Kinshasa, le 26/05/2017 , il est 9 h 55 connexion
   En bref :
Sud-Ubangi: le Gouverneur Oscar Molambo lance les travaux de construction de la Coordination Provinciale Lèpre et Tuberculose à Gemena  |  RDC : des activités trimestrielles de Caritas Congo dans son magazine N°042  |  Sud-Kivu : des ex-combattants démobilisés et membres de communautés d’accueil formés sur les activités génératrices de revenus  |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Mois de la ...
Image Detail
 
Caritas Congo Asbl à la 8ème Conférence biennale des associations chrétiennes de la santé en Afrique tenue au Lesotho PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 15 Mars 2017 06:03

Kinshasa, le 14 mars 2017 (caritasdev.cd) : Caritas Congo Asbl, par le biais de son Program manager Vih Sida, a récemment pris part  à la 8ème Conférence biennale des associations chrétiennes de la santé en Afrique tenue à Maseru, capitale du Lesotho. Selon ce Program manager, la Pharmacienne Thérèse TSHITENDE, interviewée par caritadev.cd ce lundi 6 mars 2017 à Kinshasa, à son retour de cette conférence, il a été retenu parmi ses conclusions que  les organisations chrétiennes pour la santé en Afrique doivent développer des partenariats efficaces pour le développement des capacités, la mobilisation des ressources et le renforcement des systèmes. Ceci pour le financement des services de santé offerts à la population.  En effet, les financements internationaux sont en train d’être réduits. Le président américain par exemple a annoncé que l’aide extérieure sera réduite de 37 %, suivant une information qui a été communiquée aux participants lors de cette conférence,  rapporte caritasdev.cd

Ladite 8ème conférence biennale des associations chrétiennes de la santé en Afrique a été organisée du 27 février au 3 mars 2017 par la plateforme des Associations chrétiennes pour la santé en Afrique (en abrégé ACHAP). Nombre de pays d’Afrique ont été représentés à cette conférence par  des organisations chrétiennes pour la santé regroupées en réseaux.  La République Démocratique du Congo (RDC) a été représentée quant à elle par  monsieur Andrew LUSEY du  Conseil Œcuménique des Eglises (COE) et par  la Pharmacienne Thérèse TSHITENDE de la Caritas Congo Asbl.  L’ouverture des travaux de la conférence a    connu une soirée culturelle organisée par l’Association chrétienne pour la santé du Lesotho (CHALE en abrégé).

Nouveau Conseil d’administration

Lors de sa dernière journée, la conférence a procédé à l’élection du nouveau Conseil d’administration constitué de 7 membres. La présidence est revenue au Ghana et la vice-présidence au Lesotho. La partie francophone du continent dans ce Conseil d’administration est représentée par le Cameroun et la partie Afrique centrale par le Tchad. Ledit Conseil d’administration va  travailler ou œuvrer pendant 2 ans, c’est-à-dire jusqu’en 2019.  La prochaine édition de la  Conférence biennale des associations chrétiennes de la santé en Afrique interviendra en  2019 au Cameroun. L’opportunité de la tenue de la  9ème Conférence biennale des associations chrétiennes de la santé en Afrique coïncidera avec le 50ème anniversaire de l’Eglise CEBECA au  Cameroun.

Madame Thérèse TSHITENDE de la Caritas Congo en oratrice sur le partenariat entre celle-ci  et le Fonds Mondial

Pour ajouter d’autres éléments sur la récente  Conférence biennale des associations chrétiennes de la santé en Afrique tenue au Lesotho,  on signale que la Pharmacienne Thérèse TSHITENDE de la Caritas Congo Asbl est intervenue lors de ces assises. Celle-ci a parlé du partenariat de son organisation Caritas Congo Asbl avec le Fonds Mondial (FM ) en termes d’expériences, de succès, de défis ainsi que des leçons apprises.  Il a été spécifiquement question du renforcement des capacités institutionnelles, managériale de la Caritas Congo Asbl, mais aussi du renforcement des capacités techniques des ressources humaines.  Il s’est agi enfin de la prise en charge effective des malades et de l’augmentation du taux d’utilisation des services de santé. Mme Thérèse TSHITENDE a relevé les défis dont il va falloir tenir compte :  la lourdeur administrative du FM avec une bureaucratie excessive,  la différence de traitement entre les organisations locales et celles dites internationales sur l’octroi des frais de gestion, la pérennité des services à la fin du financement du FM.  La pharmacienne Thérèse TSHITENDE a retenu quelques leçons de sa participation à cette 8ème Conférence biennale des associations chrétiennes de la santé en Afrique à Maseru.  L’agent de Caritas Congo Asbl a noté que les organisations confessionnelles sont réellement aux côtés des malades et se doivent de fournir des  efforts pour construire des partenariats efficaces, en vue du développement des capacités, de la mobilisation des ressources et du renforcement des systèmes. Ceci de manière à contribuer à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable(ODD) d’ici 2030.

Plaidoyer attendu de l’Eglise contre la stigmatisation et la discrimination des personnes infectées et  affectées

Quant au VIH,  Mme Thèrèse TSHITENDE a relevé qu’un plaidoyer haut et fort doit être mené par l’Eglise en faveur de la lutte contre la stigmatisation et la discrimination des personnes infectées et        affectées par le VIH mais aussi celles victimes des violences sexuelles et basées sur le genre.  Les Eglises, a-t-elle retenu, mènent un grand plaidoyer pour la production des formes pédiatriques de médicaments ARV. La dame pharmacienne a signalé que  la Caritas Congo Asbl avait pris part en l’année 2015  à Nairobi, au Kenya, à la 7ème Conférence biennale des associations chrétiennes de la santé en Afrique. La déléguée de Caritas Congo Asbl à cette occasion a été madame Thérèse TSHITENDE. L’adhésion de la Caritas Congo à cette plateforme est intervenue en 2016.


JOSEPH KIALA

 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
43
Hier :
394
Semaine :
1732
Mois :
10989
Total :
767886