Kinshasa, le 24/08/2017 , il est 9 h 12 connexion
   En bref :
Kinshasa : une messe d’action de grâce pour le départ en congé annuel des agents de la Caritas Congo  |  Kwilu : des déplacés du Kasaï reçoivent des biens collectés par la Caritas Kikwit  |  RDC : Boniface Nakagwelewi Ata-Deagbo succède à Dr Bruno Miteyo à la tête de Caritas Congo Asbl   |  Kasaï Oriental : rompre le silence pour améliorer la gestion de l’hygiène menstruelle  |  RDC : Le Pays va mal. Debout, Congolais ! Décembre 2017 approche, message l’Assemblée Plénière ordinaire des Evêques membres de la CENCO  |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Magazine Lè...
Image Detail
 
RDC : Le Chargé de Communication de Caritas Burundi a appris ce qu’est Caritas Congo Asbl et réalisé la place de sa Cellule de Communication PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 21 Juillet 2017 11:17

Le Chargé de communication de Caritas BurundiKinshasa, le 21 juillet (caritasdev.cd) : Au cours d’une interview accordée à Kinshasa, en RD. Congo, à caritasdev.cd ce samedi 15 juillet 2017, le Chargé de communication de  Caritas Burundi, en visite d’immersion, a affirmé qu’il a appris au cours de celle-ci ce qu’est la   structure de la Caritas Congo Asbl et réalisé la place de sa Cellule de Communication dans l’organigramme de celle-ci.    Dans cette interview, à lire ci-dessous dans son intégralité, monsieur Jean Nepo BIRONKWA a abordé divers sujets en rapport avec sa visite d’immersion à la Cellule de Communication de Caritas Congo Asbl. A une question, il a indiqué que la Caritas Burundi se veut être une organisation crédible qui s’ouvre à tout le monde, les partenaires et les bénéficiaires pour être proche des plus vulnérables, rapporte cartiasdev.cd.

Question (Q) :   Comment avez-vous trouvé votre visite d’immersion (du 10 au 17 juillet 2017) à Caritas Congo Asbl en ce mois de juillet 2017 ? Qu’est-ce qui vous a frappé lors de cette visite ?

R : Cette visite a été d’abord pour moi une découverte de la fraternité et de la solidarité universelles. En effet,  j’ai été bien accueilli depuis mon  arrivée. Je ne me suis pas senti étranger. C’était comme si j’étais à la maison.

Q : Qu’avez-vous appris lors de cette visite d’immersion dans un premier temps ?

R : J’ai appris ce qu’est la   structure de la Caritas Congo Asbl et la place de la Cellule de Communication dans l’organigramme de celle-ci.

Q : Que retenez-vous de très important après votre visite d’immersion dans un deuxième temps ?

R : Je reconnais que Caritas Congo Asbl est une grande organisation compétitive à côté d’autres organisations humanitaires congolaises. Lorsque  je suis venu par avion ici, j’ai rencontré des gens qui témoignaient que Caritas Congo Asbl est une grande organisation. Je l’ai  vécu et c’est ma conclusion.

Après l'interview, le Chargé de communication de Caritas Burundi et M. Joseph Kiala de la cellule de Communication de Caritas Congo Asbl

Q : Votre présente visite d’immersion va-t-elle apporter quelque chose à votre  travail de Chargé de Communication au sein de la Caritas Burundi ?

R : A coup sûr. En effet, j’ai réalisé que la visibilité  assurée par la  Cellule de Communication a joué un grand rôle pour que Caritas Congo Asbl occupe la place qu’elle détient aujourd’hui.

Q : A l’occasion de la visite d’immersion, comment avez-vous trouvé votre passage à Caritas-Développement Kinshasa ? Que dites-vous à ce propos ?

R : Au niveau de la Caritas Kinshasa, j’ai constaté quand même qu’il faut des efforts pour que la communication entre la Caritas Congo Asbl et la Caritas diocésaine soit  bien établie.

Q : Quelles sont les impressions que vous avez gardées de la Cellule de Communication de Caritas Congo Asbl    à l’occasion de ladite visite d’immersion ?

R : J’ai l’impression quand même que c’est une Cellule qui est appuyée par l’organisation, car je trouve qu’il y a une équipe qui s’occupe de la communication et pas une seule personne.

Le Chargé de Communication de Caritas Burundi et Mlle MONA de la cellule de Communication de Caritas Congo Asbl

Q : Que doit-on savoir sur le secteur de la Communication au sein de la Caritas Burundi ?

R : Il y a une volonté manifeste de la part de l’autorité de Caritas Burundi d’améliorer la communication. Mais comme nous sommes presque au début, il y a beaucoup de défis à relever, notamment les moyens à mettre à la disposition de ce service, mais aussi la disponibilité à tous les niveaux pour faciliter la circulation de l’information.

Q : Quelle est la nouvelle la plus importante et la plus intéressante que vous donnez sur la Caritas Burundi aujourd’hui, étant venu à Kinshasa ?

R : Je trouve que Caritas Burundi se veut être une organisation crédible qui s’ouvre à tout le monde, les partenaires et les bénéficiaires pour être proche des plus vulnérables. En témoigne la mobilisation des fonds qu’elle est en train de mener en faveur des victimes de l’insécurité alimentaire dans les diocèses  de Muyinga et de Bubanza.

Q : Peut-on vous connaître ?

R : Mon nom est Jean Nepo BIRONKWA.  Je suis Chargé de la Communication et de la mobilisation des ressources dans la Caritas Burundi depuis mars 2017. Je suis un ancien journaliste. J’ai une   maîtrise en journalisme et un diplôme de licence en sciences socio-économiques. J’ai travaillé comme journaliste-reporter et présentateur des journaux radio et presse écrite. J’ai aussi été Chargé de programme à la radio Bonesha FM, Bonesha signifiant  « éclairer ».  J’ai évolué aussi dans le monde associatif avec comme travail la promotion des  droits des personnes handicapées  (Union des personnes handicapées du Burundi). J’ai contribué  également à la promotion de la    réconciliation des  Burundais dans une organisation dénommée Association « Lumière du monde » (ALM).

M. BIRONKWA de Caritas Burundi et deux agents de Caritas Congo Asbl, dont M. BOKETSU, le chargé de Logistique

Q : Ajoutez-vous, pour terminer, quelque chose d’autre que vous tenez à signaler comme aspect (s) que n’a pas abordé (s) ce questionnaire ?

R : Je constate que Caritas est une famille mondiale dont la principale mission est de concrétiser l’amour que nous a enseigné le Christ. Je sens finalement que partout où je serai je pourrai demander où se trouve la Caritas, parce que depuis ma première journée à Kinshasa c’était comme si j’étais à la maison dans la Caritas Burundi. Je propose que des échanges du genre de celui dont j’ai bénéficié soient multipliés pour agrandir cette famille mondiale qui est Caritas.


Propos recueillis par JOSEPH KIALA

 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
19
Hier :
488
Semaine :
1429
Mois :
10560
Total :
808620