Kinshasa, le 25/02/2017 , il est 30 h 45 connexion
   En bref :
RDC: Près de 5 millions de personnes servies par Caritas Congo Asbl en 2016  |  Bas-Uélé : la Coordination Provinciale Lèpre-Tuberculose en construction à Buta  |  Appui à la Sécurité alimentaire et à l’Education en RDC : Caritas Congo Asbl et les Caritas-Développement Diocésaines partenaires de la Caritas Norvège en réunion de coordination  |  Lomami : le Gouverneur Patrice Kamanda lance les travaux de construction de la Coordination Provinciale Lèpre-Tuberculose  |   Avis de recrutement d'un Médecin Chef de Service Santé de la Caritas de la Province Ecclésiastique de Mbandaka  |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Jeep 4x4 de...
Image Detail
 
RDC: un dialogue sans énerver la Constitution et des élections locales en 2017, exhortent les Evêques PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 28 Juin 2015 11:39

Des Evêques de la RDC avec le Nonce Apostolique (Photo d'archives)Kinshasa, le 28 juin 2015 (caritasdev.cd) : A l’issue de leur 52ème Assemblée Plénière, tenue du 22 au 26 juin 2015 à Kinshasa, les Evêques membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) se sont notamment penché sur la situation socio-pastorale de la RDC et sur son processus électoral. Ils ont réaffirmé leur position de promouvoir un dialogue national dans le respect absolu du cadre constitutionnel et institutionnel en vigueur. Quant au calendrier électoral, ils proposent un réaménagement dans l’ordre suivant : élections provinciales (députés nationaux, gouverneurs et sénateurs), législatives et présidentielle en 2016.

Dans ces conditions, les élections locales, municipales et urbaines pourraient se tenir en 2017, en se donnant ainsi le temps et les moyens de mieux les préparer.
Cette position est contenue dans un communiqué de presse, résumant leurs travaux et rendu public le 26 juin 2015 par le Secrétaire Général de la CENCO, Mr l’Abbé Léonard Santedi, à lire ci-dessous. Guy-Marin Kamandji


1. Les Evêques membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) ont tenu leur 52ème Assemblée Plénière à Kinshasa, du 22 au 26 juin 2015.

2. Au seuil de ces assises, ils ont rendu grâce au Seigneur pour tous ses bienfaits et pour les nombreux fruits qu’il ne cesse d’apporter à l’œuvre d’évangélisation dans notre pays. Ils ont béni le Très-Haut et exprimé leur gratitude au Très Saint-Père, le Pape François, pour le don de six nouveaux Evêques à l’Eglise-Famille de Dieu en RD Congo : Leurs Excellences Nos Seigneurs Jean-Bertin NADONYE, Evêque de Lolo ; Ernest NGBOKO, Evêque de Lisala ; Jean-Christophore AMADE, Evêque de Kalemie-Kirungu ; Jean-Pierre KWAMBAMBA et Donatien BAFUIDINSONI, Evêques Auxiliaires de Kinshasa ; Emery KIBAL, Evêque nommé de Kole. Ils se sont également réjouis de la nomination du nouveau Nonce Apostolique en RD Congo en la personne de Son Excellence Monseigneur Luis Mariano Montemayor. De même, ils ont accueilli avec joie la nouvelle lettre encyclique du Pape François, « Laudato Sii » (Loué sois-tu), dans laquelle il mentionne notamment  le Bassin du Congo à cause de son importance pour toute la planète et l’avenir de l’humanité[1].

3. Dans la foi au Christ, vainqueur de la mort, ils ont prié pour le repos éternel de Son Excellence Mgr Eugène MOKE, Evêque Auxiliaire Emérite de Kinshasa, ainsi que des deux Secrétaires des Commissions épiscopales rentrés dans la maison du Père céleste au courant des mois d’avril et de mai 2015: Monsieur l’Abbé François TUMA et le Révérend Père Floribert MAVUNGU.

