26/03/2019
NOUS SUIVRE SUR

 Kongolo, le 15 mars 2019 (caritasdev.cd) : Les paysans accompagnés du Projet de Sécurité Alimentaire (PSA) Kabongo sont des grands producteurs de fruits et légumes ; la conservation de ces fruits et légumes pose  problème par suite de l’ignorance des techniques dans le domaine de séchage.

Le choix de cette innovation est justifié par le fait que les ménages producteurs de la zone d’intervention du projet PSA/Kabongo subissent d’énormes pertes en fruits frais et légumes en périodes de récolte des fruits et légumes.

En effet, les marchés locaux de fruits et légumes dans la zone d’intervention du PSA Kabongo sont souvent saturés en période de pleine production.

Cette situation engendre des pertes importantes pour les producteurs. Le séchage solaire offre une alternative intéressante pour la valorisation des surplus, à condition de bien cerner les besoins des producteurs.

Suite à l’inexistence des modes de séchage appropriés, la consommation des fruits tels que l’ananas, la mangue, la banane, la tomate et autres est limitée aux seules périodes de récolte et les paysans producteurs sont obligés de les écouler à vil prix suite à l’abondance des produits sur les marchés.

Etant donné qu’il existe déjà des associations qui produisent des légumes dans le PSA et qui subissent les inconvénients de cette ignorance, deux associations sont concernées par cette innovation de séchage de fruits et légumes à KIME et à LUBYAYI, ayant chacune 25 ménages.

L’idée de cette innovation est venue du fait que les ménages accompagnés produisent beaucoup de fruits et légumes si bien qu’ils ne savent pas leur donner une valeur ajoutée et qu’aussi certains fruits sont consommés seulement pendant la période de récolte ceci causant des carences alimentaires pendant la période de carence en fruits frais et légumes.

Le séchage consiste à éliminer l’eau d’un aliment par évaporation afin d’améliorer sa conservation. Cette innovation consiste à sécher les fruits dans des séchoirs solaires qui ont déjà fait beaucoup de preuves à travers les pays d’Afrique.

L’utilisation des séchoirs solaires permettra aux paysans de conserver la qualité organoleptique de leurs fruits suite à l’augmentation de la cinétique du séchage. La consommation de ces fruits sera rendue possible tout le long de l’année et le régime alimentaire sera stabilisé.

Signalons que dans le milieu les produits de récolte des cultures vivrières sont séchés à même le sol avec tous les risques possibles (pertes, pluies, humidité du sol, mélange avec les sable et autres saletés…)

Ce projet vise la qualité des produits séchés et la transformation de certains produits de récolte dans le milieu.

Pour la fabrication des séchoirs solaires, l’équipe du projet s’est  inspirée des vidéos qui  ont été données par Georg GNIGLER, Conseiller Agronome de Caritas Autriche, chargé du suivi-conseil au sein des projets du Programme Régional d’Appui à la Sécurité Alimentaire en RDC/PRASA RDC, un programme financé par Caritas Autriche.

Le séchage de fruits et légumes étant encore moins connu par les ménages, l’introduction des séchoirs solaires et leur utilisation répondra favorablement aux inquiétudes exprimées par tous les ménages accompagnés en général et par le reste des ménages du rayon d’action du projet PSA/Kabongo, d’autant plus que lors de la récolte des fruits et des légumes on observe de grandes pertes liées à cette ignorance dans ce domaine.

Les séchoirs solaires des fruits et légumes permettront aux ménages de :

-      Produire plus qu’avant étant donné que les ménages ont la possibilité de sécher leurs produits ;

-      De conserver le plus longtemps possible les produits séchés ;

-      Rendre disponible dans les ménages les produits pendant la période de carence ;

-      Vendre des produits séchés à des prix rémunérateurs ;

-      Augmenter de revenu dans les ménages.

La présence des dispositifs de séchage dans le milieu et leur usage éveillera à tout prix la curiosité de toute la population de ce milieu et cette innovation produira sans doute des effets chez les bénéficiaires directs et indirects ; aussi, la disponibilité de certains produits dans les marchés et dans les ménages pendant la période de soudure soulagera la population.

 Notons que ce projet est un projet d’innovation financé par Caritas Autriche et concerne 250 ménages regroupés en 10 OBC du PSA/Kabongo pour une durée d’une année.

 Avec Caritas Kongolo

 

NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© CARITAS 2017
2539242
aujourd'hui
Cette semaine
Mois
Total
1555
3858
88574
2539242