Kinshasa, le 28/04/2017 , il est 8 h 35 connexion
   En bref :
Sud-Kivu : des ex-combattants démobilisés et membres de communautés d’accueil formés sur les activités génératrices de revenus  |  Nord-Kivu: Caritas Congo Asbl accompagne les Caritas diocésaines dans la mise en œuvre des projets  |   RDC: accord politique, élections, social, sécurité aux Kasaï, au menu de l’adresse de Kabila à la nation  |  Mpati / Nord-Kivu : Caritas Goma lance l’opération “Un arbre pour le climat !”   |   Grand Kasaï : oui au dialogue franc, non aux exécutions sommaires, martèlent la CENCO, le Nonce et l'Archevêque de Kananga  |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Mois de la ...
Image Detail
 
RD Congo: le Président Joseph Kabila reçu par le Pape François PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 26 Septembre 2016 11:56

Le Pésident kabila reçu par le Pape François (Photo Reuters)Vatican, le 26 septembre 2016 (caritasdev.cd): Le Pape François a reçu lundi matin au Vatican Joseph Kabila, président de la République démocratique du Congo (RDC), pour une audience préparée avant les violences meurtrières ayant secoué son pays il y a une semaine. Après une arrivée très protocolaire au Vatican, le président congolais est entré rapidement dans la bibliothèque de la maison pontificale pour s'entretenir avec le pontife argentin, sans que les photographes ne puissent immortaliser leur première poignée de mains dans l'anti-chambre.



Le pape est apparu très concentré et peu souriant au début de ses 20 minutes d'entretien avec M. Kabila, mais l'ambiance était légèrement plus détendue à la sortie, lorsque les deux hommes ont pris congé en se serrant la main, cette fois devant les photographes.

Le président congolais, accompagné d'une délégation d'une douzaine de personnes, a ensuite été reçu par Mgr Paul Gallagher, le ministre des affaires étrangères du Vatican, en l'absence du secrétaire d'Etat, Mgr Pietro Parolin, parti assister à la signature de l'accord de paix historique en Colombie.

La capitale congolaise Kinshasa a été secouée les 19 et 20 septembre par des violences - ayant fait entre une trentaine et une centaine de morts - entre les forces de sécurité et l'opposition qui exige le départ de M. Kabila, dont le mandat expire fin décembre.

La Constitution interdit à M. Kabila, au pouvoir depuis 2001, de se représenter, mais le chef de l'Etat ne donne aucun signe de vouloir quitter son poste alors que le scrutin présidentiel apparaît désormais impossible à organiser dans les temps.

Avec AFP


 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
11
Hier :
481
Semaine :
2006
Mois :
12143
Total :
755726