4. Cette session ordinaire de l’Assemblée Plénière a été l’occasion d’examiner principalement le dossier de la famille. « Sanctuaire de la vie »[2], « cellule première et vitale de la société »[3], « Eglise domestique»[4], la famille est aujourd’hui victime de nombreuses forces qui visent à la déformer et même à la détruire. Face à ces défis et poursuivant leurs réflexions sur ce thème qui fera l’objet du prochain Synode ordinaire des Evêques à Rome, les Evêques ont décidé d’organiser un Congrès national sur la famille en février 2016.

5. Subsidiairement, ils ont échangé sur la situation socio-pastorale de notre pays qui est particulièrement marquée par l’insécurité au Nord, à l’Est et au Sud du territoire national. A ce sujet, les Evêques ont écouté le cri d’alarme de la population du Territoire de Bondo suite au massacre et aux enlèvements perpétrés par la LRA, ainsi que le message émouvant de l’Assemblée Episcopale Provinciale de Bukavu, dénonçant le silence face à trois périls majeurs au Kivu : « un climat de génocide, un foyer d’intégrisme djihadiste et un processus de balkanisation »[5].

6. Prenant en compte le contexte du processus électoral, ils ont échangé sur le point de vue de la CENCO en rapport avec les consultations organisées par le Chef de l’Etat en vue du dialogue national. Ils ont réaffirmé leur position de promouvoir un dialogue national dans le respect absolu du cadre constitutionnel et institutionnel en vigueur. En clair, ni dans son déroulement, ni dans ses conclusions et recommandations, le dialogue envisagé ne peut énerver directement ou indirectement la lettre et l’esprit de la Constitution de la République ni ignorer les institutions républicaines prévues par elle. Quant au calendrier électoral, ils proposent un réaménagement dans l’ordre suivant : élections provinciales (députés nationaux, gouverneurs et sénateurs), législatives et présidentielle en 2016. Dans ces conditions, les élections locales, municipales et urbaines pourraient se tenir en 2017, en se donnant ainsi le temps et les moyens de mieux les préparer.

7. A l’ occasion de l’Année de la vie consacrée, ils ont adressé une exhortation pastorale aux Frères et Sœurs de la vie consacrée pour repartir du Christ par un engagement de toute leur vie[6]. En plus, ils ont adopté un « Guide pour la Pastorale des communications sociales ».

8. En outre, ils ont examiné le programme du Jubilé de la Miséricorde décrété par le Pape François et qui sera célébré lors de l’Année Sainte extraordinaire du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016 en vue de la conversion spirituelle et du renouveau de l’Eglise[7].  Ils invitent les fidèles à vivre avec foi et ferveur cette année spéciale de grâce.

9. A la veille du 55ème anniversaire de l’indépendance de la RD Congo, les Evêques implorent les grâces de la miséricorde divine sur la Nation congolaise tout entière pour qu’y règnent la paix, la justice et l’amour de la patrie. Et confiant tout le peuple congolais et ses gouvernants à la protection maternelle de la Sainte Vierge Marie, Notre Dame du Congo, ils les assurent de leurs bénédictions.

Kinshasa, le 26 juin 2015                                    

Abbé Léonard SANTEDI

Secrétaire Général de la CENCO



[1] FRANCOIS, Encyclique, Laudato Sii, du 24 mai 2015, n.36.

[2] Saint JEAN PAUL II, Encyclique,  Centesimus Annus, du 1er mai 1991, n°39.

[3] Saint JEAN PAUL II, Exhortation apostolique Familiaris Consortio, du 22 novembre 1981, n°42

[4] Ibid., n°55.

[5] Assemblée Episcopale Provinciale de Bukavu, Notre cri pour le respect absolu de la vie humaine, Butembo, 23 mai 2015, n.14.

[6] Cf.Exhortation aux Frères et Sœurs de la vie consacrée « Allez de l’avant tendus vers le Christ » (cf. Ph 3,13-14), n 10.

[7] Cf. PAPE FRANCOIS, Bulle d’indiction à l’Année Sainte extraordinaire, du 11 avril 2015.


 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
427
Hier :
499
Semaine :
2628
Mois :
9938
Total :
727254