Kinshasa, le 19/09/2017 , il est 19 h 45 connexion
   En bref :
Transfert des capacités : le projet Shifting the Power vise la communication humanitaire  |  RDC: Caritas et ses partenaires se mobilisent pour assister 140.809 réfugiés centrafricains au Nord-Ubangi et au Bas-Uélé   |  RDC : Mgr Marcel Utembi fait le point sur la visite pastorale et de solidarité à Kananga  |  10ème anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des peuples Autochtones : un fossé encore à combler, malgré des progrès notables  |  RDC-USA: la mission de Mr Nakwagelewi à Baltimore resserre le partenariat entre Caritas Congo et CRS  |  Crise dans le Kasaï: Mgr Montemayor et Mgr Utembi rencontrent ce vendredi des humanitaires à Kananga   |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Magazine Lè...
Image Detail
 
Evêque de Luiza en RD. Congo : Invitation pour une cessation immédiate des violences et appel à l’assistance humanitaire de la population durement éprouvée PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 15 Mai 2017 06:17

L'Evêque de Luiza, Son excellence Mgr Félicien MwanamaKinshasa, le 15 mai 2017 (caritasdev.cd) : Lors d’une interview accordée à caritasdev.cd ce  mercredi 10 mai 2017 à Kinshasa, en RD. Congo, et à lire in extenso ci-dessous, l’Evêque de Luiza, Mgr Félicien MWANAMA, a abordé la question de la situation prévalant dans son diocèse, situé dans le Centre du pays. Ce diocèse a subi des violences d’une rare intensité, suite à l’entrée sur son territoire des miliciens du chef coutumier Kamwina Nsapu et aux affrontements qu’il y a eus entre ceux-ci et les soldats de l’armée gouvernementale. Lors de cette interview, l’Evêque de Luiza  a lancé un message  de  paix, réitérant   sa demande formulée déjà  en février 2017 pour une cessation immédiate des violences, afin de privilégier le dialogue pour trouver des solutions aux revendications,  s’il y en a encore .  Mgr Félicien MWANAMA a aussi lancé   un appel pathétique à l’assistance humanitaire pour la population du diocèse de Luiza « durement éprouvée qui vit aujourd’hui cette tragédie sous l’indifférence de tous »,  rapporte caritasdev.cd

Question (Q ) : Le diocèse de Luiza dont vous êtes l’Evêque se trouve dans la turbulence depuis un certain temps du point de vue sécuritaire, à cause des violences provoquées par les miliciens du chef coutumier  Kamwina Nsapu. De quoi s’agit-il ou s’est-il agi exactement, d’après vous l’Ordinaire du lieu ?

Réponse ( R ) : Les violences déclenchées par les éléments se réclamant du chef  coutumier Kamwina Nsapu qui ont commencé dans l’archidiocèse de Kananga ont,    par la suite,  embrasé le diocèse de Luiza. Il s’agit du  Territoire de Kazumba,  de Dibaya et de Luilu. Il y a eu destructions méchantes, saccages, pillages et incendies de plusieurs infrastructures de l’Eglise, notamment les presbytères, des couvents, des  hôpitaux, des centres hospitaliers et des centres de santé, des églises paroissiales, des écoles  ainsi que des villages entiers.

Q : Quelles sont exactement les paroisses de votre diocèse qui ont subi  ces violences ?

R : Sur 45 paroisses que compte le diocèse de Luiza, 18 ont été affectées par ces violences.  Il s’agit notamment des paroisses suivantes : Saint -Matthias Mubinza, Saint -Jean Yangala,  Saints-Archanges Michel et -Gabriel Kanincina, Sainte-Marie Alacoque Wikong, Santa- Maria Assunta Yabuyi, Sainte- Thérèse Dibandisha, Saint-Jean Masuika,  Christ- Rédempteur Lubi,  Sainte- Croix Kabelekese, Saint-Jean-Paul II Museng,  Saint- Pierre Kahak, Christ- Roi Lueta, Saint-Esprit Kajikulu, Saint- André Kayind, Ascension du Seigneur Nkuna,  paroisse de Katshisamba et Saint- Boniface Nguema.

Q : Des dégâts et des morts sont-ils à déplorer au niveau de la population dans le diocèse de Luiza, d’après ce que vous savez ?

