07/12/2019
NOUS SUIVRE SUR
Le Coordinateur  Corneille  NDALIANGA accompagne Andrea de la Caritas Linz, la Chargée de projets, pour la RDC lors  d’une visite de terrain au quartier Tchad à Kinshasa

Lubumbashi, le 04 octobre 2019 – (caritasdev.cd) - : Dans une interview accordée à caritasdev.cd à Lubumbashi, le Coordinateur des projets financés par la Caritas Linz en RDC estime que les bonnes connaissances sur le projet en exécution, la maitrise des outils de gestion et une efficace communication constituent des éléments pour obtenir la confiance des partenaires. Dans cette interview, à lire ci-dessous in extenso, ledit Coordinateur dit aussi un mot sur ces projets financés par la Caritas Linz en RDC, rapporte caritasdev.cd

Question (Q) :   Qui êtes-vous êtes et  que faites-vous comme travail ?

Réponse (R) :  Je suis monsieur NDALIANGA Corneille, Coordinateur des projets financés par la Caritas Linz en RD. Congo depuis juillet 2014.  La coordination  de ces projets se trouve au sein de la Caritas Kinshasa. Je suis par ce fait un agent de la Caritas Kinshasa.

Q :  Quel est l’organigramme à partir duquel vous travaillez à propos de Caritas Linz et Caritas Autriche ?

R :  La Caritas Autriche est nationale, tandis que la Caritas Linz est diocésaine. Je dépends directement de la Caritas Linz, laquelle  a proposé à la Caritas Autriche d’apporter son appui à la Caritas Matadi qui était jadis appuyée par la Caritas Linz, dans le cadre du programme régional d’appui à la sécurité alimentaire en sigle  « PRASA ».

Q : Vous évoluez dans le domaine du Projet de sécurité alimentaire ou PSA Luozi/diocèse de Matadi dans la coordination. Que dites-vous de pertinent sur cette dernière en termes d’activités en 2018 et en 2019, à la date d’aujourd’hui ?

R : Les activités menées par la coordination, plus précisément, ont été : le suivi, l’accompagnement et le soutien. Ceux-ci ont été très pertinents dans la mesure où les indicateurs du projet PSA/Luozi   sont en train d’être atteints sans difficulté. Aussi, les reprographies se font-elles d’une même manière partagée. Il faut entendre par reprographie les productions de rapports concernant le projet.

Le Coordinateur Corneille NDALIANGA (en képi) redynamise une association paysanne au Plateau des  Bateke, dans la lointaine banlieue de Kinshasa
Le Coordinateur Corneille NDALIANGA (en képi) redynamise une association paysanne au Plateau des Bateke, dans la lointaine banlieue de Kinshasa

Q : Quelles sont les leçons que vous avez tirées dans vos activités de coordination ?

R : J’ai compris que  si l’on  veut que les partenaires vous fassent confiance et acceptent vos orientations dans le but d’atteindre des résultats, les bonnes connaissances sur projet en exécution, la maitrise des outils de gestion et une bonne communication sont des éléments indispensables pour un bon Coordinateur.

Q : Par rapport au PSA vous concernant, qu’est-ce-qui vous a procuré de la joie et qu’est-ce-qui vous  inquiète ou  a inquiété ?

R : Ce qui m’a vraiment procuré de la joie est l’esprit de l’équipe du personnel du projet. Il faut ajouter à cela l’esprit de relever les défis et la détermination  pour la réussite.

Ce qui m’inquiète un peu est la non-évacuation des produits vivriers obtenus par de durs travaux champêtres et ce à cause du mauvais état de la route. Et avec ceci, il y a risque d’observer une baisse de production et, par conséquent, baisse de revenu des ménages accompagnés.

Q :  Que dites-vous à la Caritas Kinshasa après que vous ayez répondu à toutes ces questions ici posées à vous ?

R :  Je demande à la Caritas Kinshasa de me soutenir dans l’accomplissement de mes fonctions. Ce faisant, nous allons aider nos frères et sœurs vulnérables, car ils ont droit à la vie.

Q : Quel est votre mot à la Caritas Linz et à la Caritas Autriche ?

R : Je leur dis  merci beaucoup pour  leur acte de générosité manifesté en faveur de la population vulnérable de la RD. Congo. Elles doivent se rassurer que les efforts sont en train d’être fournis sur terrain pour matérialiser les objectifs et les résultats prévus dans le corps du projet. Je leur prie de continuer à aimer  leurs prochains et de leur venir en aide, s’il est possible de le faire.

 

Propos recueillis par notre Envoyé spécial à Lubumbashi JOSEPH KIALA

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3637826
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
3593
36172
42003
3637826