22/04/2019
NOUS SUIVRE SUR

C’est depuis le premier février dernier que l’ONG CRAIDI a confié officiellement la gestion des bornes fontaines à la Caritas Développement KONGOLO, avec pour objectif :

  1. La pérennisation de l’approvisionnement en eau potable,
  2. Le maintien du réseau et les points installés,
  3. L’extension du réseau dans les quartiers non encore approvisionnés.

Une cartographie a été élaborée après la visite que l’équipe de la Caritas Développement KONGOLO et celle de CRAIDI ont effectuée aux deux réservoirs alimentés respectivement par la source KASHIMA NSASA (capacité de 45 mᶟ) et la source de MAUNGU (capacité de 72 mᶟ) desservant respectivement cinq points d’approvisionnement ou Bornes fontaines au quartier MANKOTO et dix-huit aux quartiers RVA et troisième république, la cité, ainsi qu’une partie de la ville.

Il s’agit des points d’approvisionnement qui alimentent moins de la moitié de la population de la cité de KONGOLO en eau de source naturellement potable.

La grande partie de la population est alimentée par l’eau de la REGIDESO qui est desservie avec irrégularités, l’eau des puits mal entretenus, et l’eau du fleuve.

L’eau étant une denrée de première nécessité pour la vie humaine, le Bureau Diocésain des Œuvres Médicales (BDOM) s’est approprié de cette action en stabilisant la desserte de 23 bornes fontaines opérationnelles, et en envisageant la finalisation, à court terme, de la connexion sur le réseau établi de 12 autres bornes fontaines, et à moyen terme la construction d’un grand réservoir qui sera alimenté par la source de KAMAKWIKWI, afin de desservir un grand nombre d’habitants de KONGOLO Centre en eau naturellement potable.

La population de KONGOLO Centre dénombrée à plus ou moins 85 000 âmes a besoin de consommer plus ou moins 127,5 mᶟ d’eau par jour ; alors que la capacité actuellement installée du réseau ne dessert que 26,2 mᶟ en moyenne, soit 20,5 % du besoin journalier.

Le BDOM de la Caritas Développement KONGOLO s’entend s’atteler à cette problématique qui rentre dans le cadre de la santé publique, parce que le besoin de consommation d’eau potable se pose avec beaucoup d’acuité.

 

CARITAS KONGOLO ( Santé)

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2652860
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
54
39519
100684
2652860