30/05/2020
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 18 mars 2020 – (caritasdev.cd) - : Caritas Congo Asbl prend au sérieux la présence du Coronavirus qui a été signalée à Kinshasa, la capitale de la RDC, où sept cas dus à cette pandémie ont été détectés au cours de ce mois de mars 2020. Lors de la prière hebdomadaire de ce mercredi 18 mars 2020 à la Chapelle Saint Jean XXIII, l’Abbé Eric ABEDILEMBE, 1er Secrétaire Exécutif adjoint de la Caritas Congo Asbl, a annoncé que les agents de celle-ci en arrivant le matin à bord des véhicules de service se laveront désormais les mains à l’entrée de la concession. Le prêtre a ajouté que les visiteurs venant à la Caritas Congo Asbl se plieront à la même précaution, face au danger réel que représente, selon lui, le Coronavirus dans la capitale. L’Abbé Eric ABEDILEMBE a demandé aux agents de la Caritas Congo Asbl de prendre au sérieux ce danger, en se gardant de le minimiser ou de le tourner en dérision, rapporte caritasdev.cd

Le 1er Secrétaire Exécutif adjoint de la Caritas Congo a livré ces informations, d’un air grave, quand il a pris la parole lors de cette prière hebdomadaire du mercredi 18 mars, pour donner les communiqués concernant le Secrétariat Exécutif. Ladite prière a débuté par la lecture de l’Evangile du jour (Mathieu 5, 17-19) qui a été commenté par quelques agents et par monsieur l’Abbé Augustin BITA, Aumônier de la Caritas Congo Asbl. Ce dernier a donné une exhortation aux agents de la Caritas nationale à partir de cet Evangile du jour.

Le personnel de la Caritas nationale invités à respecter les précautions en usage, pour ne pas devenir une des chaines de contamination

Monsieur l’Abbé Eric ABEDILEMBE a fait savoir au Personnel réuni en prière que la Caritas Internationalis a vraiment pris au sérieux la pandémie du Coronavirus qui cause des dégâts à grande échelle à travers le monde entier en termes de contaminations et de décès. Il a insisté auprès du Personnel de la Caritas nationale pour qu’il respecte les précautions en usage, afin de ne pas devenir une chaine de contamination.

Prochainement un groupe de réflexions sur le COVID-19 au sein de la Caritas nationale

Le prêtre a aussi signalé que la Caritas Congo Asbl a résolu d’envoyer des informations sur le Coronavirus aux Caritas diocésaines membres de son réseau national en RD. Congo. Il a annoncé la mise sur pied prochainement d’un groupe de réflexions sur le COVID-19 au sein de la Caritas nationale. Il a apprécié l’installation des lave-mains dans l’enceinte de la Caritas nationale, pour promouvoir les soins de celles-ci de manière régulière. Il a remercié Dr Amédée YAMBI, Coordonnateur ad intérim du Service de Promotion de la Santé (SPS), qui auparavant était revenu sur ces précautions ( se laver régulièrement les mains, tousser dans le pli de son coude, se tenir à un mètre de son interlocuteur…). Ce médecin a appelé ses collègues à Caritas Congo Asbl et les habitants de Kinshasa à ne pas prendre à la légère cette pandémie qui s’est manifestée dans leur ville. Il a affirmé que certainement l’Etat congolais allait dans les heures qui suivent prendre des mesures sévères destinées aux habitants de Kinshasa et à d’autres Congolais face       à Coronavirus dont la propagation pour être freinée nécessite       des précautions drastiques.

Dans la Chapelle en respectant les consignes concernant le Coronavirus

En ce jour de leur prière hebdomadaire du mercredi 18 mars 2020, les agents de la Caritas Congo Asbl ont tenu à respecter, dans la Chapelle, la distance d’un mètre par rapport à l’autre ou à son interlocuteur. Ils ont disposé les chaises pour tenir compte d‘une certaine distance entre personnes assises. Quand ce fut le moment pour chaque Cellule et chaque Service de prendre la parole, le micro devant passer d’un porte-parole à un autre pour donner les communiqués n’a pas été utilisé. Le matin, quand lesdits agents de la Caritas Congo Asbl sont venus au service, ils n’ont pas posé leur doigt sur le petit écran qui enregistre l’heure d’arrivée et de départ de chacun d’eux. Ils ont dû apposer leur signature concernant celle-ci sur un document, à l’aide d’un stylo que certains parfois ont sorti de leur propre poche.

A la Caritas Congo Asbl des agents constructeurs et non démolisseurs 

Les agents de la Caritas Congo Asbl ont plus tard suivi attentivement monsieur l’Abbé Augustin BITA dans la Chapelle où il leur a lancé ces mots à la fin de son exhortation du jour : « A la Caritas Congo Asbl soyez des constructeurs et non des démolisseurs.»

 

JOSEPH KIALA

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
4504097
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
926
15532
122392
4504097