Kinshasa, le 18/11/2017 , il est 29 h 17 connexion
   En bref :
Crise du Kasaï : 500 ménages déplacés/retournés de Tshikapa et ses environs assistés par la Caritas   |  Nord-Ubangi : pas assez d’aide pour les refugies centrafricains !  |  Mongala : le cadre Provincial de Concertation Humanitaire déclare l’Etat d’urgence dans les zones inondées et en appelle à l’aide  |  Lomami : la Coordination Provinciale Lèpre-Tuberculose dotée d'un splendide bâtiment à Kabinda  |  Kwilu: renforcement de la surveillance à base communautaire des cas de Paralysie Flasque Aigue aux Zones de Santé   |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Des élèves ...
Image Detail
 
RDC : Des agents de Caritas Congo Asbl et de son réseau formés en développement des stratégies d’influence PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 03 Juillet 2017 13:38

Le formateur de l'atelier debout et quelques participantsKinshasa, le 03 juillet 2017 (caritasdev.cd) : Près d’une vingtaine d’agents de Caritas Congo Asbl et des Caritas-Développement Kongolo, Sakania-Kipushi,Mbujimayi et Kinshasa ont été formés en développement de stratégies d’influence. Cette formation, qui a entre autres mis en exergue  le plaidoyer et le lobbying, s’est déroulée du 27 au 29 juin 2017 au Centre d’Accueil Caritas, à Kinshasa, en RD. Congo. Elle a été donnée par  monsieur Paul SAMANGASSOU, Consultant en Management et Stratégie et Directeur honoraire de Caritas Cameroun, rapporte caritasdev.cd

Ces agents de Caritas Congo Asbl et des Caritas diocésaines susmentionnées ont compris, grâce à cette formation, les mécanismes de l’influence et les types de celle-ci. Ils ont pu  découvrir, à titre individuel, les possibilités de développer leur propre pouvoir d’influence. Ils ont appris ce qu’est l’influence, ses mécanismes, ses enjeux, ses limites (manipulation, éthique). A travers des cas pratiques tel  que celui de l’importation massive et incontrôlée de poulets congelés dénoncé par une Ong camerounaise et d’autres cas d’école (dans un couple, la stagiaire en formation, le théâtre ou la grammaire et le harcèlement moral en entreprise comme mode de gestion des licenciements…), les participants ont procédé au diagnostic des situations d’influence.

Ceux-ci ont été informés sur les 6 principes d’influence impersonnelle de CIALDINI, un psychologue américain, et aussi ont appris comment construire des stratégies d’influence, en identifiant les acteurs, en choisissant les cibles et en précisant l’objectif poursuivi.

Participation active des agents des Caritas à l’atelier, échanges et  approfondissement de questions 

Le formateur Paul SAMANGASSOU et monsieur Thaddée BAREGA, référent DIRO et 1er Secrétaire Exécutif Adjoint de Caritas Congo, qui a organisé cet atelier ou cette formation, ont eu des moments d’échange avec les participants pour  leur fournir des éclaircissements, répondre à leurs questions et approfondir certaines matières. Le premier jour de l’atelier, qui a commencé l’après-midi du mardi 27 juin 2017, après la présentation de ses objectifs, monsieur Paul SAMANGASSOU a expliqué l’influence comme modification de comportement ou des opinions. Celui-ci, à l’en croire, est une démarche de communication tendant à exercer une certaine influence directement ou indirectement pour influencer ou s’opposer à une décision dans le respect d’une éthique.

Le formateur a par la suite dit un mot sur la revendication, réclamation qui demande une justice, un dû, et sur le plaidoyer, qui est une influence au profit des couches marginalisées  en vue du changement.  Le lobbying, selon monsieur Paul SAMANGASSOU, renvoie aux groupes de pression et ses méthodes sont celles du plaidoyer. Le formateur a mis en lumière les points communs (entre autres actions systématiques, groupes cibles, bénéficiaires et dispositifs argumentatifs) et les spécificités entre le plaidoyer et le lobbying. Ces dernières sont notamment des actions ou  négociations souples pour le lobbying et des actions officielles et publiques pour le plaidoyer. Le formateur a poursuivi en signalant d’autres éléments communs ou spécifiques sur le plaidoyer et le lobbying, dans le cadre de la partie lexiques sur les éléments publics et techniques en la matière.

Une autre vue de l'atelier

Il sied de noter qu’au début de la séance d’ouverture, monsieur Thaddée BAREGA a lu le mot de circonstance du Secrétaire exécutif de la Caritas Congo Asbl.

