Kinshasa, le 24/10/2017 , il est 8 h 19 connexion
   En bref :
Kinshasa: cérémonie d’au revoir et de bienvenue au staff de Caritas Congo Asbl ; 5 retraités fêtés   |  Tanganyika: 1.000 ménages paysans bénéficiaires d’un projet de sécurité alimentaire lancé à Kongolo  |  Afrique : les Communicateurs des Caritas nationales engagés à se doter d’une stratégie appropriée   |  Haut-Katanga : 200 ménages du village Mutambalile bénéficient désormais de l’eau potable   |  Un Task Force de Caritas Internationalis sur les Financements du Fonds Mondial institué à Genève  |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Des élèves ...
Image Detail
 
Revue de presse du jeudi 10 août 2017 PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 10 Août 2017 09:25

L’actualité  de ce jeudi  10    août 2017 en République Démocratique du Congo (RDC)  est, entre autres, dominée par ces titres : Drame humanitaire du Grand Kasai en RD. Congo avec les conséquences du phénomène Kamuina Nsapu : Une mission Caritas Congo Asbl et Cordaid évalue la situation humanitaire prévalant, A qui profitent les attaques de la secte Bundu dia Kongo?, Ville morte dans la capitale - «Réussite» pour l'opposition, «distraction» pour la MP et Les journées «ville morte» éloignent la population des élections.

I. URGENCES, DEVELOPPEMENT ET SANTE

  • Site Web de Caritas Congo Asbl: Drame humanitaire du Grand Kasai en RD. Congo avec les conséquences du phénomène Kamuina Nsapu : Une mission Caritas Congo Asbl et Cordaid évalue la situation humanitaire prévalant

Une mission conjointe   vient d’être organisée par Caritas Congo Asbl et Cordaid ou Caritas Hollande afin d’évaluer la situation humanitaire prévalant  dans le Grand Kasai, région située au centre de la République Démocratique du Congo (RDC). Cette région a connu des violences d’une grande ampleur et des déplacements en masse de la population après  les violences de la milice du chef traditionnel Kamwina Nsapu et les  conséquences des affrontements entre celle-ci et l’armée gouvernementale ou Fardc. Cette mission s’est déroulée du 21 au 28 juillet 2017 menant,  à partir de Kananga, les deux équipes ou délégations à Mbujimayi et à Tshikapa, rapporte caritasdev.cd

L’équipe ou la délégation de Caritas Congo Asbl était représentée par Arsène MINGA, Chargé de programme du Service des Urgences et Dr  Romain KIBADI, Coordonnateur de l’Unité Fonds Mondial Tuberculose au sein du Service Promotion de la Santé. Cordaid pour cette mission a délégué Paul MURUTA, Chargé des Urgences, Dr Basile YANGALA, Coordonnateur du Programme Santé .  Les deux équipes ont pu collecter les données du secteur de la santé, de ceux des Articles ménagers essentiels, de la sécurité alimentaire, etc. Un rapport d’évaluation est en pleine rédaction et il sera, dans un délai proche,  partagé au niveau des membres du Country  Forum et de la communauté humanitaire en République Démocratique du Congo (RDC) ainsi qu’au niveau de la Confédération Caritas Internationalis.

  • Le Forum des As : Kinshasa ce 10 août célèbre la Journée africaine de la décentralisation et du développement local

Dans un communiqué officiel du 7 août, le ministre Ruberwa informe que la présente édition aura pour thème : « Egalité des chances, autonomisation socio-économique et participation des jeunes à la gouvernance locale et au développement local en Afrique ». 

En RDC, la célébration de cette journée sera marquée par deux activités majeures : l’organisation, le 9 août, de la matinée d’information et de sensibilisation des jeunes sur le thème général de l’édition 2017. Et la diffusion, le 10 août, du message radiotélévisé du ministre d’Etat, ministre de la Décentralisation et réformes institutionnelles.

  • 7 sur 7.cd : Equateur: Les parents sensibilisés sur l’allaitement maternel exclusif jusqu’à six mois

Le Coordonnateur provincial du Programme national de nutrition (PRONANUT) mène depuis le 1er août 2017  dans la province de l’Equateur, avec l’appui de l’UNICEF, une campagne de sensibilisation sur l’allaitement exclusif au lait maternel des bébés âgés  de 0 à 6 mois. Selon Alphonse Makpolo, cette campagne vise une meilleure croissance des enfants et lutte contre certaines maladies.

« Dans la province de l’Equateur, il fait très chaud. Et dès que l’enfant nait, les parents ont tendance à lui donner de l’eau à un mois ou deux mois. Nous sensibilisons les parents pour qu’ils ne donnent que le lait maternel à leur enfants jusqu’à six mois parce que cela permettra une bonne croissance de leurs enfants. Les autres choses qu’on donne à l’enfant peuvent handicaper sa croissance et entrainer les maladies comme la diarrhée et la pneumonie », alerte le  coordonnateur provincial du Programme national de nutrition.

II. POLITIQUE ET SOCIETE

  • RFI: Congo-Kinshasa: A qui profitent les attaques de la secte Bundu dia Kongo?

Après les attaques meurtrières de ce lundi 7 août, attribuées aux adeptes de la secte Bundu dia Kongo, pouvoir et opposition s'accusent mutuellement de mener une stratégie du chaos en République démocratique du Congo (RDC).

