15/11/2019
NOUS SUIVRE SUR

 Budjala, le 02 juillet 2019 (caritasdev.cd) : un calme précaire est revenu dans les localités  affectées par les affrontements armés entre deux groupes ethniques du Territoire de Budjala, en Province du Sud-Ubangi. Cette accalmie est due à la présence des forces de sécurité, indique une source de l’équipe du projet de « Veille humanitaire » de Caritas et ses partenaires. En effet, le bilan actualisé du conflit  foncier entre les Ngbandi et les Mbanza fait état de 8 personnes tuées, 7 blessés, 1.065 maisons incendiées et 3.383 personnes déplacées. Les victimes de ces affrontements n’ont malheureusement encore reçu aucune assistance, poursuit la source contactée par caritasdev.cd.

Pour rappel, les Ngbandi auraient réagi au meurtre d’un de leurs par les Mbanza, mercredi 05 juin dernier.  Samedi 08 juin 2019, la Police Nationale Congolaise était intervenue, avant que les affrontements ne reprennent un jour plus tard. Les protagonistes ont utilisé des armes blanches, flèches et fusils. Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sont venues en renfort de la Police, ajoute la Matrice d’alerte de la Caritas N° 18 pour la période allant du 08 au 14 juin 2019. Trois villages sont concernés par ce conflit : Yakoma, Kete et Toyo, dans le Territoire de Budjala. Ils sont dans le Secteur de Bolingo, Territoire de Budjala en Province du Sud-Ubangi.
Guy-Marin Kamandji

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3512032
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
2143
19261
59074
3512032