20/02/2018
NOUS SUIVRE SUR

Kisangani, le 10 janvier 2018 (caritasdev.cd) : Les membres de la communauté  du village YALIOMBOITALE ont été sensibilisés sur l’importance d’entretien régulier d’une source qui fournit de l’eau potable pour le bien-être de tous.

Cette communauté se trouve dans l’Archidiocèse de Kisangani, dans la Province de la Tshopo en République Démocratique du Congo. L’eau, c’est la vie, dit-on ! Avant, les membres du village souffraient beaucoup de maladies d’origine hydrique, notamment l’amibiase et la diarrhée. Mais à présent, depuis que l’eau potable est disponible, les habitants sont en bonne santé et sont dans la joie, a témoigné le Commissaire aux comptes du comité du village qui est en même temps le chef du village de Yaliomboitale.


En fait, pour assurer le bon fonctionnement de cette source, la communauté  avait jugé bon de mettre en place un comité du village. Composé de 4 femmes et 4 hommes, il se réunit au moins toutes les deux semaines en abordant les questions sur la propreté de la source et de son environnement afin d’éviter les microbes. Une caisse fonctionnelle, alimentée par des cotisations des membres, a été constituée pour mieux répondre à certains besoins d’entretien de la source.

Pour mémoire, la source Yalokato a été aménagée par la Caritas-Développement Kisangani, avec l’appui technique de la Caritas Congo Asbl, sous le financement de l’Unicef, via la Caritas Allemagne. L’aménagement rapide de cette source d’eau a été rendu possible grâce à l’implication consciente des membres de la communauté locale aux travaux. Ces derniers   ont participé ardemment en approvisionnant le chantier avec du sable, du gravier et des moellons,  sous la certification partenariale de la Caritas Allemagne auprès de l’Unicef.

Ce comité villageois mis en place s’engage à pérenniser l’action de la Caritas pour que l’eau potable soit toujours disponible, que le village demeure propre et que les règles d’hygiène soient observées par les habitants, a rassuré Monsieur Dieudonné Banza, Coordinateur du programme Wash de la Caritas Congo Asbl, de retour de sa visite dans cette localité.

L’eau potable est une eau qui ne porte pas atteinte à la santé, et qui répond à un certain confort et plaisir de boire. Ainsi, l’eau non potable ou non traitée peut être le vecteur de nombreuses maladies, qu’elles soient bactériennes, virales ou parasitaires, d’intoxications, de troubles sur la santé. La réglementation définit une eau potable comme une eau qui ne doit pas contenir un nombre ou une concentration de micro-organismes, de parasites ou de toutes autres substances constituant un danger potentiel pour la santé des personnes.

C’est pourquoi, dans le cadre du développement durable, les animateurs communautaires de la Caritas ont témoigné que c’est le premier village à être certifié assaini dans ce programme où Caritas Congo Asbl et Caritas Allemagne œuvrent ensemble pour atteindre les objectifs fixés par le Programme National Village et Ecole Assaini grâce au financement de l’UNICEF.

Dody ISHAKU (Stagiaire)



NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
1518536
aujourd'hui
Cette semaine
Semaine passée
5243
32411
362494