communicateurs pour leur accueil et pour avoir participé à ce programme.

Pour sa part, Jacques Dinan a exprimé la gratitude de Caritas Africa à l’équipe de Caritas Internationalis pour des indications utiles données sur cette nouvelle version de la plateforme ’Baobab ‘. « Faisons tout notre possible pour que Baobab fonctionne et utilisons le vraiment », a-t-il recommandé aux participants.  Et de prévenir : « Baobab nous paraît très convivial ; mais, il a tellement d’options qu’on peut s’y perdre » !  

Après avoir récapitulé la matière dispensée, Mr Dinan a laissé dimanche  dernier les participants donner leurs feedbacks par rapport à leurs attentes de départ. Il s’est dégagé un sentiment unanime de satisfaction que le Chargé de Communication de Caritas Congo Asbl a su résumer au nom de ses Collègues. Ce dernier a notamment cité la qualité et la pertinence de la matière, les supports électroniques disponibilisés, les exercices pratiques réalisés, les facilités de traduction simultanée et les relations socio-professionnelles tissées entre des Communicateurs anglophones et francophones, sans oublier la logistique déployée pour leur participation à cette rencontre de Nairobi.

Guy-Marin Kamandji



 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
213
Hier :
413
Semaine :
626
Mois :
9757
Total :
835107