Kinshasa, le 18/11/2017 , il est 29 h 26 connexion
   En bref :
Crise du Kasaï : 500 ménages déplacés/retournés de Tshikapa et ses environs assistés par la Caritas   |  Nord-Ubangi : pas assez d’aide pour les refugies centrafricains !  |  Mongala : le cadre Provincial de Concertation Humanitaire déclare l’Etat d’urgence dans les zones inondées et en appelle à l’aide  |  Lomami : la Coordination Provinciale Lèpre-Tuberculose dotée d'un splendide bâtiment à Kabinda  |  Kwilu: renforcement de la surveillance à base communautaire des cas de Paralysie Flasque Aigue aux Zones de Santé   |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Des élèves ...
Image Detail
 
RDC : Majorité et Rassemblement pas d’accord hier sur le mode de désignation du 1er Ministre PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 17 Mars 2017 11:05

Des délégués de la Majorité Présidentielle, du Rassemblement de l'Opposition et de la Société Civile autour des Evêques de la CENCO (Photo d'archives / JL Ntendika)Kinshasa, le 17 mars 2017 (caritasdev.cd) : les délégués du Rassemblement de l’Opposition et de la Majorité Présidentielle réunis jeudi par la CENCO, au Centre Interdiocésain de Kinshasa,  ne se sont pas accordés sur le seul point traité. Il s’agissait du mode de désignation du 1er Ministre. La Majorité continue d’exiger trois noms tandis que le Rassemblement insiste sur la présentation d’un seul nom.



Selon une dépêche de la Commission Episcopale des Communications Sociales (CECOS) de la CENCO, les délégués de ces deux Composantes  ont passé beaucoup de temps à échanger sur ce mode de désignation sans pour autant dégager un consensus. Avant la fin de la séance, le Président de la CENCO (Conférence Episcopale Nationale du Congo) a donné quelques considérations pratiques sur lesquelles le présidium compte faire une proposition pour sortir de l’impasse.


Mgr Utembi a souligné le fait que le peuple attend un premier ministre. Il a ensuite insisté sur un dialogue entre le Rassemblement et la Majorité présidentielle, avant de souhaiter que les autorités morales de ces deux composantes puissent se parler.


Pour rappel, la plénière de l’après-midi du jeudi 16 mars 2017 a réuni les délégués aux discussions du centre interdiocésain sur les points qui restent encore ouverts au débat. Ill s’agit du mode de désignation du premier ministre ; de la répartition des postes ministériels entre les composantes ; de certains points du chronogramme (la formation, l’investiture et l’entrée en fonction du gouvernement), ainsi que du rôle de la CENCO dans le CNSA (Conseil National de Suivi de l’Accord).
Au-delà de ces quatre points, la Majorité présidentielle a souhaité d’ajouter un cinquième : le Président du CNSA.


Par ailleurs, il sied de relever que la division au sein du Rassemblement de l’Opposition s’est également invitée au débat, suite à la motion de M. Olengankoy.  Les délégués ont convenu que cette question soit réglée en interne (au sein du Rassemblement), avec l’aide de la CENCO, précise la note de la CECOS.
Guy-Marin Kamandji

 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
2254
Hier :
3059
Semaine :
18999
Mois :
56628
Total :
890110