Le jour suivant de l’atelier, le mercredi 28 juin 2017, monsieur Paul SAMANGASSOU a abordé le sujet important du Contrôle Citoyen de l’Action Publique (CCAP), qui est en fait le droit de regard des citoyens ou de la collectivité sur l’action publique. Il a indiqué que la démarche de ce contrôle est orientée dans le sens de l’obligation de rendre compte. Le formateur a aussi dit un mot sur les objectifs de ce contrôle, dont le renforcement des capacités des populations à participer au contrôle de la chose publique. Il a également indiqué que le CCAP tire son utilité à partir du souci de rendre un service de bonne qualité à la population. Le premier travail pratique a consisté, les participants étant répartis en 4 groupes, à répondre à des questions sur un document de plaidoyer de l’ACDIC (Association citoyenne de défense des intérêts collectifs) qui a relevé les dangers de mort sur les plans santé, production paysanne et économie que représentent les poulets congelés importés au Cameroun. Les participants ont  repéré les arguments dont ceux utilisés par cette Ong camerounaise pour dénoncer le fléau de ces poulets congelés importés, pour frapper les consciences et pour changer l’opinion et susciter l’adhésion au rejet de ceux-ci. Les participants ont décrit la démarche stratégique de l’ACDIC auprès des pouvoirs publics et précisé les cibles de sa campagne d’interdiction des poulets congelés.

Au cœur de la formation la conception d’une feuille de route en matière de plaidoyer et de stratégie d’influencer

Le même mardi 28  juin 2017 dans l’après-midi, monsieur Paul SAMANGASSOU a expliqué les stratégies d’influence par le psychologue américain CIALDINI ou les principes fondateurs de l’influence. Il a signalé les armes de l’influence ou les 6 principes psychologiques de CIALDINI : réciprocité, engagement et cohésion,  preuve sociale, autorité, sympathie et rareté. Le formateur a aussi abordé la question de la typologie des actions de plaidoyer et les stratégies d’influence, dont la mise en œuvre de l’influence au sein des groupes restreints (influence sur la majorité et sur la minorité). Il a expliqué ce qu’est l’argumentation pour influencer différents types d’argument : argument  pour la communauté, argument d’autorité et argument de cadrage. Il s’est aussi étendu sur les pouvoirs et jeux de pouvoir avec les 4 comportements passifs (ne rien faire, en faire trop, s’agiter et agir avec violence). Il a souligné que le cœur de cette formation est la conception d’une feuille de route au niveau de chaque Service, Cellule ou autre instance de chaque Caritas en matière de plaidoyer et de stratégie d’influencer. Monsieur Paul SAMANGASSOU a insisté sur les étapes à ce sujet : formuler les objectifs, cartographier l’environnement, identifier les activités-clés, repérer les leviers de basculement, identifier les vecteurs, analyser les séquences, analyser les impacts et ajuster la campagne. Le formateur a mis en lumière les 8 principes incontournables, dont l’inattaquabilité  de la cause défendue, l’ajustage de la sémantique, le fait de susciter l’événement, la mise de la majorité de son côté, la simplification ou la sophistication du débat, le soutien des sympathisants, la complication de la position rivale…

Le formateur (debout) à coté de M. Barega de Caritas Congo Asbl (à votre droite)

Phases d’une campagne  de plaidoyer/lobbying et communication dans les stratégies d’influence

Lors de cette formation, les participants ont aussi appris ce que sont les phases d’une campagne  de plaidoyer/lobbying. Ces phases sont : l’analyse de la situation de départ ou de référence ainsi que la priorisation, les objectifs du plaidoyer, l’analyse des publics/audiences, cibles, la détermination des méthodes et canaux et les outils de plaidoyer, l’exécution des activités directement ou en nouant des alliances, le suivi et évaluation/apprentissage. Le dernier module qu’a abordé monsieur Paul SAMANGASSOU le dernier jour de la formation a mis en lumière la place de la communication dans les stratégies d’influence. Il a recouru à un schéma très pratique qui a précisé l’émetteur (entreprise, pouvoirs publics), les outils (communication d’influence, relations avec les médias), les cibles (décideurs politiques, opinion politique et journalistes), les effets recherchés (impact sur la norme juridique, générer l’adhésion, l’acceptation, la mobilisation et valorisation  de l’émetteur ou de son activité).

Les travaux en groupe amorcés, et à poursuivre après la formation par Caritas Congo Asbl et les autres Caritas du réseau national, ont mis les participants en situation de réfléchir sur ce qu’ils vont entreprendre en vue de  s’approprier la formation, par le biais d’activités, pour  aussi identifier les 2 thèmes de plaidoyer qu’ils ont à proposer, désigner un responsable au niveau de  chaque groupe ou Caritas, et indiquer les besoins sollicités en vue d’un accompagnement par rapport aux thèmes proposés et à l’élaboration d’une campagne de plaidoyer. Les participants vont ici travailler sur une période allant du mois de juillet 2017 au 30 juin 2018.


JOSEPH KIALA

 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
2234
Hier :
3059
Semaine :
18979
Mois :
56608
Total :
890090