Kinshasa, le 19/09/2017 , il est 19 h 42 connexion
   En bref :
Transfert des capacités : le projet Shifting the Power vise la communication humanitaire  |  RDC: Caritas et ses partenaires se mobilisent pour assister 140.809 réfugiés centrafricains au Nord-Ubangi et au Bas-Uélé   |  RDC : Mgr Marcel Utembi fait le point sur la visite pastorale et de solidarité à Kananga  |  10ème anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des peuples Autochtones : un fossé encore à combler, malgré des progrès notables  |  RDC-USA: la mission de Mr Nakwagelewi à Baltimore resserre le partenariat entre Caritas Congo et CRS  |  Crise dans le Kasaï: Mgr Montemayor et Mgr Utembi rencontrent ce vendredi des humanitaires à Kananga   |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Magazine Lè...
Image Detail
 
Kongo Central : une pluie diluvienne cause plus de 50 morts et d’immenses dégâts matériels à Boma PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 29 Décembre 2016 13:23

Une vue partielle de la ville de Boma et de la rivière après la pluie torrentielle (Ph. Diocèse de Boma)Boma, le 29 décembre 2016 (caritasdev.cd) : Une pluie diluvienne s’est abattue dans la nuit du lundi à mardi 27 décembre 2016 à Boma, dans la Province du Kongo Central, causant au moins 50 morts, selon le Gouverneur de cette Province, Jacques Mbadu, et d’immenses dégâts matériels et des pertes de vies humaines, rapportent les sources locales. 



« Nous avons enterré 31 corps mercredi et comptons rapatrier aujourd’hui [jeudi] une vingtaine d’autres corps qui se trouvent de l’autre côté de la frontière en Angola », a déclaré le Gouverneur Mbadi, contacté au téléphone par l’AFP. Il a ajouté des recherches se poursuivaient pour retrouver « éventuellement d’autres corps enfouis dans la boue ».


En effet, les eaux de la rivière Kalamu, dont une rive se trouve en RDC et une autre en Angola, ont fini par sortir de leur lit. La crue a duré environ deux heures, avant que les eaux ne se retirent, a précisé le Gouverneur.


Cette pluie est tombée pendant trois heures avec des vents violents. Les routes sont devenues comme un fleuve et l’eau coulait à grand flots, faisant flotter toutes sortes d’objets tels que mousses, chaises, appareils électroménagers, pneus, portes et fenêtre détachées etc.La population de Boma tente de survivre à cette catastrophe (Ph. Diocèse de Boma)


« J’ai constaté avec horreur et désolation que ma chambre était pénétrée par l’eau qui atteignait ½ m  et mes chaussures, mon linge à laver qui était sur le sol ainsi que beaucoup d’autres petits objets flottaient dans l’eau »
, a indiqué un témoin contacté par le site web du Diocèse de Boma.    


Selon cette source, un déluge presque analogue avait plongé Boma dans un véritable deuil le 12 décembre 2015. Cette année-ci c’est plus grave, en termes des pertes en vies humaines et en dégâts matériels.


En fait, tous les cours d’eau de la ville se sont déchainés et ont causé des dégâts partout. C’est dans ce cadre là que la population de Boma sollicite de l’aide aux personnes de bonne volonté.
Paris Mona K.

 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
232
Hier :
521
Semaine :
753
Mois :
8063
Total :
820056