Kinshasa, le 24/10/2017 , il est 19 h 06 connexion
   En bref :
RDC: Mgr Uringi appelle les agents de la Caritas à la vigilance et la fidélité à leur code   |  RDC : l’alphabétisation, une des voies de promotion des peuples autochtones   |  Kinshasa: cérémonie d’au revoir et de bienvenue au staff de Caritas Congo Asbl ; 5 retraités fêtés   |  Tanganyika: 1.000 ménages paysans bénéficiaires d’un projet de sécurité alimentaire lancé à Kongolo  |  Afrique : les Communicateurs des Caritas nationales engagés à se doter d’une stratégie appropriée   |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Des élèves ...
Image Detail
 
RDC : Le personnel de Caritas Congo Asbl en recollection lors de la Semaine sainte PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 13 Avril 2017 08:22

Des agents de Caritas congo en recollectionKinshasa, le 13 avril 2017 (caritasdev.cd) : La recollection du personnel de Caritas Congo Asbl le mercredi 12 avril 2017 à Kinshasa, en RD.Congo, a été une méditation sur le « discours des 15 maladies » identifiées par le Saint-Père François. Monsieur  l’Abbé Emery NGOYI Muana, qui a animé cette recollection à la Grande chapelle du Centre d’Accueil Caritas de Caritas Congo Asbl, a tenu à souligner que cette activité spirituelle n’a pas été destinée à s’en prendre à qui que ce soit. Selon ce prêtre de l’Archidiocèse de Kananga (RD.Congo), actuellement fréquentant l’Université Catholique Sacré Cœur Milan (Italie), ladite recollection a voulu préparer les agents de  Caritas Congo Asbl à mieux vivre le mystère pascal et à ressusciter avec le Christ, rapporte caritasdev.cd

Ces agents de Caritas Congo Asbl étaient autour de 70 lors de cette recollection. Après une méditation individuelle, la recollection a commencé par l’exhortation  de monsieur l’Abbé Emery NGOYI Muana. Le prêtre a placé son exhortation ou méditation sous le thème « Le Ressuscité au sein de la Caritas Congo ». Il a expliqué lesdites 15 maladies : la maladie de celui qui se sent « immortel », «  immunisé » ou tout à fait « indispensable », le marthalisme,  la maladie de la « pétrification » mentale et spirituelle, la maladie de la planification excessive et du fonctionnarisme, la maladie de la mauvaise coordination. Il ya aussi la maladie d’Alzheimer « spirituelle ».la maladie de la rivalité et de la vanité, la maladie de la schizophrénie existentielle. Il y a enfin la maladie de la rumeur, de la médisance et du commérage, la maladie qui consiste à diviniser les chefs, celle de l’indifférence envers les autres, la maladie du visage lugubre, la maladie qui consiste à accumuler, celles des cercles fermés ainsi que du profit, des exhibitionnismes.

M. l'Abbé Emery Ngoyi prêchant lors de la recollection

Recollection en carrefours

Des carrefours ont été prévus lors de cette  recollection (mot d’origine militaire adopté par la suite par l’Eglise), suivis par l’Eucharistie qu’a célébrée le prêtre animateur du jour. Le premier carrefour a retenu la maladie de la rumeur, de la médisance et du commérage comme celle prédominant dans le milieu professionnel de Caritas Congo Asbl et nécessitant une campagne pour la faire tout de suite disparaitre.  Pour le Carrefour 2, accepter sa maladie constitue une des voies et un geste à poser durant cette période pascale, pour identifier dans le milieu du travail de Caritas Congo Asbl la présence de Jésus. Le Carrefour 3 a proposé 5 autres maladies aux côtés des 15 que le Pape a listées : malhonnêteté dans la gestion, le fainéantisme ancré dans le milieu professionnel, l’hypocrisie, la non prise en considération de son état de malade, la corruption dans toute ses formes, etc.

Des agents de Caritas Congo Asbl lors du carrefour

Amour de Dieu

Une célébration pénitentielle est intervenue lors de la recollection, avant la célébration eucharistique au cours de laquelle le prêtre président   l’Eucharistie a révélé au début de la messe une prophétie à l’assistance. Cette prophétie est celle de l’amour que Dieu  porte  à chacun d’entre ceux et celle qui ont constitué cette assistance. Peu avant la fin de l’Eucharistie, monsieur  Boniface NAKWAGELEWI Ata Deagbo, 2ème Secrétaire exécutif adjoint de Caritas Congo Asbl, a présenté à M. l’Abbé Emery NGOYI Muana les remerciements du personnel de  Caritas Congo Asbl pour la disponibilité dont il a fait montre en vue de l’accompagner spirituellement en ce temps de la Semaine

sainte.


JOSEPH KIALA

 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
207
Hier :
413
Semaine :
620
Mois :
9751
Total :
835101