07/07/2020
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 28 mai 2020 (caritasdev.cd) : L’évêque du diocèse catholique de Butembo-Beni, Monseigneur Paluku Sikuly Melchisedeck, s’est dit préoccupé mardi 25 mai par la résurgence ces dernières semaines des tueries des civils dans la région de Beni. Dans une déclaration faite à la presse, il dénonce « l’incapacité » des députés et sénateurs de Beni, Butembo et Lubero de porter la voix de la population de la région face à cette situation.

L’évêque du diocèse catholique de Butembo-Beni se demande d’abord si les tueries des civils qui durent depuis six ans dans la région de Beni prendront fin un jour : « Ça se fait à une grande ampleur et mon impression est que cela ne finira pas. Il y en a de ceux qui ont trouvé dans ça comme un job en tuant leurs frères. Je me demande s’ils ont encore de cœur. Je crois que ce sont des gens qui ne se possèdent plus mais qui sont possédés par autre chose ».

L’évêque a également dénoncé « l’incapacité» des députés et sénateurs de Beni, Butembo et Lubero à porter la voix de la population locale dans les institutions chargées de gérer ces questions :

« Tous ces élus qui sont partis d’ici, qui connaissent la situation, qui en entendent parler, pourquoi aujourd’hui ils ne parlent pas tous d’une même voix dans les assemblées provinciales et nationale ? Les députés et sénateurs, pourquoi ils sont incapables de dire chez nous ça ne va pas. Qu’ils le disent sans avoir peur ». Les sources de la société civile indiquent que depuis novembre dernier au moins cinq cents civils ont été tués dans la région de Beni dans différentes attaques des ADF.

 

Avec Radio Okapi

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
4595109
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
1687
4015
15192
4595109