19/09/2019
NOUS SUIVRE SUR

Budjala, le 02 août 2019 (caritasdev.cd) : un conflit intercommunautaire entre le village de Kayamba et celui de Kele est à la base des décès enregistrés ces dernières semaines parmi les déplacés. Ce conflit persiste depuis un certain temps entre les Ngbandi et les Gbanza, dans le Territoire de Budjala, plus précisément dans le Secteur de Bolingi, en province du Sud-Ubangi. Les initiatives  de médiation entamées n’ont pas encore produit  de résultats escomptés.

Selon la Matrice d’alerte N° 22 du projet de Veille humanitaire de Caritas (pour la période du 06 au 12 juillet 2019), une personne de la communauté Gbanza serait portée disparue  depuis quelques jours. On suppose qu’elle a été tuée, puisqu’elle était accusée de trahison au profit  des Ngbandi.

La matrice d’alerte souligne en outre que plusieurs enfants issus des ménages déplacés dans la brousse sont admis à l’hôpital de Yakama, surtout suite à l’anémie. Du 28 juin au 06 juillet 2019, l’on a dénombré 108 enfants anémiques, dont 52 filles et 56 garçons. On déplore déjà 3 cas de décès, dont une fille et deux garçons.

La même situation est observée à l’hôpital de référence de Budjala  qui a accueilli 320 enfants déplacés souffrant de l’anémie (dont 172 garçons et 148 filles) au mois de juin dernier.  Sur cet effectif, il a été enregistré 6 cas de décès, dont  trois filles et trois garçons.

Cette situation de tension entre les deux communautés (les Ngbandi et les Gbanza)  ne permet pas jusque-là le retour des ménages  dans leurs villages respectifs. La plupart restent toujours dans leurs zones d’accueil. Ceux qui ont trouvé refuge dans la forêt sont toujours exposés aux intempéries.

Pour mémoire, un conflit latent opposant les Ngbandi du village Kele aux Mbanza habitant Yakoma avait resurgi le 05 juin dernier avec le meurtre d’un membre de la première communauté citée. Pour le venger, les Ngbandi avaient organisé une expédition punitive contre les Gbanza. Le bilan provisoire avait fait état de 5 morts (dont 2 Ngbandi et 3 Mbanza), parmi lesquels une femme trouvée morte dans la forêt et dix blessés, essentiellement des hommes.

Sourya Kapinga Kamoyi

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3247653
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
346
9384
67651
3247653