20/08/2019
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 07 juin 2019 (caritasdev.cd): 1.506.031 élèves enregistrés par le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP) dont 1.493.547 ont participé à la session ordinaire de Test National de Fin d’Etudes Primaire (TENAFEP)  qui a eu lieu du 06 au 07 juin 2019 dans tous les territoires de la République Démocratique du Congo (RDC). Par contre 12.484 candidats attendent la session spéciale prévue pour la sous division de Beni et Oicha dans la province de Nord-kivu en date du 25 et 26 juillet prochain suite à l'insécurité et à l'épidémie du virus Ebola.

Contrairement à l’année dernière, l’effectif des finalistes a augmenté d’au moins 15,11 %, chaque année, les efforts sont fournis pour que la parité entre filles-garçons soit respectée au niveau de l’enseignement en RDC.

 Le nombre des filles dépasse le nombre des garçons à Kinshasa : 55% de filles contre 45% de garçons. Dans certaines provinces éducationnelles, notamment le Bas-fleuve, le Kwilu 2, Nord-Kivu 2, Sud-Kivu 1, Haut Katanga 1, Tanganyika 1 et le Sankuru la parité est également respectée. Il y a une note négative, c’est le Kasaï-central 2, où il y a 14 684 garçons contre 7 878,  et donc, il y a un grand effort à fournir dans le Kasaï-central 2 pour que nous puissions arriver à cette parité », a indiqué Emery Okundji, Ministre de l’EPSP.

Après avoir fait le tour des certains centre dans la ville province de Kinshasa, Emery OKUNDJI, accompagné de l’Inspecteur Général de l’enseignement, Michel DJAMBA et de plusieurs autres cadres du sous-secteur du Ministère,  se sont dits satisfaits du bon déroulement ainsi que de la bonne organisation de ces épreuves.

Certains finalistes du primaire dans le territoire de Djugu n’ont pas participé à l’Examen national de fin d’études primaires (ENAFEP), qui a débuté jeudi 6 juin, à cause de l’insécurité provoquée par l’activisme des groupes armés. Certains centres n’ont pas fonctionné, dans d’autres entités, les élèves finalistes ont fait le déplacement vers les zones plus sécurisées pour passer ces examen, affirment les autorités scolaires d’après la radio okapi.

 

NDEKO Moise-Hegel et Grace UNG’EY (stagiaires)

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3113110
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
4685
7958
54357
3113110