Kinshasa, le 24/10/2017 , il est 19 h 25 connexion
   En bref :
RDC: Mgr Uringi appelle les agents de la Caritas à la vigilance et la fidélité à leur code   |  RDC : l’alphabétisation, une des voies de promotion des peuples autochtones   |  Kinshasa: cérémonie d’au revoir et de bienvenue au staff de Caritas Congo Asbl ; 5 retraités fêtés   |  Tanganyika: 1.000 ménages paysans bénéficiaires d’un projet de sécurité alimentaire lancé à Kongolo  |  Afrique : les Communicateurs des Caritas nationales engagés à se doter d’une stratégie appropriée   |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Des élèves ...
Image Detail
 
Afrique : des Chargés de Mobilisations des ressources des Caritas nationales en formation à Nairobi PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 03 Octobre 2017 08:01

Nairobi, le 03 octobre 2017 (caritasdev.cd) : Conformément à l’axe 2 de son Plan Stratégique 2015-2019, Caritas Africa organise du 02 au 04 octobre 2017 un atelier de formation sur la mobilisation des ressources au Centre Rosa Mystica de Nairobi, au Kenya. Y prennent part, 28 délégués des Caritas nationales venus de 25 pays de la Région Afrique, l’une des sept Régions de la Confédération Caritas Internationalis, dont 14 femmes, soit un taux de de participation féminine de 50%.

 

Le Coordonnateur Régional de Caritas Africa, Mr Albert MASHIKA, a ouvert ces travaux au nom de son Président, l’Archevêque métropolitain de Kumasi, Son Excellence Mgr Gabriel ANOKYE. Dans un message adressé aux participants, l’Evêque-Président a souligné que cet atelier s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des Organisations membres de Caritas Africa. « Nous avons besoin de construire des Caritas (Ndlr : nationales) fortes, plus crédibles, qui rendent à la population en général et particulièrement aux pauvres, aux laissés pour compte, aux plus vulnérables des services de qualité. Nous devons toujours nous rappeler du Christ lui-même chaque fois que nous sommes en face de ces personnes qui souffrent. Cela exige de nous un comportement particulier parce qu’en servant ces personnes, c’est le Christ lui-même que nous servons», a-t-il insisté.  Et d’ajouter : « Nous avons le devoir de nous comporter dignement, pour que ceux qui nous regardent reconnaissent en nous des agents de la Caritas, instrument des Evêques pour les questions de charité ». L’Evêque a souhaité que ces assises produisent les fruits escomptés dans les Caritas respectives de la Région Afrique.

Meilleures pratiques et différentes stratégies de collecte de fonds

Après la présentation des participants, la 1ère journée a été marquée par les exposés de deux orateurs. M. Nigel WALLACE, de Caritas Internationalis, a entretenu les participants sur la manière de lancer une opération de collecte de fonds. Il a passé en revue ses éléments constitutifs et le processus à suivre pour les mettre en place.

Il a cité quatre outils de mobilisation des fonds : la bonne gouvernance, une communication efficace, une bonne image de l’institution et la prière. Il faudrait en outre disposer d’un plan stratégique de mobilisation des fonds, pouvant s’étaler sur cinq ans. L’orateur en a donné les éléments constitutifs avant d’envoyer les trois groupes formés en carrefour (deux francophones et un anglophone) pour deux travaux pratiques : la présentation de meilleures pratiques et l’élaboration d’une note de deux pages au maximum pour attirer de potentiels donateurs.

En fait, pour réussir, toute campagne de collecte de fonds a besoin d’une histoire convaincante. « Pourquoi devrait-on nous donner de l’argent ? Quel bénéfice en retire-t-on ? En quoi la contribution d’un donateur fera-t-elle la différence ? », quelques-unes de questions auxquelles les participants ont dû répondre.

Le second orateur, M. Mike MUCHILWA, a appuyé son prédécesseur en donnant des expériences de mobilisation des ressources. Il a ensuite indiqué les différentes stratégies à mettre en œuvre pour recruter et bien conserver des donateurs. Parmi ceux-ci, les bilatéraux, les multilatéraux, les fondations, les trusts et autres.

