24/05/2019
NOUS SUIVRE SUR

Kinshasa, le 16 avril 2019 (caritasdev.cd): Plusieurs titres traités par les médias figurent dans notre revue de presse de ce mardi 16 avril 2019. Il s’agit notamment de la vaccination de 100.000 personnes contre Ebola dans les Provinces de Nord-Kivu et de l’Ituri ; du déplacement annoncé du Président de la République Démocratique du Congo ce mardi 16 avril à Béni ; du conflit autour de la candidature unique dans la Province du Sankuru et de la réaction de l’Archevêque de Kinshasa à la suite de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris.


1.      Urgences, Développement et Santé
 

Actualité.cd : Le Ministère de la Santé publique a annoncé que le cap des 100.000 personnes vaccinées contre Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri a été atteint dimanche 14 avril 2019. "Parmi ces 100.470 personnes, 27.766 sont des agents de santé de première ligne, 26.328 sont des contacts à haut risque de cas confirmés et 46.376 sont des contacts de contacts", détaille-t-il dans son bulletin présentant l'évolution de la riposte. Ciblant des contacts des cas et leurs contacts, la vaccination contre le Virus Ebola avait été lancée le 8 août 2018, une semaine après l'apparition de l'épidémie. Le seul vaccin à être utilisé dans la riposte est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après l’approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 19 mai 2018. La stratégie utilisée, appelée vaccination en ceinture, vise à créer un cercle de personnes immunisées contre le virus Ebola autour d’un patient confirmé afin de briser la chaîne de transmission. Le ministère a fait état de  l’augmentation importante de nouveaux cas confirmés ces dernières semaines, en particulier dans les foyers actifs de Butembo et Katwa. Cette flambée s’explique en partie par "l’arrêt momentané des activités de vaccination au mois de mars suite à la montée de la violence contre les équipes de la riposte", lit-on dans le document.  A cause des problèmes de violence et de sécurité, 45 cercles (rings) de vaccination n’ont pas pu être ouverts autour de cas confirmés, renchérit l'autorité sanitaire.
 
2.    Politique et Société

Actualité.cd: Après Goma où il séjourne depuis dimanche, le Président de la République Démocratique du Congo (RDC), Félix - Antoine Tshisekedi , est attendu ce mardi 16 avril en ville de Beni (Nord-Kivu), a annoncé le Maire Nyonyi Bwanakawa. La société civile urbaine attend du Chef de l'État la matérialisation de sa promesse de campagne, celle de la restauration de la paix dans cette contrée en proie aux attaques des rebelles et milices locales. Tshisekedi est attendu à Beni alors que la région fait face aux multiples attaques des rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliés (ADF), notamment en territoire de Beni, après les élections du 31 mars 2019. Début avril, une trentaine de civils étaient enlevés par les rebelles ADF à Samboko - Tchanitchani avant d'être relâchée par ses ravisseurs. Sept (7) civils ont été tués la soirée du jeudi 11 avril par les présumés rebelles ougandais des forces démocratiques alliés (ADF)  à Kyanimbe, village situé dans la chefferie de Watalinga, à environ 100 kilomètres au nord-est de la ville de Beni. La société civile territoire de Beni a trois recommandations à remettre au président de la République pour mettre fin à l'activisme des ADF dans cette partie du pays, parmi lesquelles l'assainissement des services de renseignement.

 
7sur7 : Sankuru : le Président de l’Assemblée provinciale accuse la CENI de vouloir “imposer un candidat unique pour ne pas favoriser le jeu démocratique”. Benoît Olamba, Président de l’Assemblée provinciale du Sankuru a, dans une interview accordée à 7SUR7.CD lundi 15 avril 2019, accusé la CENI de vouloir imposer un candidat unique à l’élection du gouverneur. “Les décisions de la Justice sont immédiatement exécutoires, et la CENI n’a pas le droit de faire obstruction à un arrêt du Conseil d’État pour quelque motif que ce soit. Nous considérons cela comme une tentative de nous imposer le candidat unique pour ne pas favoriser le jeu démocratique au Sankuru”, a expliqué Benoît Olamba. Il sied de noter que la CENI de Corneille Nangaa n’a pas respecté l’arrêt du Conseil d’État réhabilitant la candidature de Joseph Mukumadi au poste de Gouverneur du Sankuru.


3.    Eglise

RFI: Incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris: ce que l'on sait sur le sinistre. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « destruction involontaire par incendie ». La piste d'un départ de feu accidentel depuis le chantier en cours sur le toit de la cathédrale « retient l'attention des enquêteurs en l'état des investigations », a précisé une source proche du dossier. Les ouvriers du chantier étaient entendus dans la nuit par les enquêteurs, selon le parquet.
 
RFI: Incendie de Notre-Dame de Paris: l’Église africaine exprime sa compassion. Notre-Dame de Paris, la cathédrale la plus connue et la plus visitée de France, a été victime lundi d'un incendie qui a ravagé complètement sa charpente et une partie de sa structure. Il aura fallu plus de deux siècles pour bâtir ce joyau d'architecture dont la construction a démarré en 1163. Dans de nombreux pays d'Afrique, les réactions de sidération se sont exprimées entre autre celle de l’Archevêque métropolitain de Kinshasa : « au-delà de son architecture, elle est la présence de Dieu parmi les hommes. Et voir ce monument partir en fumée fait mal au cœur, même si c’est un accident ; mais ça fait très mal au cœur. C’est un patrimoine d’une valeur inestimable, un bâtiment qui remonte à plus de huit siècles et voir qu’aujourd’hui à notre temps, avec toute la technologie que nous avons que nous voyons ce bâtiment partir en feu, ça affecte profondément », s’est indigné Mgr Fridolin Ambongo.


Mlle Joana Bola (Stagiaire)

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2756367
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
1319
11888
74483
2756367