Le bilan officiel fait état d'une dizaine de morts. D'autres sources parlent de plusieurs dizaines. Attribuées aux partisans de Ne Muanda Nsemi, le chef de la secte des Bundu dia Kongo (BDK), ces attaques ont été lancées ce lundi 7 août en plusieurs points de la capitale Kinshasa, ainsi que dans plusieurs lieux de la province du Kongo Central. Une date qui avait été annoncée, depuis des semaines, sous la forme d'un ultimatum lancé par Ne Muanda Nsemi lui-même. Mais de nombreuses zones d'ombres entourent ces attaques. Des vidéos et des photos montrant les forces de sécurité escortant - sans intervenir - les Bundu dia Kongo, notamment à Boma, jettent notamment le trouble, alors que toute manifestation de l'opposition et de la Société civile est réprimée depuis un an.  « Je ne veux pas apporter une interprétation abusive, mais je me pose des questions », explique à RFI Pierre Lumbi, président du comité des sages du Rassemblement de l'opposition. Pour lui, ces attaques font surtout l'affaire du pouvoir. Je me pose les mêmes questions que tout le monde se pose. Ce n'est pas du tout clair. Cette organisation qui n'a pas de grandes capacités logistiques, ni organisationnelles, ni tactiques, qui fait annoncer d'avance que tel jour nous allons attaquer, et qui, ce jour-là, attaque... » Pour Pierre Lumbi, il est « vraiment bizarre » de constater que les autorités n'ont « pas pris toutes les précautions pour arrêter ça ». Sans accuser formellement le pouvoir, le leader du Rassemblement souligne que « Ne Muanda Nsemi, il n’ y a pas très longtemps, était dans le gouvernement de Kabila. Il travaillait avec Kabila ».

  • Radio Okapi: Congo-Kinshasa: Ville morte dans la capitale - «Réussite» pour l'opposition, «distraction» pour la MP

La Majorité présidentielle (MP) et l'Opposition commentent diversement l'appel aux journées «ville morte», lancé par le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement. Pour l'opposition, cette manifestation a été une réussite. De son côté, la MP parle d'une «distraction.»

Le Rassemblement a appelé tous les Congolais à observer deux journées «ville morte», mardi 8 et mercredi 9 août, afin d'exiger l'organisation des élections avant décembre 2017.«L'objectif est atteint», se félicite Augustin Kabuya, porte-parole de l'UDPS, qui parle d'une réussite totale. Pour lui, le peuple a encore une fois montré qu'il n'est pas d'accord avec la famille politique du chef de l'Etat. «Je remercie notre peuple pour cette détermination. Souvent quand nous parlons on nous pose la question de quel peuple vous parlez? Nous avons lancé un mot d'ordre et le peuple a suivi. Cela nous donne encore du courage pour continuer notre combat d'une manière pacifique», se réjouit Augustin Kabuya. Le porte-parole de l'UDPS renseigne que l'autorité morale de la MP procède à des interpellations de quelques membres de sa plateforme pour les interroger sur la réussite du premier jour de la journée «ville morte.» «Selon des informations en ma possession, leur autorité morale est en train d'interpeller les uns et les autres, pour leur dire : 'vous m'avez toujours trompé, en me disant que l'opposition congolaise est restée une coquille vide'», se moque Augustin Kabuya.

  •  Radio Okapi : Congo-Kinshasa: Les journées «ville morte» éloignent la population des élections

Le Panel d'experts de la Société civile estime que l'organisation des journées «ville morte» éloigne la population congolaise des élections. Le coordonnateur de ce Panel, Dieudonné Mushagalusha, l'a affirmé mercredi 9 août, au cours d'un point de presse à Kinshasa.

« [Ces manifestations] vont avoir une incidence négative et vont nous éloigner des élections. Et c'est là où j'appelle la population kinoise d'une manière particulière d'être très vigilante, de juger les politiciens par leurs actes, ne pas suivre les politiciens dans leurs manipulations», conseille Dieudonné Mushagalusha.

Le Rassemblement dirigé par le tandem Tshisekedi-Lumbi avait invité les Congolais à observer deux journées «ville morte», mardi 8 et mercredi 9 août, afin d'exiger de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) la tenue des élections avant décembre 2017.

III. EGLISE

  • Agence Fides : Etats-Unis : Mise en place de fonds au profit de l’Eglise en Haïti

La Conférence des Evêques catholiques des Etats-Unis , par l’intermédiaire de sa Commission pour l’Eglise latino-américaine, a assigné près de 6 millions d’USD, dont 4 pour supporter et soutenir l’action de la Pastorale de l’Eglise en Amérique latine et aux Caraïbes, et quelques 2 millions d’USD pour la reconstruction d’Haïti.

Les projets concernant Haïti sont relatifs à la formation de 400 agents pastoraux provenant de quatre paroisses touchées par l’ouragan Matthew et une première subvention visant à aider à reconstruire les églises de l’Ouest du pays, frappées par le passage de ce même ouragan .« Je suis frappé par la générosité des catholiques des Etats-Unis parce qu’elle a fait la différence dans la vie d’innombrables personnes en Amérique latine et aux Caraïbes. Cette générosité reflète l’amour et la compassion de Dieu. Je  vois cela surtout dans la réponse que nous avons reçu afin d’aider les victimes du passage de l’ouragan Matthew. Au travers de cette aide, nous avons pu non seulement financer des projets pastoraux mais aussi reconstruire des églises dans certains Diocèses d’Haïti », a commenté le Président de la Commission pour l’Eglise latino-américaine de l’USCCB, S.Exc. Mgr Eusebio Elizondo, Evêque auxiliaire de Seattle.

 

Fait à Kinshasa le  10 août   2017


Pour la Cellule de Communication[1]


Joseph KIALA

_________________________

[1] Pour toutes informations supplémentaires, veuillez contacter :

 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
6
Hier :
413
Semaine :
419
Mois :
9550
Total :
834900