19/09/2019
NOUS SUIVRE SUR

Divers titres traités par les médias ont intéressé notre revue de presse de ce lundi 06 mai 2019. Il s’agit de : l’incendie de deux villages dans le Territoire de Fizi suite à un conflit à caractère communautaire ; la croissance économique de la RDC en légère progression par rapport à l’Afrique subsaharienne ; l’augmentation du nombre de cas de Maladie à Virus Ebola et de décès attendue dans les prochains jours à Butembo (Ministère) ; la fixation par la CENI au 18 mai prochain des élections des Sénateurs au Nord-Kivu et à Maï-Ndombe ; la clôture de la campagne de sensibilisation de la femme rurale sur l’entreprenariat à Lubumbashi et la visite du Pape en Bulgarie.

 URGENCES,  DEVELOPPEMENT ET SANTE

  •  Actualité.cd : RDC : Deux villages incendiés dans le Territoire de Fizi suite à un conflit à caractère communautaire. Affrontements à caractère communautaire entre les Banyindu et les Banyamulenge, ayant fait deux morts et deux villages incendiés ce dimanche 05 mai 2019 dans les hauts plateaux de Minembwe (Territoire de Fizi, Secteur de Tanganyika, groupement des Balala-Nord, dans la province du Sud-Kivu). Ce regain de violences a été provoqué par la mort par balle d’un chef coutumier du village Kanihura de la communauté Banyindu. Selon les témoignages, Kawaza Nyakwana, a été abattu par les membres du groupe armé banyamulenge, dirigé par un certain Semahurungu. « Après l'assassinat du chef de Banyindu par les Banyamulenge ce samedi, les Banyindu ont attaqué et incendié le village de Kitasha. Un pasteur a été tué. Ils ont également attaqué Kitasha 2 et un munyindu a été tué », a dit à ACTUALITE.CD, William Etabo, vice-président de la société civile de Minembwe.La même source rapporte un important déplacement de la population  du groupement des Balala-Nord vers Mikenge et Minembwe. La Société Civile et les Autorités locales sollicitent une intervention urgente de l’Armée et de la Police pour prévenir d’autres attaques éventuelles.

 

  • LE PHARE: RDC: la croissance économique en légère progression par rapport à l’Afrique subsaharienne. L’économie congolaise se porte bien en ce mois d’avril 2019, notent les économistes. Par rapport au niveau de l’Afrique subsaharienne, sa croissance à la fin décembre 2018, se situait à 5,8 % contre 3,7 % en 2017. Ce niveau, tel qu’indiqué par la Banque Centrale du Congo dans sa note de conjoncture d’avril, est en progression de 2,9 points de pourcentage. Un taux de croissance économique de 5,9 % est prévu cette année. Cette bonne santé de notre économie résulte essentiellement de l’activité économique boostée par le dynamisme du secteur primaire, avec une contribution à la croissance du PIB réel que les économistes estiment à 4,7 points. Viennent ensuite les secteurs tertiaire et secondaire qui afficheraient des contributions respectives de 0,6 point et 0,5 point. Dans cette conjoncture, les taxes sur les produits devraient accuser une contribution nulle à la croissance du PIB.

 

  • Actualité.cd : Ebola/RDC : Une augmentation du nombre de cas et de décès attendue dans les prochains jours à Butembo (Ministère), suite à l'arrêt temporaire des activités de riposte permettant de limiter la propagation du virus dans la ville de Butembo, au Nord-Kivu, a affirmé, ce dimanche 05 mai, le ministère de la Santé publique. Perturbées et suspendues, vendredi dernier, suite à une altercation meurtrière entre des conducteurs des taxi-motos et les équipes d’enterrements dignes et sécurisés (EDS) de la protection civile du Nord-Kivu. Les activités de riposte n'ont partiellement repris que ce dimanche 5 mai 2019. L'épidémie déclarée depuis le 1er août 2018 a déjà fait 1.029 morts dont 963 parmi les 1.488 cas confirmés. Pour essayer d'endiguer la propagation de l'épidémie, les équipes médicales vaccinent les personnes atteintes et leurs contacts. Quelques 111.579 personnes ont été vaccinées. Le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Ethique dans sa décision du 19 mai 2018.

 

  • POLITIQUE ET SOCIETE

Radio okapi: RDC : la CENI fixe au 18 mai les élections des Sénateurs au Nord-Kivu et à Maï-Ndombe. Les élections des sénateurs seront organisées le 18 mai dans les provinces du Nord-Kivu et Maï-Ndombe, a annoncé samedi 4 mai le rapporteur de la CENI à Radio Okapi. Selon le rapporteur de la CENI, après la publication des résultats, les élus viendront rejoindre les sénateurs qui sont déjà à Kinshasa. « Les listes définitives des candidatures se présentent de la manière suivante : pour Maï-Ndombe 28 candidats et pour Nord-Kivu 38 candidats. Du 14 au 16 mai, il y aura la campagne auprès des députés provinciaux, au niveau de leurs sièges. Le 18, il y aura élections et le même jour la publication des résultats. Les élus viendront à Kinshasa pour rejoindre les 100 sénateurs qui sont déjà installés. Et les contentieux vont continuer », a indiqué Jean-Pierre Kalamba. Il a aussi rapporté que la CENI a reçu les arrêts de la Cour Constitutionnelle qui réhabilitent le candidat sénateur de la province du Maï-Ndombe Patrick Bologna Bologna et son colistier.

ACP : Clôture de la campagne de sensibilisation de la femme rurale sur l’entreprenariat à Lubumbashi. L’entreprise Minière Mining Minerale General (MMG) a clôturé vendredi la campagne de sensibilisation de la femme rurale organisée à l’école primaire Kifita  à Lubumbashi, dont le thème  a fait allusion à celui de la JIF 2019: «penser équitablement, construire intelligemment, innover pour le changement». Selon Michel Santos, chargé du social à MMG, cette campagne s’inscrit dans le cadre de l’appui au développement durable sur l’égalité de sexes, en vue de promouvoir le leadership féminin. Les anciennes coutumes et traditions marginalisant la femme dans le milieu rural constituent d’après l’orateur un frein au développement. D’où, la nécessité de sensibiliser les femmes pour réveiller ainsi les consciences  en vue de capitaliser les potentiels au profit de leur essor.

  • EGLISE

Vatican news : Le Pape parmi les réfugiés en Bulgarie: le monde des migrants, croix de l'humanité. Le Pape François, actuellement en Bulgarie, a visité ce lundi matin un centre de réfugiés situé près de Sofia, où il a rencontré 50 personnes venant principalement de Syrie et d'Irak. La première étape de ce deuxième jour du Pape en Bulgarie était consacrée à la visite d’un centre d’accueil pour réfugiés de Vrazhdebna situé à la périphérie de Sofia, la capitale. Le Saint-Père, accueilli par le directeur du Centre et par le directeur de la Caritas, a rencontré quelque 50 personnes dont plusieurs enfants.

Mlle Divine DHELONGA

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
3247703
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
396
9434
67701
3247703