 

Cela permettra aussi aux participants de développer et de maintenir des relations avec de fortes organisations membres donatrices. Il a conduit les participants à établir une carte des donateurs, en insistant sur la communication et l’établissement des liens avec eux.

 

Dans ce contexte, les rapports annuels des ONGs, compagnies internationales, les médias locaux, les Ministères gouvernementaux, les réseaux sociaux et l’observation sont des sources d’informations de collecte des fonds ; une opération qui devra être un travail d’équipe, a-t-il conclu.

 

Cette première journée s’est achevée par une célébration Eucharistique en la Chapelle du Centre Rosa Mystica.

 

Satisfaction du Coordonnateur Régional

Abordé par caritasdev.cd à la fin de la journée, le Coordonnateur  Régional de Caritas Africa a exprimé sa satisfaction sur  la participation à ces assises. En effet, l’on a noté une trentaine  de délégués représentant une vingtaine des Caritas Nationales sur les 46 Organisations membres, avec un taux de participation des collègues femmes supérieur à 45%. Ces participants ont été dûment mandatés par les Secrétaires Exécutifs Nationaux/ Secrétaires Généraux de leurs Caritas nationales, contactés préalablement par le Secrétariat exécutif régional en vue de constituer une base des données de Ressources humaines disponibles au sein de la Région en matière de Gestion des urgences, de Mobilisation des ressources, de Communication, ….avant même d’annoncer les différentes formations.

Le présent atelier sera suivi par un autre destiné aux Chargés de Communication. Ces travaux bénéficient de l’appui financier de certaines Caritas sœurs du Nord et du Secrétariat Général de Caritas Internationalis, sans oublier une modeste contribution de quelques Caritas Nationales d’Afrique.

Rappelons que ces formations organisées par Caritas Africa s’inscrivent dans son Plan stratégique 2015-2019, spécialement dans son Orientation Stratégique N°2, axé sur le Développement Institutionnel et le Renforcement des capacités (DIRC). Elles sont une émanation des besoins  exprimés par les Organisations membres,  besoins qui ont été pris en compte lors de l’élaboration participative du Plan opérationnel quadriennal en juillet 2015 à Lomé au Togo. C’est dans ce cadre-là que deux Groupes de référence ont été mis sur pieds en juillet 2016 pour assister la Coordination régionale en matière de Renforcement des capacités et de Gestion des urgences. Ensuite, deux ateliers ont été organisés sur la  Gestion des urgences (préparation et réponse aux urgences) pour une trentaine des participants, respectivement à Nairobi (Kenya) pour les anglophones et à Grand-Bassam (Côte d’Ivoire) pour les francophones. D’autres formations sont prévues sur la gestion des risques.

« Nous comptons sur les collègues qui suivront ces formations pour qu’ils entretiennent une dynamique de collaboration et de coopération entre eux. Car,  la construction d’un réseau ne doit pas se limiter aux seules initiatives de la Coordination régionale à la suite des demandes des Organisations membres de Caritas Africa, mais elle doit passer également par des échanges entre les membres des différentes Zones de la Région », a conclu le Coordonnateur Régional.

Caritas Africa comprend 46 Caritas nationales

Pour rappel, Caritas Africa, qui existe depuis près de 40 ans, est composée de 46 Caritas nationales regroupées en six zones : ACEAC, ACERAC, AMECEA, CEDOI-M, IMBISA et RECOWA-CERAO. Elle dispose d'une structure de gestion bien organisée, composée d'un Secrétariat Régional travaillant sous la supervision d'une Commission régionale (Conseil d’administration) qui se réunit deux fois par ans et de la Conférence Régionale qui se tient une fois tous les quatre ans.

Josiane MATHE (Caritas Togo) & Guy-Marin KAMANDJI (Caritas Congo Asbl)

 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
213
Hier :
413
Semaine :
626
Mois :
9757
Total :
835107