15/10/2019
NOUS SUIVRE SUR

 Goma, 11 septembre 2019 (caritasdev.cd) : le Gouverneur du Nord-Kivu, Mr Carly Kasivita représenté, a procédé ce mercredi 11 septembre 2019 à l’ouverture  de la Table Ronde des Confessions Religieuses sur l’épidémie de la Maladie à Virus Ebola (MVE). Ces assises ont été initiées par Caritas Congo Asbl, sous le haut patronage de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), avec l’appui financier de CAFOD et de l’Anglican Alliance, en partenariat avec MISEREOR, CORDAID, CRS et TROCAIRE. Elles se tiennent durant deux jours au Centre d’accueil Bakanja de Goma, ville qui abrite la Coordination de la lutte contre cette épidémie.

Cette table ronde se justifie par la persistance de la MVE en RDC. En fait, la situation épidémiologique de la MVE fournie par l’OMS au lundi 09 septembre 2019 (avec les données fournies jusqu'au 08/09/2019),  signale un total cumulé de 3.081 cas (2.970 confirmés et 111 probables), 2.070 décès (1.959 confirmés et 111 probables) et 925 personnes guéries.

 

Faciliter un dialogue entre les Leaders Religieux et renouveller leur engagement contre Ebola

Face à l’immense défi que représente donc cette épidémie tant pour la nation congolaise que pour la communauté internationale, « les Leaders religieux, conscients de leur responsabilité dans la société, ont jugé urgent de se mettre autour d’une table à Bukavu, Bunia, Butembo et aujourd’hui à Goma, pour évaluer leurs contributions à la riposte définie par l’Autorité sanitaire nationale et identifier de nouvelles pistes d’actions afin d’éradiquer cette maladie », a enchaîné pour sa part l’Evêque anglican, Mgr Désiré Mukanirwa, dans son mot de circonstance.

D’une part, ces différentes tables rondes ont pour but de faciliter un dialogue entre les leaders religieux et communautaires sur la persistance de la MVE dans l’Est de la RDC. D’autre part, elles leur permettent de renouveler leur engagement dans cette riposte. « L’implication des Confessions religieuses dans la riposte à cette menace reste parmi les meilleures armes pour convaincre la population à s’approprier les bonnes pratiques et attitudes afin de mettre fin à ce fléau meurtrier », a poursuivi l’évêque anglican, évoquant l’expérience du Liberia entre 2013 et 2016.

Onze Confessions religieuses sur la piste

L’état de lieux dressé par les Confessions religieuses en cette première journée des travaux a montré que les Leaders religieux ont exhorté leurs fidèles à l’observance stricte des règles de prévention  et de protection édictées par l’Autorité sanitaire nationale. Des cérémonials et autres pratiques religieuses ont même été modifiés dans les cultes et des Structures spécialisées de certaines confessions religieuses se sont immédiatement engagées aux côtés d’autres acteurs humanitaires dans la lutte contre Ebola.

Onze Confessions religieuses prennent part à ces assises. Il s’agit de : Eglises de Réveil du Congo (ERC), Eglise Adventiste, Eglise Néo-Apostolique, Eglise Kimbanguiste, Union des Eglises Indépendantes du Congo (UEIC), Eglise du Christ au Congo (ECC), Eglise Catholique, Eglise Anglicane, Communauté Islamique du Congo (COMICO), Armée du Salut et Eglise Orthodoxe.

La contribution de l’Eglise Catholique dans la riposte contre la MVE a été présentée par le Secrétaire Exécutif de la Caritas Congo Asbl, Mr Boniface Nakwagelewi ata Deagbo, introduit par le 2ème Secrétaire Général Adjoint de la CENCO, Monsieur l’Abbé Georges Kalenga. L’orateur a été soutenu par la présence de cinq de ses collaborateurs. Il s’agit d’une part de Mr Emmanuel Mbuna, Dr Jean Munongo et Mr Guy-Marin Kamandji, respectivement Coordonnateur National du Service de Promotion de la Santé, Coordonnateur National du Service des Urgences et Chargé de Communication, et d’autre part des Directeurs de Caritas Diocésaines de Goma (Monsieur l’Abbé Oswald Musoni) et de Butembo-Beni.

Dans son mot de bienvenue, Mgr Willy Ngumbi, Evêque de Goma,  a souligné  que « l’épidémie de la MVE qui sévit actuellement en RDC, plus particulièrement dans les Provinces du Nord-Kivu, de l’Ituri et du Sud-Kivu, constitue une menace pour le peuple de Dieu qui est au Congo, et un défi pour nous, Confessions Religieuses, à qui l’Eternel Dieu a confié la garde spirituelle de son peuple ».

La Ministre Hasan Fatuma ouvta,t la Table ronde au nom du Gouverneur du Nord-Kivu
La Ministre Hasan Fatuma ouvta,t la Table ronde au nom du Gouverneur du Nord-Kivu

Ouvrant les travaux au nom du Gouverneur du Nord-Kivu, la Ministre provinciale du Genre, Famille, Enfants, Jeunesse Prévoyance Sociale et Travail, Mme Hasan Fatuma Sheila, a indiqué que la MVE est un réel problème de santé publique en RDC, notamment dans cette province. Elle a remercié « le Président de la République, Mr Félix-Antoine Tshisekedi, pour son implication totale, avec tous ses partenaires, dans la riposte contre cette maladie ravageuse ».   Les « exploits » de Dr Jean-Jacques Muyembe, Coordonnateur de la riposte contre l’épidémie à virus Ebola au Nord-Kivu et en Ituri, ont été salués par la ministre. Elle a aussi remercié « les différentes Communautés religieuses qui sont en train de faire de leur mieux pour faire comprendre à la population ou à leurs fidèles que la Maladie à Virus Ebola est guérissable si elle est détectée à temps et prise en charge à temps ». Et d’ajouter : « Nous les encourageons ainsi à continuer dans la même ligne et appelons toute la population à s’impliquer activement dans la riposte contre cette maladie tout en respectant les mesures préventives, dont le lavage de mains à l’eau chlorée ou avec du savon dans tous les lieux où des dispositifs appropriés sont accessibles ».  

La première journée s’est achevée par l’exposé du Représentant-Pays de CAFOD, Mr Bernard Kateta Balibuno, intitulé «  la place des Confessions religieuses dans la riposte ». Bien avant lui, Mr Justus Nsio Mbeta MD, MPH. IRSS, Chef de Division Grandes Epidémies au Ministère de la Santé Publique, a entretenu les participants sur « l’état de lieu de la situation épidémiologique de la Maladie à Virus Ebola à l’Est de la RD Congo ».

La journée de jeudi, la dernière, sera consacrée à l’élaboration et à l’adoption d’un Plan d’actions communs pour les Confessions religieuses face à la menace d’Ebola.

Guy-Marin Kamandji

(Envoyé Spécial)

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3368936
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
2165
8563
82086
3368936