R : En  effet, il y a eu  plusieurs morts, à plusieurs endroits, dus d’une part à la violence des miliciens se réclamant de Kamwina Nsapu et d’autre part aux affrontements entre les forces de l’ordre et ces miliciens. Le nombre exact de morts est difficile à estimer aujourd’hui, à cause de l’insécurité et des combats toujours en cours. La population vit présentement depuis plus de trois mois en brousse et  en forêt,   fuyant les affrontements (entre les miliciens et les Fardc) et la violence, que  des éléments de Kamwina Nsapu sèment. Beaucoup  de plantations de maïs, de manioc, d’arachides… ont été incendiées ainsi que le       petit bétail (chèvres, poules) et le gros bétail (bovins).

Q :  L’Eglise  qui est à Luiza a-t-elle perdu quelque chose à cette occasion en termes d’infrastructures ?

R : Parmi les pertes subies, il faut encore relever le matériel dans les structures sanitaires, les presbytères, les couvents. Nous dénombrons à ce jour au moins  12  motos emportées qui servaient aux prêtres pour leur déplacement et leur ministère dans les villages et les communautés.

Q :Les violences dans le diocèse de Luiza ont-elles causé des victimes parmi les prêtres, les frères et les sœurs, ouvriers apostoliques diocésains ?

R : Plusieurs prêtres ont été molestés ainsi que des religieux et religieuses. Nombreux d’entre eux  ont dû marcher jour et  nuit pour trouver refuge ailleurs. C’est ainsi qu’aujourd’hui, la plupart de prêtres, religieuses et religieux sont à Mwene-Ditu et à Luiza. D’ autres sont allés   dehors, dans d’autres diocèses et villes   en RD. Congo et même en Angola.

Q : Avez-vous un message à livrer à l’opinion sur la situation que connaît actuellement le diocèse de Luiza ?

R : Oui ! Le premier message est celui de la paix. Je réitère  ma demande formulée déjà  en février 2017 pour une cessation immédiate des violences, afin de privilégier le dialogue pour trouver des solutions aux revendications,  s’il y en a encore. La vie de tout homme est sacrée. Celle de  mon prochain est le miroir de la dignité et de la valeur de la mienne. Le deuxième message est l’appel à l’assistance humanitaire à cette population durement éprouvée qui vit aujourd’hui cette tragédie sous l’indifférence de tous.

Q : Y a-t-il des développements récents au sujet de la situation à Luiza que vous voulez aussi signaler ?

R : Pendant que      les forces de l’ordre tentent  de récupérer les  zones sous le contrôle des éléments de Kamwina Nsapu, ceux-ci poursuivent leur avancée, causant des destructions des infrastructures de l’Etat, de l’Eglise et des particuliers dans les villages et les agglomérations par où ils passent. Les écoles n’ont toujours pas rouvert et les enfants ne savent pas poursuivre leur année scolaire. La terreur perdure !

Q : Le diocèse de Luiza a-t-il fait l’objet d’actes de générosité ou de sympathie après le sort malheureux qui l’a affligé ? Peut-on les connaître ?

R : Excepté  l’aide ponctuelle  du Nonce apostolique en République Démocratique du Congo, Son Excellence Mgr Luis Mariano Montemayor, jusqu’à présent, nous continuons d’attendre l’aide et l’assistance pour la population qui a énormément besoin de la paix en vue de reprendre sa vie normale, de se faire soigner et  de travailler la terre pour sa subsistance. Aucun organisme d’aide n’est encore arrivé à Luiza depuis le mois de janvier 2017 ! Nos  cris de détresse sont chaque fois lancés, des hôpitaux  sont sans  médicaments et matériels,  le personnel soignant a fui. Ces cris devraient toucher les cœurs de  nos autorités ainsi que des hommes et des femmes de bonne volonté, pour assister de manière urgente cette population meurtrie. Je crains la famine, car il n’y a pas eu de récolte et on n’a plus semé pour la deuxième récolte de l’année.  Plusieurs morts n’ont pas eu une sépulture comme il se doit. Je crains également que cette situation soit à la base de nouvelles maladies et épidémies. Je crains que plusieurs jeunes engagés  dans ces violences ne portent pour longtemps des  séquelles capables de compromettre leur croissance psychique, morale et humaine.

Q : Quel est votre vœu comme Evêque de Luiza en ce moment-ci sur votre diocèse, au vu de sa situation sécuritaire ?

R : Mon vœu le plus ardent est le retour immédiat de la paix, c’est celui de mon retour,   de mon  clergé et de tous les agents pastoraux en nos lieux respectifs d’apostolat, pour poursuivre notre témoignage de la compassion du Christ et l’annonce à toute la population de Luiza   de la Vérité  de l’Evangile qui réconcilie !


Propos recueillis par JOSEPH KIALA

 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
234
Hier :
521
Semaine :
755
Mois :
8065
Total :
820058