19/06/2019
NOUS SUIVRE SUR

Gemena, le 05 mai 2019 (caritasdev.cd): une année après son lancement par la Caritas Congo Asbl, le projet « un monde sans faim, Sécurité alimentaire dans le Nord-ouest de la RD CONGO dans la Province du Sud-Ubangi, spécifiquement en Territoires de Mobay-Mbongo, Libenge/Zongo, Gemena et Budjala » a déjà produit des résultats prometteurs. Financé par la Caritas Allemagne (DCV) par le biais du Ministère Allemand pour la Coopération et le Développement (BMZ), et avec l’appui technique de Caritas Congo Asbl, ce projet vise à contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire de 5.000 ménages, regroupés dans 150 Organisations des Producteurs (OP),  d’ici décembre 2022.


Caritasdev.cd a parcouru le rapport annuel 2018 dudit projet. Il s’articule sur 3 axes d’intervention : la production agricole (appui physique en intrants végétal et animal) ; la commercialisation des produits agricoles  et le renforcement des capacités des organisations de producteurs (structuration de producteurs, techniques de production, transformation et de commercialisation des produits et accès aux services). Ce projet a été lancé le 19 avril 2018 à Gemena.

Son rapport annuel rapport indique que 3 Comités Locaux d’Entretien des Routes (CLER) ont été identifiés, dont 1 à Gemena, 1 à Libenge et 1 à Mobayi-Mbongo. Pendant ce temps, 70 km des pistes rurales ont été identifiés et retenus pour les travaux d’entretien par la méthode Haute Intensité à Main d’Œuvre (HIMO) : 40 km à Libenge, 30 km respectivement à Gemena et à Mobayi-Mbongo, et cela, pour appuyer la mise en place des Activités génératrices des Revenus (AGR) pour les CLER.

Quant à la promotion de la pêche et de la pisciculture familiale, 5 OP (Organisations paysannes) ont été structurées et dotées d’un kit minimum d’intrants de pêche, composé de filets, hameçons de différents calibres, fils nylon, etc.  74 pêcheurs-pilote ont été ainsi formés sur la pêche responsable, respectueuse de l’environnement, dont 10 à Mbari, 10 à Mobayi, 15 à Zongo, et 39 à Akula-Budjala pour appuyer la pêche.

Des semences améliorées produites, des champs semenciers installés, …

Concernant l’achat des semences  améliorées pour les filières porteuses (manioc, maïs, riz, arachide, niébé, soja), cette activité a été réalisée en partenariat avec la station de l’Institut National pour l’Etude et Recherches Agronomiques Boketa (INERA). Les résultats probants ci-après ont été atteints : 4.310 Tonnes des semences améliorées de maïs, arachide, riz, niébé et 20.000 mètres Linéaires de boutures saines de manioc fournies aux 38 OPS ; 38 Organisations de Producteurs des Semences (OPS) encadrées, dont 16 à Libenge, 6 à Gemena, 6 à Budjala et 10 à Mobayi-Mbongo ; 66 hectares de champs semenciers installés, dont 32 à Libenge, 12 à Gemena, 12 à Budjala et 10 à Mobayi-Mbongo.
Il sied de relever que cette liste des réalisations est non exhaustive.

Concernant l’évaluation du projet, il faut noter que 1.174 visites ont été effectuées chez les bénéficiaires du projet. Ces visites sont reparties comme suit : 10 par le Coordinateur, 4 par la Responsable Administratif et Financier, 1 par un Consultant, 1 par le 2ème Secrétaire Exécutif Adjoint, 6 par les Directeurs de Bureau Diocésain de Développement, 32 par les 2 Responsables des Opérations, 160 par les 2 Superviseurs et 960 par les 10 Animateurs.

Les activités ont été effectivement lancées sur le terrain avec une participation active des bénéficiaires, surtout pour la mise en place des équipes du projet, la réhabilitation et équipement du bureau de Coordination à Gemena, les acquisitions des matériels roulants, des matériels informatiques, les formations, la production des semences améliorées, l’aménagement des étangs piscicoles et des périmètres maraichers, etc.
            
En effet, le projet cible a priori 5.000 ménages ruraux regroupés en organisations de producteurs agricoles. Les besoins du groupe cible emboitent la politique nationale dans la mesure où l’action menée prend le pari de cerner la question de sécurité alimentaire sur les plans de relance et du développement agricoles à court, moyen et long termes. La zone cible est à vocation agricole, pastorale et halieutique, avec des potentialités très intéressantes, mais qu’elle est encore faiblement bénéficiaire de grands programmes agricoles.

Ainsi, le projet s’articule sur 3 axes d’intervention : la production agricole (appui physique en intrants végétal et animal) ; la commercialisation des produits agricoles  et le renforcement des capacités des organisations de producteurs (structuration de producteurs, techniques de production, transformation et de commercialisation des produits et accès aux services).

Les activités du projet ont été effectivement lancées sur le terrain avec une participation active des bénéficiaires, il s’agit de la mise en place des équipes du projet, la réhabilitation et équipement du bureau de coordination a Gemena, les acquisitions des matériels roulant, des matériels informatiques, les formations, la production des semences améliorées, l’aménagement des étangs piscicoles et des périmètres maraichers, etc.  
Mlle Hornella Ngonga (Stagiaire)  

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2876610
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
2150
8686
67905
2876610